ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Joe Cocker ‑ Respect Yourself

Joe Cocker - Respect Yourself
(EMI)

On ne présente plus Joe Cocker. Il fait déjà, de son vivant, partie de la légende. Il est de ces rares prodiges de la « Belle Époque » (Woodstock & co.) à avoir non seulement survécu à des années d'alcool, de fumées diverses et d'intraveineuses interlopes, mais aussi à avoir continué d'occuper le devant de la scène internationale.

Certes, il a bien changé, depuis ces folles années : il est loin, ce personnage aux cheveux longs, spasmodique et fébrile, qui se convulsait sur la scène du festival Woodstock 1969, offrant une version mémorable du « With A Little Help From My Friends » des Beatles (la meilleure, à mon sens), celle-là même qui allait le rendre célèbre… Il a changé, oui : il a lâché drogue et alcool au cours des années 80, pour l'amour d'une certaine Pam, qu'il épousera en 1987. Il a coupé ses cheveux longs et a laissé pousser une barbe qu'il conserve taillée assez court.

Mais ce qui n'a pas changé, c'est sa voix. D'aucuns se demandent toujours comment on peut être né à Sheffield, Angleterre, et donner d'une voie que l'on attribuerait pourtant, en aveugle, à un bluesman noir du fin fond du Mississipi… Ce n'est en effet pas pour rien que l'on a pu lire, en 1969, dans Life Magazine, que Joe Cocker était « la voix de tous ces crieurs aveugles, de tous ces mendiants fous et de tous ces hommes mutilés qui rassemblent une force que nous ne connaîtrons jamais pour hurler leur âme dans les rues » (« The voice of all those blind criers and crazy beggars and maimed men who summon up a strength we'll never know to bawl out their souls in the streets »)…

Avec son dernier opus, Respect Yourself, Joe Cocker garde le cap qu'il a amorcé vers la fin des années 80 avec notamment deux de ses tubes : « Unchain My Heart » et « You Can Leave Your Hat On ». Mais cet album réserve bien des surprises, car, loin de se limiter à ces atmosphères maintenant incontournable pour lui, Joe Cocker montre combien il a l'art d'associer sa voix si caractéristiquement "Blues-Rock" avec des styles musicaux variés et pas forcément aisés à marier. Petite visite guidée "thématique" d'un disque riche en surprises…

- Les titres Rhythm'n'Blues / Soul Rock :
avec « You Can’t Have My Heart » (plage 1), « Love Not War » (plage 2) et « Respect yourself » (plage 6), on a droit à du Joe Cocker pur jus. Des musiques dans la veine de celles qui ont fait son succès 80’s, « You Can Leave Your Hat On » en premier lieu. Un Rock bluesy à souhait, lent mais puissant, avec des accents de big-band donnés par la section des cuivres, fort bien arrangée par Jeffrey C.J. Vanston (auteur-compositeur-arrangeur pour Paul Williams, Desmond Child, Tina Turner, Céline Dion, Spinal Tap, Hanson, Ringo Starr entre autres…). « Respect Yourself » a ces petits accents de Country Blues que l'on associe souvent à des groupes comme ZZ Top : très bon titre…

- Les titres Pop / Pop Rock :
dans cette catégorie, l'on trouve des titres très différents, même si une unité est présente. Ainsi, l'on a droit à une très belle reprise de « Never Tear Us Appart » (plage 4) d’INXS (composée par le défunt Michael Hutchence), à un intéressant « It’s Only Love » (plage 9) qui louche du côté de la Pop Rock européenne façon Oasis, et à un apaisant « Midnight Without You » (plage 11) qui clôt l'album sur des sonorités dignes d'un Phil Collins dans ses meilleurs moments…

- Les titres « Tribute to Bruce "Boss" Springsteen » :
Je ne sais pas si cela vient de moi, mais il me paraît évident que trois titres de ce brillant opus de Joe Cocker sont de vibrants hommages à la musique de Springsteen : la ballade « You Took It So Hard » (plage 3), ainsi que les titres très "East-Coast Steady Rock" « This Is Your Life » (plage 5) et « Leave A Light On » (plage 8) qui rappellent la belle époque de la jeunesse du Boss avec son E-Street Band…

- Un titre Soft Rock assez inclassable :
j'ai été personnellement persuadé que ce titre, « I'm Listenning Now » (plage 7), était né d'une collaboration entre Mark Knopfler (pour les sonorités "clean guitar", le rythme et l'allure d'ensemble du morceau) et d'Eric Clapton (pour certains enchaînements harmoniques et certaines conduites vocales)… Mais ce n'est absolument pas le cas ! Bluffant !

- et enfin : LA Love Song selon Joe Cocker :
avec « Every Time It Rains » (plage 10), Mister Joe nous gratifie d’une chanson douce et mélancolique comme il sait si bien les interpréter, dans la droite ligne de « You Are So Beautyful » (album I Can Stand A Little Rain, 1974).


Voilà donc un album à écouter et à détenir absolument ! Les fans ne pourront qu'en être ravis, et les autres, tout en apprenant à connaître le Sieur Cocker dans ses prestations les plus caractéristiques, découvriront aussi un chanteur qui sait ne pas être enfermé dans un style à cause de sa voix si particulière. Comme toujours, chapeau bas, Monsieur Cocker

Discographie :



1969 : With a little help
1969 : Joe Cocker
1970 : Mad Dogs and Englishmen
1972 : Something to say
1974 : I can't stand a little rain
1975 : Jamaica say you will
1976 : Stingray
1969 : Greatest Hits
1978 : Luxury you can afford
1982 : Sheffield Steel
1984 : Civilized Man
1986 : Cocker
1987 : Unchain my heart
1989 : One night of sin
1990 : Joe Cocker Live
1992 : Night Calls
1993 : The Best of Joe Cocker
1994 : Have a little faith
1996 : Organic
1997 : Across from midnight
1999 : No ordinary world
2002 : Respect Yourself


Site officiel : http://www.cocker.com

Merci à Emi Records qui a permis la rédaction de cet article…

Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 08.07.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés