ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

DÉFLORATION 13 ‑ THIÉFAINE jamais n’abolira le hasard

DÉFLORATION 13 - THIÉFAINE jamais n’abolira le hasard

  Thiéfaine inclassable, peut-être parce qu’il use des mots sans les élimer, et dans un contexte qui ne leur est pas propre. Alors quoi, peu idiomatique Thiéfaine ? Je réponds par la négative ; Il génère un contexte, et sa décomposition. DEFLORATION 13 pourrait être lue comme les « Chants de Maldoror » par Breton et ses acolytes surréalistes : une poésie de circonstance    , incantatoire et nocturne, un au-delà des limites, quelque chose qui nous dépasse. A voix haute.  A perte de souffle, la réécriture d’un monde absurde, empoigné par le commerce castrateur…Il faudrait plus d’une trame romanesque pour raconter à quel point les textes de Thiéfaine sont à faire perdre la raison (sociale), et nous poussent vers l’illumination souterraine de nos esprits d’asphalte. « Quand la banlieue descendra sur la ville » parle de cette « cour des miracles » qui vagabonde intra-muros, de ces mêmes murs tagués de lamentations que l’on efface comme on ferme les yeux sur leurs origines. « y’a ta bm qui crame sur le trottoir, dis-toi que c’est beau comme un chœur d’orphelines ».  La superposition chronologique accuse le découpage du temps, et cette musique d’ascension et de chute parce que nous ne sommes pas des anges, ni des rêveurs à plein temps. Dépossédons-nous de tout, sauf de nous-mêmes, semble nous dire Thiéfaine. Mallarméen, le langage est ramené à son rythme essentiel : les battements de chœur, l’alchimie des sons, les attraits du flux et reflux de paroles qui en disent long sur la fureur de l’instant poétique.  Féerie des temps modernes, DEFLORATION 13 est un long poème électrique qui parle de nos solitudes. Sans promo criarde, l’album est une prémonition de plus de la part de Thiéfaine-visionnaire.



Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés