ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Carnaby Street

Carnaby Street

Le monde de la musique populaire compte peu de vraies grandes influences. La première, revendiquée par la plupart des artistes, fut créée à Liverpool dans les années 60. Tout le monde aura compris de qui il s’agit : les Fab Four. Carnaby Street ne se contente pas d’assumer cette paternité ; il tente, en toute humilité, de faire revivre la légende. Et on peut dire que cela fonctionne plutôt bien. Ce groupe créé en 1996 bénéficie d’une réputation plus qu’honorable. Afin d’en savoir un peu plus, AMB a rencontré Samy, le guitariste soliste de la formation.

Peux-tu nous résumer l’activité de Carnaby Street en quelques mots ?

Nous faisons essentiellement des reprises des Beatles et dans une moindre mesure des Rolling Stones. Tout cela est né avec la rencontre de Philippe (chant) et de René (basse), tous deux fans des Beatles. Beaucoup de personnes se sont succédées aux places disponibles (batterie, claviers, guitares). La formation s’est cependant stabilisée : Pascal est derrière la batterie, Yann à la guitare rythmique et aux claviers, et moi à la guitare solo.


Comment vous répartissez-vous les parties ?

Chacun a un rôle bien défini et sait ce qu’il a à faire. Yann est le plus sollicité durant les morceaux : il joue du synthé, des percussions, de la guitare rythmique, il chante… Bref, plein de choses ! Concernant le chant, tout le monde est mis à contribution pour les chœurs. Philippe est plus à l’aise sur les parties de McCartney, et René s’occupe de celles de John Lennon.

Comment as-tu rejoint le groupe ?

Je suis arrivé il y a un an. Les musiciens cherchaient à l’époque un guitariste rythmique. Etant donné que j’aimais particulièrement les Beatles, je me suis dit que ça pouvait coller. J’ai passé une audition qui s’est bien déroulée. J’ai depuis remplacé le guitariste soliste qui est parti.

Jouez-vous le répertoire des Beatles en entier ou préférez-vous vous focaliser sur une période en particulier ?

On essaie de couvrir toutes les périodes. On a d’ailleurs expérimenté une liste bipartite lors de notre dernier concert, la première moitié ne comprenant que des titres issus des années 1962-1966, et la seconde des morceaux composés entre 1967 et 1970. Cela nous a permis de montrer les deux facettes des Beatles, différentes et complémentaires, ce qui a beaucoup plu au public.

…Et vous jouez des morceaux des Rolling Stones !

Ah ! Il faut montrer qu’il y avait également autre chose à l’époque ! C’était quand même la réponse de Londres à Liverpool. On ne pouvait pas passer à côté. Il faut quand même noter que la majeure partie de notre répertoire vient du catalogue des Beatles.

Et toi, es-tu plutôt Beatles ou Rolling Stones ?

Est-on obligé de prendre parti pour l’un ou pour l’autre ? Je ne pense pas. J’adore les deux groupes. Il est vrai que j’ai été élevé au son des Stones. Mais je dois avouer que j’écoute plus les Beatles maintenant.

Parlons maintenant d’un passé plus récent et de l’avenir, autrement dit des dates importantes du groupe.

Nous avons fait une date importante à Monaco en présence de SAS le prince Albert, au Noga Hilton de Cannes pour un congrès. Nous avons également joué au Cedac de Nice. Le DVD du concert va être édité sous peu. Un CD produit par maître Hogereau (ndlr : avocat de profession) est sorti il y a quelques semaines maintenant. Se voir en rayon à côté des Beatles, ça fait bizarre ! Et cerise sur le gâteau, nous avons été recrutés pour jouer durant la Beatles Week (dernière semaine du mois d’août 2004) dans la « Cavern » à Liverpool, lieu mythique où se sont produits les Beatles.

Quel genre de scène préférez-vous ?

On aime bien jouer dans des petites salles, des endroits intimes. Nous faisons beaucoup de soirées privées…

Le fait de jouer uniquement des reprises ne vous ferme-t-il pas la porte de certaines salles ne laissant se produire que des groupes présentant des compositions originales ?

Je pense qu’il y a de la place pour tout le monde. On nous sollicite par ce que l’on veut un groupe qui reprend des Beatles. Le public est peut-être différent… Mais tout de même hétéroclite. On trouve des jeunes, des moins jeunes… On a même des enfants de huit ans qui connaissent déjà les paroles par cœur ! Finalement, cette musique est indémodable.

Connais-tu la recette de votre succès immédiat (et à venir) ?

Pas vraiment. Tout ce que je peux dire, c’est qu’on y met du cœur. On essaie de reproduire avec le plus de réalisme possible le son, le feeling de l’époque. On essaie de ramener les gens dans les années soixante. C’est ce qui, à mon avis, plaît. Les gens viennent nous remercier à la fin des concerts. On nous dit souvent : « On ferme les yeux, on n’est plus en 2003 mais dans les années soixante. ».

Quel matériel utilisez-vous pour reproduire cette ambiance particulière ?

A la base on trouve Christophe, notre ingénieur du son qui fait un travail vraiment formidable. Pour ma part, en tant que soliste, j’ai du évidemment beaucoup travailler sur le son. J’utilise pour cela du matériel récent capable de reproduire le son des années soixante. René, le bassiste joue sur une basse Hofner (modèle de McCartney), ce qui aide à retrouver le grain si spécifique de Sir Paul. Et puis, le plus important, l’énergie. On n’en manque pas !

Site officiel : http://carnaby.street.free.fr
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 29.12.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés