ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

THE CURE : Une poétique

THE CURE : Une poétique

Nos mythiques années 80 ressuscitent tant bien que mal dans des remix « onomatopéens » destinés à faire trémousser de jeunes personnes qui se moquent du texte, pourvu qu’il y ait du tempo. Il est dommage de restreindre cette époque, qui a vu naître un son hors-norme et créatif, à une superposition musicale sans fond ni forme.

Heureusement, The Cure n’a pas cédé à certaines perversions du son ! « Luxe, calme et volupté », fantasmagories du réel, introspection et création demeurent les maîtres-mots d’une atmosphère inimitable. Une poétique de l’art au service de l’image : les mots de Robert Smith sont indépendants, inaliénables et en parfaite harmonie avec les références littéraires qu’il préfère. Il y a du Cocteau, du Baudelaire, du Kafka, du Rimbaud et du Mary Shelley dans ses essais, ses fictions sur la mort de l’amour, l’absence de foi, le soi-même. Relisez les paroles de « Lulluby » :

   « On candystripe legs the spiderman comes


      Softly through the shadow of the evening sun
      Stealing past the windows of the blissfully dead
      Looking for the victim shivering in bed



      Searching out fear in the gathering gloom and
      Suddenly!”

L’univers d’Edgar Allan Poe est présent : chaque entrée en matière dénoue cette intégrité qui nous rassure, déplace notre quotidien vers un fantastique interne. L’évasion musicale nous détourne de l’ici-bas pour un ailleurs : une « Invitation au voyage ».

« Bloodflowers », leur nouvel album, apparaît comme une synthèse de ceux qui l’ont précédé. Et l’intertextualité ne va pas sans une ascension des notes les plus langoureuses aux rythmes des plus déchaînés. Les poètes sont de retour, prêts à nous faire renaître à l’expression artistique musicale.
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés