ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Des’ree : Dream Soldier

Des’ree : Dream Soldier (Epic)

Un World Music Award, deux Ivor Novello Awards et plusieurs Brit Awards : voilà un échantillon des nombreuses récompenses obtenues, en un peu plus de dix ans de carrière, par Des’ree, l’une des chanteuses les plus populaires d’Angleterre, considérée par certains comme la reine de la Soul anglaise et internationale. Un titre difficile à lui contester, du moins pour le Royaume-Uni, où elle figure régulièrement dans le top 10 des meilleures ventes. Plus de cinq millions d’albums vendus à travers le monde et un succès jamais démenti pour cette artiste dont l’optimisme et la simplicité n’ont d’égal que le talent. Avec Dream Soldier, sorti le 24 février, Des’ree nous offre un nouvel album très agréable (comme toujours), mais aussi assez nouveau. En effet, si son style musical s’est vu parfois défini au moyen de l’expression « folk funk », aucun de ses précédents albums n’avait à ce point intégré d’aussi diverses influences que Dream Soldier.

Des’ree, de son vrai nom… Des’ree Weekes (!) (« C'est mon vrai prénom », explique-t-elle, « C’est le prénom de baptême que ma mère m'a choisi. Des'ree, ce qui signifie littéralement "désirée", parce je suis son premier enfant et qu'elle m'avait désirée ardemment. D'ailleurs, c'est un prénom très courant en Guyane. ») est née le 30 novembre 1968, d’un père originaire de la Barbade et d’une mère guyanaise installés à Londres dans le courant des années 60. Ce n’est pourtant pas dans la patrie de Shakespeare que la jeune femme sentira germer l’envie d’un avenir dans le monde musical, mais à la Barbade où ses parents et elle partent s’installer en 1978, pour trois ans. C’est tout autant sous l’influence des Jackson Five que de la musique qu’écoutent ses parents, du jazz, du calypso des Antilles et du reggae, que la jeune Des’ree se constitue un univers musical intérieur qui rejaillira dans sa production personnelle.

C’est une fois revenue à Londres, à treize ans, que Des’ree écrit sa première chanson, « Love is here », qui figurera d’ailleurs sur son deuxième album, I ain't movin' en 1994, l’album de la consécration. En 1991, après des années passées à nourrir son amour pour la musique et pour l’écriture, c’est un peu incertaine qu’elle tente sa chance en envoyant à Sony Music une bande de démo marquée de son numéro de téléphone ; sur cette bande se trouve la version originale de « Feel so high », le premier single de Des'ree qui sort fin 1991. Car les choses se passeront très rapidement. Des’ree détient en effet un record toujours inégalé chez Sony Music : sa musique plaît tant à la maison de disques qu’entre la réception de la démo, la signature de l’artiste et la commercialisation du premier single, douze semaines seulement se sont écoulées ! Dans la foulée, elle sort son premier album, Mind Adventures, en février 1992. Elle a tout juste 23 ans.


« Mind Adventures étais je crois un assemblage du travail que j'avais fait quand j'étais adolescente et jeune adulte. Il y avait des choses très variées ; ça allait de "Feel so high" à "Sun of ‘79" ; de "Laughter" à "Save me". Comme d'habitude, mes chansons étaient simplement une traduction des observations faites et des expériences traversées par une jeune fille en train de grandir ; comment je voyais les choses et comment elles me touchaient. »

En route sur le chemin de la reconnaissance internationale, la carrière de Des’ree se poursuit avec des rencontres décisives : elle fait la première partie de Simply Red au cours de trois concerts à guichets fermés à la Wembley Arena en novembre 92, puis enregistre, en juin 93, un duo exceptionnel avec Terence Trent d'Arby, « Delicate », qui figure sur l'album Symphony or damn de ce dernier. Ce titre sera un succès, et atteindra la quatrième place des hits-parades anglais.

Mais il faudra attendre l’année 1994, le mois d’avril plus précisément, pour assister à la rencontre de Des’ree avec la renommée internationale : c’est alors qu’elle sort son single « You gotta be », extrait de son deuxième album I ain't movin', dont l'optimisme ravira les oreilles des auditeurs un peu partout dans le monde. Le titre restera 80 semaines dans le classement du Billboard consacré aux passages radio aux Etats-Unis ; en Angleterre, il figurera sur l'album hommage à Lady Di, à l'automne 97, et bénéficiera de deux remixes différents qui se classeront tous deux dans le Top 20. Un record de plus pour Des’ree : « You gotta be » est la seule chanson des années 90 à avoir été classée trois fois dans le Top 20. Le titre sera même utilisé quelques années plus tard par la marque automobile Ford pour les spots publicitaires de son modèle Focus.

Après une première tournée américaine en première partie de Seal en 1995, une participation au premier spectacle de musique profane au Vatican, Des'ree signe « I’m kissing you » pour le film Roméo + Juliet de Baz Luhrmann, titre que l’on retrouvera sur son troisième album, Supernatural qui paraît en 1998. L’album est son plus grand succès à ce jour, avec son single « Life » qui entre aussitôt sorti dans le Top 10 britannique.

Suit une longue tournée mondiale aux Etats-Unis, en Europe et en Extrême-Orient, au cours de laquelle Des'ree sent venir l’inspiration pour les chansons qui composeront son quatrième album. Celui qu’elle vient de délivrer, Dream Soldier.

Comme à son habitude, Des’ree va chercher dans le plus anodin de la vie de tous les jours pour chanter l’espoir, la beauté, avec cet optimisme qui lui est si caractéristique. Le titre de l'album, « Soldat du Rêve », Des’ree a laissé à ses fans le soin de le choisir par le biais de son site internet. Ce qu’ils ont fait, optant pour un « Dream Soldier » à même de se battre pour la beauté des choses et des rêves, d’aller au devant du bonheur. Des’ree écrit dans son style inimitable, chargé de pensée positive, simple et poétique, et sa voix suave de mezzo confère à tous ses titres une douceur toute particulière. Vue d’ensemble d’une tracklist relativement courte, seulement dix chansons aux titres souvent brefs, mais dans laquelle tout est bon (qui a dit : « comme dans le cochon » ???)…

01. Ok

LE titre « bonne humeur » de l’album. Une Pop moins Soul qu’à l’accoutumée, avec une rythmique guitare et une sonorité globale de « ballade d’été », avec des réminiscences années 70/80 assez marquées. Sympatique.

02. Why

Un mélange très intéressant que ce titre « Why » : une base Pop bien installée, un alliage de banjo et d’arrangements de cordes, le tout donnant une Country-Pop aux frontières de la Soul, agrémentée par quelques harmonies jouées à l’orgue Hammond. Mais au final, un titre très Des’ree.

03. Righteous night

Une autre incursion dans une musicalité de type Country pour cette troisième piste. Une ballade digne des années 70, dont le refrain entend un ensemble de bagpipes écossais l’accompagner, renforçant l’aspect « folk » d’une chanson encore une fois très agréable.

04. Doesn’t matter

Un titre qui commence sur des sonorités de guitare flamenca, pour évoluer sur une Pop mâtinée de Two Step, le tout fortement hipanisé, forcément. Un titre que l’on aurait pu croire tout droit sorti des studios d’un label américain. Peut-être LE titre de cet album qui s’inscrit en faux contre la réputation qu’a parfois Des’ree d’écrire uniquement des chansons « douceureuses ».

05. Human

Départ étonnant pour cette cinquième piste : un arrangement de cordes qui rapelle très fortement le thème des fameux Canons de Pachelbel (qui n’ont rien de canons, comme chacun sait), et qui là aussi boutit sur un Two Step énergique et ma fois fort agréable à écouter. Il y a fort à parier que ce titre sera le prochain single extrait de l’album à passer sur les radios.

06. Cool morning

La ballade de l’album, calme est apaisante, sur des arpèges de guitare acoustique et des harmonies de cordes. Là aussi, de fortes réminiscences de ces titres qui illustrent si bien la notion de « ballade » des années 70/80.

07. Something special

Un titre très dans la lignée de ce que les « Modern Country Singers » américaines actuelles comme Paula Cole peuvent réaliser : mélodie travaillée et très légèrement mélancolique, guitares omniprésentes mais très douces, arrangement de cordes en demi-teinte… Agréable aux oreilles.

08. Love beautiful

Encore un savant mélange de Pop et de Soul, très très légèrement teinté de Two Step, mais vraiment gentillement. Un titre assez lent, moins énergique que « Human », plus dans la veine des précédents albums de Des’ree.

09. Nothing

Là, un titre dont le Paul Simon des années 80 n’aurait pas renié la musique des couplets. Des sonorités Folk, mais plutôt « Folk des îles », « Folk de la plage en été », un peu comme pour « Why ». Avant une petite envolée lyrique des cordes qui rappelle que l’on est bien en train d’écouter de la Pop.

10. Fate

Le titre R’n’B de Dream Soldier, qui clôt l’album. Une chanson qu’Alicia Keys n’aurait pas du tout boudée pour l’un de ses albums, et sur laquelle la voix de Des’ree colle à merveille. Peut-être l’une des mailleures pistes de ce quatrième opus de la chanteuse.

Un dernier album franchement bon, pour les fans de Des’ree comme pour les simples amateurs de Pop-Soul et de mélanges savamment dosés. Une voix extrêmement bien posée, des mélodies toujours agréables, des arrangements soignés.

Seul reproche : malgré l’optimisme récurrent et omniprésent, un petit « manque de pêche » global de l’album par rapport aux précédents. Le tout est dans l’ensemble moins enjoué, et les fans de « You Gotta Be » ou de « Life » le sentiront nettement. Mais Dream Soldier reste un très bel opus, avec des influences diverses très bien intégrées.

Discographie :

- Mind Adventures (1992)
- I Ain't Movin' (1994)
- Supernatural (1998)
- Mystic Mixes (compilation - 1999)
- Endangered Species (compilation - 2000)
- Dream Soldier (2003)

Principales Participations:

- « Delicate », Symphony or Damn (album de Terence TRENT D'ARBY - 1993)
- Clockers (BOF - 1995)
- Set It Off (BOF - 1996)
- Nothing To lose (BOF - 1997)
- Romeo + Juliet (BOF - 1998)
- When Love Speaks - A Collection Of Shakespeare Sonnets (compilation - 2002)

Site Officiel : www.desree.co.uk/

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 28.04.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés