ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Anekdoten : Gravity

Anekdoten : Gravity
(Musea)

Il y a les fruits de saison, il existe aussi la musique de saison. Non, non, pas celle qui est à la mode, mais celle qui correspond tout à fait à l’atmosphère d’un moment. En ces jours où l’on remet le chauffage en route, Anekdoten vous offre une douce chaleur pour l’esprit, à déguster au coin du radiateur, en regardant la pluie tomber.

Si la bio insiste sur les rapprochements avec Radiohead et King Crimson, cet album peut aussi évoquer d’autres groupes ou tendances: Tangerine Dream (le deuxième titre s’appelle d’ailleurs «Ricochet», titre d’un album de T.G.) pour son côté planant, ou bien entendu Pink Floyd, la pop pour les mélodies toujours présentes, la dark-wave pour la tonalité générale assez mélancolique, et bien sûr le rock.

Par exemple, les guitares lancinantes de «Gravity», et les ambiances limite psychédéliques, ne sont pas si éloignées d’un stoner cotonneux, quelques passages semblant même tout droit sortis de chez un Cathedral ou un Kyuss ayant décidé de fumer la couette plutôt que de la moquette.


Moi qui connaît surtout les formations suédoises grâce au célèbre «Goteborg sound» du death-metal mélodique, me voilà projeté dans un monde éthéré, aux lumières puissantes mais tamisées par la protection de tentures épaisses et accueillantes.

Qu’on ne s’y trompe pas, Anekdoten, qui livre ici son quatrième album en dix ans, est loin d’être un groupe qui fait dormir. Plutôt rêver. Car certains titres ne dédaignent pas une énergie plus brute, quoique toujours contrebalancée par des claviers qui copinent avec les sons stratosphériques des 70’s.

Tension paisible

Hé! oui, Anekdoten carbure au mellotron (l’ancêtre de l’orgue électronique) et cela s’entend, et cela réchauffe en évitant le côté artificiel, déshumanisé de bien des combos qui abusent du clavier.

Anekdoten alterne avec un remarquable équilibre les passages chantés (façon «le commandant de bord est heureux de vous annoncer que nous volons à 3000 km d’altitude et que vous pouvez fermer les yeux pour mieux distinguer les étoiles») et instrumentaux à la Tindersticks - violon en moins.

Sur des basses très présentes, la six-cordes fait le lien entre les instants qui jouent à plein sur l’atmosphérique et ceux qui vous réveillent soudain, des chœurs discrets ou une cymbale claire soulignent ou apportent des contrepoints. Bref, en restant en permanence dans cette fausse torpeur, ou cette tension paisible, ou cette étrangeté bienveillante, ou cette sensualité nerveuse (aucune mention à rayer), le groupe arrive à trouver une personnalité réelle, mais susceptible d’accrocher un large panel d’oreilles.

Anekdoten procure l’étrange impression de descendre dans une grotte et de décoller dans l’espace en même temps. Un voyage rassurant et enveloppant («envolant» même, avec mes excuses à M. Larousse) dont les couleurs sombres recèlent une lumière qui réconforte.

Site officiel : www.anekdoten.se (titres en écoute)

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 13.10.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés