ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

JAMIROQUAI ‑ A funk Odyssey

JAMIROQUAI - A funk Odyssey

Voici le dernier opus de Jamiroquai. Ce cinquième album s'appelle "A funk Odyssey". En choisissant ce titre, le groupe a voulu rendre hommage à Stanley Kubrick et à son "2001, a space odyssey". Dans la version anglaise de l'album, on peut d'ailleurs entendre, dans un intermède, Jay Kay discuter avec Hal, l'ordinateur du vaisseau…

"A funk Odyssey" est sorti le 3 Septembre 2001 en Europe et le 11 Septembre dans le reste du Monde.

Les 10 titres de ce nouveau disque ont été produits par Jay Kay en personne avec le soutien de Rick Pope. Accrochez vos ceintures, c'est parti pour l'odyssée …


01.     Feel so good
L'ouverture vous met tout de suite dans l'ambiance "spatiale". Premier constat : il y a beaucoup de synthés. Le son a changé par rapport à "Synchronized"(l'album précédent). Le groupe a accordé beaucoup plus de place aux programmations et à l'informatique musicale (grâce à Logic Audio). Le son est énorme, mais froid. C'est une accumulation de synthés basse (Moog Source et MemoryMoog) et de vocoder…

02.     Little L
Le premier single de l'album. Sorti le 13 Août. Le clip est réalisé par Stéphane Sednaoui, qui a, entre autres, travaillé avec les Red Hot Chili Peppers, Depeche Mode, U2, Alanis Morissette et Björk.
Voici son classement dans les charts mondiaux : #1 en Espagne; #5 en Finlande; #7 en Angleterre; #7 au Canada; #12 au Venezuela; #20 en Norvège; #27 en France (il était classé 58 la semaine précédente); #42 en Suède; #50 en Allemagne; #72 en Hollande.
Avec ce titre, nous voilà propulsés au cœur des années 70 : les lignes de violons disco nous rappellent les hits du groupe Chic, et la ligne de basse ressemble étrangement au collectif P-Funk de George Clinton et Bootsy Collins…Dommage qu'il n'y ait pas une vraie batterie pour insuffler un peu de groove…

03.     You give me something
Enfin du vrai funk ! Le refrain est entraînant. Si vous avez aimé "Alright" dans l'album "Travelling without moving", vous aimerez forcement ce titre

04.     Corner of the Earth
Ce morceau fait partie des ballades dont le groupe Jamiroquai a le secret. L'intro mélange deux aspects : oriental et orchestral. La rythmique de la guitare acoustique donne un balancement de bossa. La ligne mélodique du refrain ainsi que les chœurs Beverly Knight sont très bien pensés. L'ensemble est très agréable à écouter…

05.     Love Foolosophy
Fait partie des morceaux "funk" de l'album. C'est du vrai Jamiroquai : avec une vraie basse, une vraie guitare (avec un son "ordinateurisé"). Dommage que la batterie soit une programmation…

06.     Stop don’t panic
Le son est énorme. Cette chanson est la petite sœur de "Deeper Underground", la B.O de "Godzilla". Assez peu d'intérêt…

07.     Black Crow
La deuxième ballade de l'album. Bof…
Sur ce titre, on y retrouve l'omniprésence de phrases trop longues. C'est un des défauts de Jay Kay. Dans cette chanson très lente, il débite les paroles à une vitesse extraordinaire, à la manière d'un rappeur… L'effet est détestable.

08.     Main Vein
Morceau funk très très très énergique…Basé sur un riff guitare rappelant étrangement celui de "Shaft" d'Isaac Hayes…L'ensemble sonne un peu comme du Modjo. Tout y est: les sons zarbis de synthés, le passage filtré au milieu, les violons disco…Rien de nouveau donc, mais c'est très bon pour danser.

09.     Twenty Zero One
Voici le morceau le plus informatisé de l'album. Il sonne comme du très mauvais Daft Punk. No comment… Heureusement que la production a inclus les paroles dans le livret, sinon le texte (assez léger d'ailleurs) serait incompréhensible.

10.     Picture of my life
L'album s'achève sur une belle ballade. C'est calme, c'est bossa, on dirait du Henri Salvador… C'est un mélange entre une guitare acoustique, un orchestre à cordes et des chœurs. C'est très beau.

(11.) So good to feel real
C'est un morceau caché à la fin de "Picture of my life". Il démarre à 4:13 et dure deux minutes. Paradoxalement, c'est presque le meilleur de l'album. Même si il n'y a toujours pas de vraie batterie, c'est un morceau funk dans lequel on reconnaît clairement la touche "Jamiroquai". On a l'impression qu'il s'agit, en fait, d'une "jam-session".

En conclusion…

Je précise immédiatement que je suis un fan de la première heure. J'ai découvert Jamiroquai avec le single "Too young to die" et j'ai apprécié d'emblée ce mélange funk / disco… Il est vrai qu'à l'époque, j'écoutais Stevie Wonder et Earth Wind and Fire au petit déjeuner, je ne pouvais donc qu'apprécier.

Malgré toute l'estime que je porte à ce groupe, je considère que ce cinquième album est complètement raté.

Tout d'abord la tentative de Jay Kay (chant), et Toby Smith (claviers) de se passer de vrais musiciens et de faire confiance à l'informatique se voit et s'entend. Les programmations et les ordinateurs sont trop présents, le résultat est un son froid… Il ne se passe plus rien…

La conséquence la plus directe de ce qui précède est que dans cet album, on ne remarque presque pas le nom des musiciens. On ne sait pas si il y a un batteur et un bassiste, leur nom n'est mentionné nulle part. Seul un guitariste, Rob Harris est nommé. Les intervenants extérieurs sont : Paul Stoney pour les programmations, Beverly Knight pour les chœurs et Simon Hale pour les arrangements symphoniques sur le titre "Corner of the Earth".

Par contre, on ne peut pas manquer les deux pages de "crédits" : on y repère très facilement le nom des sponsors et des partenaires. Business is business…

Ensuite, les chansons lentes ("Picture of my life") sonnent mieux que les chansons "groove", ce qui est assez aberrant pour un groupe qui revendique l'étiquette "funk - groove"


Le seul point positif de cet album est qu'il y a enfin des chœurs féminins, assurés par Bevely Knight.

Morceau que j'ai le plus apprécié : "Main Vein" ainsi que le refrain de "Corner of the Earth"
Morceau que j'ai le moins apprécié : "Black Crow"

Note Générale : 05 / 20

NB : Le second single sortira le 5 Novembre. Le morceau n'est pas encore défini, et le choix va s'opérer entre : "Feel so good", "You give me something" et "Love foolosophy".

Site officiel : http://www.jamiroquai.co.uk
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés