ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Iannis Xénakis : citoyen du monde…

Iannis Xénakis : citoyen du monde…

« Je ne suis ni Athénien, ni Grec, je suis un citoyen du Monde. », Socrate

  Iannis Xénakis aura été une des figures musicales les plus marquantes du XXème  siècle : son approche universaliste de l’art en général et de la musique en particulier est celle d’un homme honnête, rigoureux, mais aussi passionné, sensible et généreux, d’un homme qui n’a songé toute sa vie qu’à s’ouvrir aux autres.

Né au sein d’une famille d'armateurs grecs à Baila, en Roumanie, le 29 mai 1922, le jeune Iannis se destine à une carrière d'ingénieur ; il fréquente pour cela l'École polytechnique d'Athènes, avec l’idée de devenir astrophysicien, ou mathématicien, ou archéologue ou même encore philosophe…


Seulement, en 1941, les troupes de Mussolini envahissent la Grèce, et bouleversent ses projets estudiantins. Il entre alors en Résistance. C’est 1er janvier 1945 qu’un éclat d'obus vient lui fendre la moitié gauche du visage, le laissant trois mois entre la vie et la mort. Il gardera toute sa vie cette longue balafre verticale, stigmate de son combat pour la liberté, de sa mâchoire broyée et de son œil perdu.

Sous le coup d’une condamnation à mort par contumace, il se réfugie en France en 1947, où il rencontrera ceux qui deviendront ses maîtres de musique, Arthur Honegger, Darius Milhaud. Et surtout Olivier Messiaen. C’est ce dernier qui lui dira : « Vous n'êtes pas comme les autres, vous êtes Grec, vous faites des mathématiques et de l'architecture, de tout cela faites de la musique. ».

Xénakis suivra ce conseil : grand lecteur de Platon, fasciné par la création de l'univers et par la Grèce Antique, il cherchera dès lors à mettre en adéquation la rigueur et la beauté formelles des mathématiques, le hasard et l’indéterminé, les richesses recelées par les phénomènes sonores et les contraintes musicales et instrumentales au sein de sa musique. Il sera l’initiateur des techniques "stochastiques" - du Grec stochazomai : prévoir par conjecture - qui ont recours aux lois des probabilités, à la théorie des grands nombres et à celle des ensembles ; il sera également l’un des pionniers de l’utilisation de l’informatique en musique.

La série des ST, avec notamment la ST-48 (1962), composée grâce à un ordinateur IBM 7080 dans les locaux de la firme, est le fruit de cette alliance de l’informatique et des méthodes de composition de Xénakis. Mais il serait faux de ramener la démarche du compositeur à la seule volonté de faire se recouper musique et mathématiques : l’écoute de ses œuvres en est la meilleure démonstration. Metastasis (1955), ou encore Nuits (1967, pour 12 voix solistes) montrent bien combien sa musique est personnelle et empreinte de sa sensibilité, marquée par ses luttes et par ses aspirations.

En 1975, Xénakis met au point une machine dont la conception reste révolutionnaire : l’U.P.I.C. (Unité Polyagogique Informatique du C.E.M.A.Mu [Centre d’Études de Mathématique et d’Automatique Musicales, n.d.l’a]). Cet appareil permet à tout un chacun d’obtenir les éléments sonores de son choix à partir des dessins qu’il en fait sur une table spéciale qui tient lieu d’interface d’acquisition des données avec un ordinateur. Grâce à cette invention, même le non-musicien, même celui qui ignore la théorie musicale et le solfège peut créer de la musique… Le compositeur disait alors : « Tout le monde pourra devenir compositeur », ce à quoi Messiaen répondait malicieusement : « Mais est-ce que tout le monde sera musicien ? »…

Ce dimanche 4 février 2001, le monde de la Musique - et pas seulement celui de la musique contemporaine - a perdu un véritable démocrate, dont les idées et les inventions ont abouti à l’essor de différentes pensées musicales et artistiques. La dernière œuvre du maître date de 1997, et porte le titre d’Oméga, dernière lettre de l’alphabet grec, comme une révérence…

À l’âge de 78 ans, membre de l'Académie des Beaux-Arts et Docteur ès Lettres, Chevalier de la Légion d'honneur, Xénakis s’en est allé rejoindre le monde des Idées, là où tout existe dans un état de perfection. Il était Français depuis 1965.
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés