ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Le phénomène J.A.H.O…

Le phénomène J.A.H.O…

Attention ! J.A.H.O arrive, et ça va faire du bruit. Certes il est peut-être un peu tôt pour titrer « le phénomène J.A.H.O », mais depuis que j’ai reçu l’album, je l’écoute en boucle. Face à une industrie du disque qui va de plus en plus vite, il faut très tôt miser sur le bon artiste. J’ai donc décidé de vous faire découvrir ce groupe marseillais qui monte, qui monte et qui vient de sortir son premier album…

Leur premier single, « Si pour te plaire » tourne de plus en plus souvent sur la majorité des radios. Ils sont beaux, chantent bien, leurs mélodies trottent dans la tête durant des semaines, et, en plus, ils se sont adjoint les services de Gildas Arzel (un des 4 « types » de Céline Dion…), ce qui est un gage de qualité. Mais qui sont-ils ?

L’histoire du groupe J.A.H.O débute à Marseille. Trois copains, Cyril, Fred et Fred numéro 2 dit Diego, fous de pop-rock à la sauce british, décident de monter un groupe. Parmi leurs influences : Nirvana, Pearl Jam, U2, Soundgarden… Rien de très pop là-dedans me direz-vous, mais attendez…


S'en suit, le parcours classique du musicien en devenir. Les répétitions dans le garage avec différents groupes, les concerts dans les clubs, les maquettes qui sont refusées par les maisons de disques. Cyril apprend de ses échecs tandis que son sens de la composition et des refrains fédérateurs s'affine. Il en est de même pour ses deux compagnons. Les bases de J.A.H.O se solidifient avec le temps. Quant au nom, il provient d'un personnage fictif que Cyril s'est créé pour jouer à Everquest, jeu d'aventure fantaisie sur ordinateur, dont il est alors friand.

L'idée de J.A.H.O en tête, Cyril désormais guitariste accompli, parcourt quelques temps le monde aux côtés de Carol Fredericks et Anggun et pose ses riffs sur les albums de Garou et Tina Arena. Il signe aussi de la musique et des textes avec son copain Christophe (pas LE Christophe, un autre) pour des artistes de variété séduits par son tempérament ardent (Yannick Noah, France d'Amour). Des collaborations qui lui permettent d'apprendre à utiliser les mots, à faire sonner la langue française.

Début 2003, il est temps pour J.A.H.O de se mettre en route.

Première originalité : dans un monde envahi par les machines et le playback, les musiciens de J.A.H.O veulent être 3, et seulement 3. Le groupe reprend donc la formule du power trio, qui a fait les beaux jours de Police, Supergrass ou Nirvana, par exemple… Nous retrouvons donc une formation simple (basse + batterie + guitare et chant) qui refuse le superflu pour se mettre au service des chansons. Une combinaison qui ne permet pas le laisser aller. A un pop rock qui ne cache pas ses filiations avec U2, Placebo, Foo Fighters vient se greffer une volonté de prouver que la langue française peut sonner rock quand on s'en donne la peine.

Par conséquent, deuxième originalité : comme pour exister dans ce métier, il faut cultiver l’anti-conformisme, ils décident de faire de la pop anglaise chantée en français. Osé ? Pas tant que ça…

Février 2004 : l’album arrive. Cet album éponyme montre que l'on a rarement aussi bien su courtiser la frontière entre énergie et mélodie. Chaque chanson est un pur bonheur. Cyril, Fred et Diego maîtrisent l'art des refrains qui touchent en plein coeur et des mélodies angevines.

L’opus s’ouvre sur le premier single "Si Pour Te Plaire". La première fois que j’ai entendu cette chanson, j’étais persuadé que c’était le nouveau single de … David Hallyday ! La voix est assurée, le son est puissant, la mélodie est pop, le refrain rentre dedans… Bref : un futur tube. Les radios ne s’y sont pas trompées et commencent à diffuser ce titre de plus en plus souvent.

Mais ce que je préfère chez ce groupe, ce sont les tempos un peu plus enlevés, tel « Quelqu’un » ou « Ouvrir ». A mi chemin entre Aston Villa et Placebo, avec quelques influences d’Axel Bauer, voici donc le « nouveau » son de la variété : le retour au rock.

Parfois le climat se fait plus doux, et laisse la place à des titres en finesse tel « Une drôle de fille » ou « Toi qui sais ».

Au fil de ce premier album, J.A.H.O domine son art entre rock sulfureux et ballades douces amères. Le long des onze titres de l'album, J.A.H.O en collaboration avec le parolier Gildas Arzel puise dans des expériences personnelles pour conter des tranches de vie chantées avec une telle justesse que l'on a l'impression que son équilibre en dépend. J.A.H.O joue avec ses tripes mais laisse parler son coeur.

L’album est sorti le 2 Février 2004. Vite !

Site officiel : www.jaho.net

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 01.03.2004

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés