ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Philippe Delmas (A Capella)

Philippe Delmas (A Capella)

La 3 ème édition des Talents du Sud se déroulera du 18 au 22 Janvier 2003 à l’Hôtel Noga-Hilton à Cannes. Depuis trois ans, l’association A Capella s’occupe de l’organisation de cette manifestation. La devise de Philippe Delmas, le directeur, pourrait être : « aider les musiciens méritants ». Et la tâche est ardue, car long et plein d’embûches est le chemin de la gloire et de la notoriété. Cette année, Amb France Music s’est associé à cette manifestation, et nous espérons que beaucoup de nouveaux talents pourront s’y faire remarquer.

Pour revenir sur l’historique de l’association A Capella et nous présenter les Talents du Sud 2003, qui mieux que Philippe Delmas était à même de répondre ? Je lui cède donc la parole…

L’association …


« L’association a été créée en Novembre 1995. Elle a débuté ses activités en Mai 1996, avec les premiers concerts organisés à l’Espace Mimont (Cannes). A l’époque, on avait fait venir Aston Villa et d’autres groupes qui n’étaient pas encore bien connus.

L’association travaille sur du développement d’artistes toute l’année, mais aussi sur différents concerts, différentes tournées. On a plusieurs axes de développement.

Nous travaillons, dans un premier temps, sur l’accompagnement de carrière, avec la prise de contact des artistes, et le travail en commun sur le développement artistique : répétitions, mise en place technique des groupes (éventuellement), construction de l’image, mise en place du press-book, et de tout autre objet de communication, pour arriver éventuellement à la phase d’enregistrement. Même si nous ne sommes pas producteurs de disques, on peut amener un groupe à enregistrer pour certains projets, et à travailler avec eux sur le concept de l’enregistrement. Ca c’est vraiment l’accompagnement artistique, dans le sens large du terme.

Ensuite, il y a le développement artistique par rapport à des groupes qui sont déjà existants, qui tournent, et qui n’ont pas spécialement besoin de nous au niveau de leur travail de fond. En revanche, ils ont besoin d’un coup de pouce au niveau des maisons de disques, des tournées, etc. Ca sera plus un accompagnement ayant pour objectif la promotion et le développement de l’artiste pour l’amener, pourquoi pas, à une signature. C’est ce qu’on verra tout à l’heure, dans le cadre des Talents du Sud.

En parallèle de cela, nous avons d’autres activités. Nous sommes programmateur de concerts pour certaines communes. Depuis sept ans maintenant, nous avons réussi à les convaincre, de faire appel à nos services, et à notre intégrité par rapport à notre travail. Tout cela est une reconnaissance intéressante, et, je pense, assez valorisante pour l’association. Ces concerts peuvent aller de la création d’un plateau artistique, au festival de jazz, de musiques du monde ou de musiques de rues.

Nous avons également une cellule formation, à l’attention des intermittents du spectacle. On crée, plusieurs fois dans l’année, des stages avec des professionnels qui s’adressent spécifiquement à eux. En parallèle de cela, nous travaillons sur des ateliers de sensibilisation à la musique qui ont lieu deux fois par mois. Ils sont destinés à un public mélomane, qui a envie de développer son sens de la communication à travers la musique. Ces ateliers ont un réel succès. En effet d’un coût sont très faible, de l’ordre de 10 € pour une journée complète, ils sont encadrés par des musiciens professionnels qui ainsi vont transmettre leur savoir-faire. C’est très court, mais très intéressant.

Enfin, en dehors de ça, il y a aussi les artistes que l’on fait tourner. Ce sont des artistes auxquels on croit. C'est-à-dire qu’on les accompagne depuis leurs débuts, ou que l’on a rencontrés plus tard, et sur lesquels on a envie de miser une partie de notre temps.

Et puis bien sûr, les projets qui nous tiennent à cœur : En particulier, la création à Cagnes-sur-Mer d’un lieu de diffusion des musiques actuelles : une salle de moyenne capacité, 1200 places, avec des locaux de répétition, un lieu de rencontres entre les artistes et le public, un lieu de diffusion et d’information pour les intermittents du spectacle (points infos musique). Ce projet a été présenté il y a maintenant deux ans et demi par l’association, à la Ville de Cagnes sur Mer. Son Maire, Louis Nègre, de même que les institutions départementales et régionales nous aident dans sa réalisation.

Des concerts sont organisés dans le cadre du développement de ce lieu. Ils se déroulent une fois par mois, le jeudi au Cinéma Espace Centre de Cagnes sur Mer. Nous transformons complètement le cinéma en salle de concert. La programmation devient très intéressante. On en est au sixième concert, et on a accueilli près 700 personnes depuis le mois d’avril. La programmation se décline de plus en plus vers les musiques actuelles, « branchées » : reggae, ragga, rock énervé, mais aussi la pop, la soul, l’électro, les nouvelles tendances, en fait. On commence à avoir une bonne réputation sur le département. Le but pour nous, c’est un accompagnement et une fidélisation du public autour du projet. Pendant trois ans, nous allons programmer dans cette salle de cinéma, qui n’est pas une salle de concert, mais qui a néanmoins une très bonne acoustique. Ainsi le jour de l’ouverture de LA nouvelle salle, on aura déjà un public acquis et conquis par la qualité de programmation.

Nous pensons qu’un lieu de diffusion pour la musique, de moyenne capacité, manque cruellement sur le département des Alpes-Maritimes. Je rappelle que la dernière salle de musiques actuelles de moyenne capacité, est à Toulon : c’est le Zénith Oméga (700 places). L’objectif est de créer une salle intermédiaire avec Toulon, qui serait le dernier maillon de la chaîne entre l’Italie et la France. Ce qui peut être très intéressant au niveau des échanges méditerranéens, avec d’autres communautés que l’on ne connaît pas forcément. »

Les Talents du Sud …

« En ce qui concerne le développement d’artistes, j’en arrive aux Talents du Sud. Les Talents du Sud est une opération qui verra le jour cette année pour la troisième fois. C’est une opération que l’on a créée au départ parce qu’il me semble qu’il y a un manque pendant le mois de janvier à Cannes, qui est la période du MIDEM, salon professionnel bien connu, qui amène des producteurs, en quête de nouveaux talents.

La volonté des Talents du Sud est d’être présent pendant cette période. Comme tout le monde le sait, ce salon ne gère que du business, des signatures de contrats, etc. Nous ne sommes pas là pour cela mais pour nous démarquer, et jouer notre rôle à fond sur la région P.A.C.A (Provence Alpes Côte d’Azur). C’est-à-dire, donner la possibilité à des artistes de se produire, sur une scène privée, à l’hôtel Noga Hilton de Cannes. C’est pour les groupes la meilleure manière de faire des rencontres intéressantes, et pour nous la meilleure manière de prouver notre activité en tant qu’accompagnateur et développeur artistique. A Capella s’est toujours positionnée dans ce sens-là, et continuera dans ce sens-là. »

L’organisation …

« Pour ceux qui n’habitent pas sur la Côte, L’Hôtel Noga Hilton se situe entre l’hôtel Majestic et l’hôtel Carlton, à 150 mètres du Palais des Festivals. Cet hôtel est idéalement situé, car il est au bord de la Croisette. En terme de retombées médiatiques et de partenariats, nous sommes très heureux d’avoir RTL2 Méditerranée, Nouvelle Vague ou Amb France Music, mais aussi la FNAC, à travers les trois magasins du Sud Est (Cannes, Nice et Monaco), partenaire d’A Capella toute l’année, qui nous rejoint dans cette opération et ainsi dynamiser ces concerts. Cette année la FNAC va mettre les bouchés doubles : elle organise une série de 5 showcases, avec les artistes programmés dans le cadre des Talents du Sud ( NDR : Les dates seront bientôt annoncées sur le site ). IL me semble important de citer également les autres partenaires qui nous aident : Europcar, le Studio Marylin, Deal Music et Cyriel Music »

La sélection artistique …

« Ce qui est important pour nous, c’est que cette année, il y a eu une sélection. Pour la première fois, nous avons ouvert cette sélection avec un appel à candidatures paru dans la presse.

Je dois dire que nous avons a été assez surpris par le nombre de réponses : On a reçu une centaine de cds. La sélection s’est d’abord orientée autour des musiques professionnelles. Pour jouer dans cette période là, on n’a pas le droit à l’erreur. On doit présenter des professionnels qui ont déjà un vécu, un certain savoir-faire au niveau musical, et qui en même temps, on envie d’aller plus loin dans leur carrière. Faire de la musique c’est bien, mais pourquoi faire ? Les musiciens sélectionnés l’ont été car ils faisaient de la création de qualité, de niveau national, voire international pour certains.

Parmi cette centaine de cds, on a présélectionné une trentaine d’artistes. Sur ces trente artistes, 11 ont été sélectionnés. Ensuite, sur ces 11 artistes, deux ont déclinés la proposition car ils étaient loin. Initialement, le communiqué de presse a été envoyé en PACA, mais dans le milieu musical, le bouche à oreille va très vite, et des groupes parisiens nous ont contacté pour venir. »

La programmation …

« On va parler un peu du programme, même s’il sera en ligne sur le site Amb France Music bientôt. Sur cette présélection de 30 cds, on a sélectionné au final une dizaine d’artistes. Ces 10 artistes couvrent l’ensemble du panel musical. Ca va du jazz, en passant par l’électro, le reggae, la salsa, la soul, le rock, la chanson française et le style gipsy… Le but pour nous, pendant cette opération, c’est de présenter des artistes auxquels ont croit, des artistes qui ont un devenir certain, et j’espère que pour une part les Talents du Sud, les aideront à aller plus loin. L’année dernière, Chinaski avait pu rencontrer, à cette occasion, Nocturne, avec qui ils ont signé une licence. Certes ce n’est pas nous qui avons fait signé la licence, ça ne nous regarde pas, mais on les a fait se rencontrer dans un lieu intéressant à cette époque, et ça a contribué à la signature.

Un an auparavant, Louis Bariohay avait également signé une licence avec un label canadien. Je ne sais pas où ça en est, car je n’ai plus de nouvelles de Louis. Je pense que c’était très intéressant pour lui d’avoir une expérience comme ça.

Dans la sélection de cette année, on eu deux coups de foudre sur des artistes dont on va vite entendre parler. Il s’agit du groupe Juice , dans le style électro soul. Ca rappelle un peu Morcheeba. La chanteuse a une voix très attachante.

En guest-star, outre les Gipsy Reyes , il y aura aussi Kitto , chanteuse australienne en qui on croit beaucoup. C’est du power-rock australien. Elle a une voix à la Sheryl Crow, ou Alanis Morissette. C’est vraiment à voir, car elle a un charisme extraordinaire.

Et puis, on a eu un coup de cœur sur Identify . C’est un groupe basé à Nice, mais composé de musiciens étrangers, en fait. Très intéressant à découvrir, si on aime l’électro-jazz. La vague montante de l’électro n’a jamais été aussi forte que maintenant.

D’autres groupes ont des concepts. Par exemple LoOp qui mélange musique et images.

En définitive, on se rend compte qu’il y a beaucoup de groupes de Marseille, de Montpellier, de Nice. L’exception vient de Juicee ( NDR : Attention deux groupes portent à peu près le même nom : Juice , dans le style soul funk, et Juicee , dans le style pop ) niçoise d’origine, mais qui s’est installée à Londres ! C’est un style plus épuré, dans l’esprit pop rock anglais avec une dominante commerciale assez poussée. On est là aussi pour aider dans ce sens là, et non se la jouer puriste. Si on veut faire une opération intéressante, il faut aussi donner leur chance à des gens qui ont un potentiel commercial fort. Même si on n’adhère pas forcément à la musique, on part du principe qu’il faut leur donner leur chance, et que si ces groupes ne sont pas présents sur cette scène à ce moment-là, ils auront peut-être un peu moins de chances de signer que d’autres. »

 

En conclusion, ce type d’initiative ne pouvait être que soutenue par Amb France Music, car l’association A Capella fait éclore et amène les futurs stars signées dans quelques années dans ce salon…Notons pour terminer, et cela est très important dans le spectacle, que les artistes qui se produisent dans le cadre des Talents du Sud ne sont pas liés contractuellement avec A Capella. En clair, si un groupe a une opportunité de signature avec un producteur, il pourra le faire sereinement, et ne devra pas reverser de commission à A Capella. La seule satisfaction qu’espère Philippe Delmas, c’est que l’artiste remerciera A Capella dans son disque et dira : « je ne sors pas de Star Academy, mais des Talents du Sud »


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 06.01.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés