ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

En attendant le Cannes Palm Beach Festival 2003…

En attendant le Cannes Palm Beach Festival 2003…

Depuis plus de 30 ans, la Côte d’Azur subissait le diktat du jazz… Les amateurs de musique live devaient impérativement choisir entre le Jazz à Juan ou le Nice Jazz Festival… Le jazz, c’est bien, mais une grande partie des mélomanes ne s’y retrouvait pas. Tout les observateurs extérieurs - comprenez parisiens - en sont arrivés au même constat : il faut programmer du rock, de la variété, de l’electro… Bref, tout ce que l’on regroupe sous l’appellation fourre-tout de « musiques actuelles ». C’est pour cette raison qu’à partir de cette année, il faudra rajouter un petit nouveau sur la liste des festivals estivaux : Le Cannes Palm-Beach Festival, du 19 au 22 Juillet.

Face au jazz qui s’accapare le public azuréen, une seule solution : taper fort. C'est LE festival que le Sud Est attendait depuis longtemps : du 19 au 22 juillet, le Cannes Palm Beach Festival va enflammer les plages de Cannes, avec une affiche détonante.


A l'initiative de la Ville de Cannes, en collaboration avec le Palais des Festivals de Cannes, Garance Productions et Image Publique, ce nouveau rendez-vous, qui compte bien s’installer sur la Côte et revenir l’année prochaine, fera la part belle aux stars et aux espoirs des nouvelles tendances musicales françaises et internationales. C'est au bord de la mer, à la Pointe de la célèbre Croisette, face aux Iles de Lérins que le public va se retrouver durant quatre soirées placées sous le signe de la diversité.

La musique jamaïcaine ouvrira les festivités samedi 19 juillet avec la légende vivante du genre, Burning Spear. Sa carrière est longue mais il est un artiste toujours très actif sur les scènes mondiales. Ses récents enregistrements live au Festival de Montreux, ou encore le bœuf improvisé sur la scène de l'Irving Plazza de New York en juillet dernier avec Erykah Badu, nous montrent le respect artistique et la ferveur que cet homme inspire. Il sera entouré par la génération montante du reggae jamaïquain avec Morgan Heritage surnommé la "Famille royale du Reggae" par leurs pairs et par tous les médias reggae. Les Morgan Heritage apparaissent comme seul groupe capable d'assurer la relève de Burning Spear ou Israël Vibration. Sorti il y a plus de deux ans maintenant, "More Teachings", leur dernier opus avait connu un succès retentissant avec plus de 15 000 copies écoulées sur le territoire français. Leur nouvel album intitulé "Three in One", marque l'avènement de la maturité du groupe le plus doué de sa génération. La chaude soirée se poursuivra avec Le chanteur jamaïcain Anthony B (dont le dernier album, "Live in Toulouse", est sorti en 2002) qui donnera à attendre au public méditerranéen un mélange reggae, ragga et dancehall. Son concert cannois promet d'être très très chaud... La soirée s'achèvera avec le groupe français qui monte : Kana. Kana est né en 1999. Premier album enregistré dans un studio au milieu d'un champ de canne à sucre. Les artistes s'en inspirent pour leur son "roots" et leur nom, prédestiné pour leur single "Plantation". De retour à Paris, tout s'enchaîne : l'album suscite l'enthousiasme des plus grandes enseignes et se vend de plus en plus. Kana est sous les feux de la rampe avec plus de 50 concerts chaque année. Tout le monde fredonne " j'ai des petits problèmes dans ma plantation ". Kana nous fera écouter à Cannes, les sons de leur tout nouvel album "Entre frères", enregistré à Dakar.

Dimanche 20 juillet, honneur au métissage musical, tout d'abord avec l'un des groupes les plus explosifs que l'Angleterre ait produit ces dix dernières années : Asian Dub Foundation, qui a sorti en février dernier son dernier album "Enemy of the Enemy", manifeste sonique imparable produit par Adrian Sherwood (avec Sinead O'Connor en guest, comme Massive Attack). Pour ADF, l'art et la politique ne peuvent être dissociés et toute musique est politique. Le message est clair. Le collectif londonien, à coups d'albums et de concerts détonants, repousse les limites de l'expression artistique. Punk, dub, reggae, ragga, pop, électro-indie, atmosphérique comme frontale, concernée comme entraînante, efficace comme cérébrale, la musique de Asian Dub Foundation relie les communautés et détruit les clichés. Sur la même scène, ce soir-là, trois artistes français : Le Peuple de l'Herbe, Patrice et Zen Zila.

A 22 ans, ses deux premiers disques ont révélé Patrice comme chanteur-compositeur au style vocal unique. Un peu voilée, sa voix est capable de tenir les breaks du ragga comme de créer l'émotion sur les accords d'une simple guitare. L'air de rien, Patrice réinvente le reggae contemporain et se fait remarquer par la critique qui place son album River Nile Bank dans les meilleures sélections. Patrice évoque Bob Marley, Fela, Miles Davis, Sizzla ou Herbie Hancock. On pourrait ajouter Bob Dylan pour l'intelligence du propos. Il aime la scène et chacun de ses concerts réserve des surprises.

L'avènement du 21e siècle dans le secteur des musiques dites nouvelles a coïncidé avec le printemps du Peuple de l'Herbe; un groupe qui aujourd'hui semble provoquer au sein de son auditoire grandissant, passion déraisonnable, sourires complices et autres déhanchements troublants. Leur 2e album est un savant mix de groovambar et de swing herbivore... Adepte du grand détournement orchestré, Le Peuple de l'Herbe se nourrit de Hip Hop, Funk, Jungle, Ragga, House, Dub, Break beat, Drum'n'bass... et conçoit la musique comme une mosaïque rythmique et sonore!

Zen Zila pourrait être un mélange des Négresses Vertes, Zebda, la Mano Negra, ou Rachid Taha mais Zen Zila est inclassable. Ils apportent la mixité dans la musique française et emportent tout sur leur passage telle une zenzela : l'ogresse sismique. Leur musique est un hymne au voyage, un hommage à leurs racines et à leur histoire, oscillant entre pop-rock, chanson française et sonorités arabo-andalouses. Leurs cultures et leurs influences sont un polaroïd de cette nouvelle génération issus d'un mélange et d'un véritable métissage culturel. Zen Zila est aussi un groupe de scène où la fête est omniprésente et l'énergie reine.

Le lundi 21 juillet, sera le temps fort du Cannes Palm Beach Festival avec la venue de Massive Attack, la référence mondiale du trip-hop. Le dernier opus de ce groupe originaire de Bristol, « 100th window », est déjà une référence dans le milieu de la trip hop. Cet album nous fait pénétrer de plain-pied dans un univers électronique bizarre et chaleureux, composé de paysages psychédéliques, de cordes arabisantes et, toujours, de reggae dub lourd de sens. Précisons tout de même que du trio originel, il ne reste que 3D. Mais Daddy G devrait assurer la tournée (on l'a vu au Printemps de Bourges), même s’il n’a pas participé à l’enregistrement de l’album. Par contre Sinead O’Connor ne fera pas partie du voyage. Elle a en effet décidé, il y a quelques semaines, d’arrêter ses activités musicales…

Inutile de vous dire que les premières parties, Amon Tobin (l'un des DJ les plus novateurs de la scène électronique) et The Bees (avec leur musique aux couleurs afro et latino-américaines), vont devoir assurer.

Les meilleurs représentants de la scène française se retrouveront mardi 22 juillet pour clore en beauté le festival : Mickey 3D, les amoureux du verbe dont tout le monde parle. Grâce à la chanson « j’ai demandé à la Lune », écrite pour Indochine, le trio Mickey 3D est enfin reconnu à sa juste valeur (NDR : Mickaël Furnon vient d'ailleurs de recevoir un prix SACEM pour cette chanson). S’en suit le récent « il faut que tu respires », qui passe en rotation continue sur les ondes… Populaire au vrai sens du terme, Mickey 3D est devenu un des ces groupes que l'on a envie de faire découvrir à d'autres, comme Noir Désir, Yann Tiersen ou Louise Attaque. Chant à deux, piano, accordéon, guitares et synthétiseurs se baladent avec simplicité. Mickey 3D affirme rigoureusement son identité sonore unique en filant un coup de blues à la pop, une dose de folk à l'électronique.

Benabar, nouvelle coqueluche de la chanson française, est un auteur-compositeur-interprète charismatique. Ses chansons écrites comme de petits courts-métrages évoquent les petits et les grands tracas de la vie avec humour et ironie. Un univers caustique et faussement désabusé, centré sur les interrogations d'un trentenaire. Sur scène, Benabar est comme un poisson dans l'eau. Il réinvente à sa manière la variété en puisant au meilleur du rock français. On l'identifie souvent à un mic mac de Renaud, Thomas Fersen ou Dutronc.

Artisan, avec son camarade Benjamin Biolay, du come-back d'Henri Salvador pour lequel elle a écrit "Jardin d'Hiver", Keren Ann auteur et mélodiste est une interprète hors norme. Avec 3 albums à son actif, cette jeune israelo-néerlandaise fait des merveilles. Il y a dans sa voix fragile et ses textes mélancoliques du Françoise Hardy mâtinée de Suzanne Vega, tout en produisant une originalité totale. A l'aide d'harmonies et d'arrangements hérités des Beatles, de Joni Mitchell ou de Neil Young, Keren Ann étale en douceur sa culture transversale sans jamais forcer sa nature discrète.

Figure de la chanson rock, La Tordue, trio connu pour ses tournées explosives, s'épanouit sur le monde avec son dernier album "Champ libre", jonglant avec de nouvelles saveurs. Un véritable travail de production avec 12 chansons qui mêlent reggae ondoyant, ska vitaminé aux cuivres, tentures orientalistes, polka relevée d'un accordéon rêveur, musiques des îles aux horizons zélés et aux parfums tranquilles. Plus de 10 ans que les galopins de La Tordue gravent leurs rimes sur les bancs usés de la chanson Les comptines du groupe sont toujours teintées de réalisme et les ritournelles populaires sont au rendez-vous, même si La Tordue tente le pari de l'engagement poétique et politique et de la bidouille électro. Originalité et convivialité sont les maîtres mots de ce groupe loin d'être " tordu ".

Bref, que vous soyez fans ou avides de découvertes, grâce à une programmation éclectique, cette première édition du Cannes Palm Beach Festival s'annonce comme l'un des événements azuréen de cet été 2003 à ne rater sous aucun prétexte…

Visitez donc notre section "concerts" pour consulter la programmation complète…

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 23.06.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés