ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Mister Gang : Live in Kanaky

Mister Gang : Live in Kanaky (Moulin Galant / Epic)

Mister Gang. Ce nom vous dit quelque chose ? Ils ont vendu 50 000 exemplaires de leur premier album Liberté Illégale et ont été nominé aux Victoires de la Musique 2002 pour le second : Paris-Lisbonne-Pointe-à-Pitre. Et ils nous reviennent avec un live enregistré à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, le 7 Décembre 2002, devant 20 000 personnes. A en regarder le livret, le lieu paraît idyllique…

En préambule, je dirais simplement que je détestais le reggae, et que le Gang m’a réconcilié avec ce style. Tout est dit : ce live est une tuerie ! Ce n’est pas du reggae chiant du style : je chante 4 chansons qui durent 12 minutes chacune, au même tempo, avec les mêmes accords et presque les mêmes paroles. Et bien non ! Il y a beaucoup de recherche… Les ambiances varient, et c’est précisément ça que j’aime. Un seul point commun : la bonne humeur.

Ca commence cool : « Partir Ailleurs ». On commence à décoller. C’est hallucinant : une guitare, une voix, et c’est déjà bien. Et hop ! Les cuivres entrent, attention ça démarre. Ouaaaaaaaah, le son est monstrueusement fabuleux ! S’en suit un « Châtiment du peuple », visiblement écourté, puis arrive mon premier coup de cœur : « Nation contre nation », mélange reggae-funk. On croirait entendre FFF. Puis débarque « Comme un seul homme », avec son riff de cuivres fracassant. Quand je vous disais qu’il y avait beaucoup de recherche. Le ragga flirte avec le grooooooove. Ca y est ! On est revenu au temps béni où l’on pouvait apprécier des groupes du style Mad in Paris ou Dis Bonjour à la Dame… Ouaaaah ! Je fais un bond de 8 ans en arrière.


Allez ! On change encore d’ambiance avec l’intro psyché de « Die », avant de revenir à du reggae un peu plus roots avec « Dois Amores ». Puis arrive le tube : « Jamais quittée ». Les paroles sont top. Dommage que le sample du début soit mixé beaucoup trop fort… On continue avec « Tout le monde est là », au style roots-reggae-ragga… Ca y est. J’ai poussé les meubles et je danse… Avec « Skunky road », on retombe dans le reggae que j’aime pas : du style good rastaman vibrations, je plane et je fume… Je passe donc à la chanson suivante « Pli Fo », chanson qui ouvre l’album Paris-Lisbonne-Pointe-à-Pitre. Bof. Ca s’essouffle, on dirait… Avec « Les chaînes », nous revenons sur le terrain du funk, et même du P-Funk. C’est marrant. J’adore ! Et bien justement… « J’adore » suis et clôt le concert. Après plus d’une heure de concert, les Mister Gang ont encore la patate ! J’apprécie beaucoup les percussions « à la bouche », ainsi qu’une phrase du texte : « j’aimerais te dire merci tout simplement, toi qui soutient le spectacle vivant ». Certes ça n’est pas très poétique, mais demandez à un musicien professionnel de vous expliquer le sens caché. Je vous signale au passage que Mister Gang est un groupe auto-produit, en clair ils font tout : de la composition des chansons au mastering… C’est la fin ? Non, c’est le rappel. Et là, c’est la surprise : une reprise de Kassav’, les Dieux du Zouk. C’est parti pour un « Zouk la sé sel medikaman nou ni » endiablé. Dès les premiers mots, le public reconnaît instantanément la chanson, et fait les chœurs ! Hallucinant. Quelle belle fin de concert.

Pour conclure, quelques petites précisions. Première précision de taille : ce concert est enregistré « sans filets », c’est-à-dire que si un musicien a fait une erreur pendant le concert, il n’est pas retourné re-enregistrer sa partie en studio. Cela est de plus en plus rare (et a même quasiment disparu), raison de plus pour le souligner (NDR : Oui je sais, je n’aurais pas dû le dire, ça casse le mythe…) Deuxième précision, de taille encore plus grosse : toutes les chansons présentes sur ce cd ont été enregistrées lors d’un concert unique, au festival Megamiouz, comme le précise le livret. Et ça aussi, c’est assez rare. D’habitude on enregistre tous les concerts d’une tournée, et ensuite, on choisit les meilleurs moments (NDR : Oui je sais, ça non plus, je n’aurais pas dû le dire…).

Dernière p’tite anecdote : Choc culturel oblige, lorsque le public est content, il ne crie pas, il siffle. Ce qui donne un effet assez bizarre. Assez gênant, je dois dire.

Point négatif, il en faut bien un : le site web. Il n’est pas facile d’accès, et en plus, n’est pas mis à jour. Enfin, vous pouvez quand même le visiter : www.mistergang.com

NB : Je conseille aux habitants de la Côte d’Azur de réserver leur soirée du Jeudi 17 Avril. Pourquoi ? Car Mister Gang sera en concert au Cinéma de Cagnes-sur-Mer. Et devinez quoi : grâce à Amb, partenaire de l’événement, vous pourrez gagner des places !

Renseignements / Réservations : A Capella (04.93.20.71.40). Si vous venez de la part d’Amb, vous serez bien reçu… Cliquez ici pour en savoir plus…

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 07.04.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés