ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Karma Sutra : Laisse toi faire

Karma Sutra : Laisse toi faire (AZ / Universal)

"Laisse toi faire" est le premier album de ce groupe de Pithiviers, qui vient tout de signer chez Universal. Et là, première surprise : ça déchire ! Et oui, le néo-métal français semble enfin avoir trouvé sa nouvelle référence. Approfondissons donc les choses…

A Pithiviers, dans le Loiret, cinq amis d’enfance tombent dans le rock en balbutiant ensemble leurs premiers accords dans un débarras. Puis, Yous, Tass’ (guitares) et Bass’ (chant) montent un groupe punk métal et écument les bars de la région grâce à leur asso. Ben et Jay (basse, batterie) les rejoignent finalement six années plus tard, après avoir goûté aux joies du jazz et du trash dans d’autres formations. Après plus d'une centaine de concerts, dont les premières parties de Mass Hysteria, Silmarils, Lofofora, Burning Heads, révélé par la sortie d’un premier maxi autoproduit, le groupe signe finalement avec Island/ AZ pendant l’été 2002. L’heure du premier album a sonné.

J'avais découvert les Karma Sutra à l'occasion du festival "Sous le soleil exactement", à Draguignan. Ils étaient programmés en clôture, le 16 Août, après seigneur Poppa Chubby. Mea maxima culpa. J'avais encore en tête les (ridicules) clichés des métalleux qui vivent comme des sauvages, buvant plus que de raison et cassant tout sur leur passage. Au lieu de ça, j'ai vu arriver six gars (5 musicos + 1 ingé son) super sympas, polis, souriants, et tout contents de jouer dans le Sud ! La seule chose qu'ils ont malheureusement cassé ce jour là, c'est leur camion ! Le concert en a surpris plus d'un. Les morceaux étaient rodés, et les textes engagés… Du coup, les voilà invités pour la deuxième édition de ce festival, l'année prochaine…


Passons à l'album …

Pochette rouge, très sobre, avec des petits bonhommes… Et à l'intérieur, chaque texte de chanson est représenté par une image différente. C'est en consultant les crédits que je m'aperçois que la conception graphique du livret a été assuré par Jay, le bassiste. Du coup, le message du groupe passe aussi par les images…

Car le message est primordial chez les Karma Sutra… On s'en aperçoit dès le titre, "Laisse toi faire", auquel on peut donner plusieurs interprétations, plus ou moins… profondes. Le groupe a d'ailleurs pris la précaution d'inclure les textes dans le livret, et même … dans le dossier de presse !

L'urgence de la situation mondiale revêt plusieurs facettes et thématiques… Dès le premier morceau, "Présent", l'appel à la révolte est lancé. "L'or bleu" évoque les leaders de la "water economy", "Cashflow" les inégalités sociales et les différences de train de vie. "Laisse toi faire" dresse un inventaire qui aurait plu à Prévert, fustigeant au passage et dans le désordre, le came, les nike, les big macs, les armes, le pétrole… Avant de libérer le message ultime : "C'est ça la vie, un calcul, un profit, un vaste pari, partie de Monopoly, c'est ça la vie." Et ça continue de plus belle… "Timor" revient sur les conditions de vie des peuples du Timor Oriental, territoire envahi et annexé par l'Indonésie en 1975. Ici aussi, les textes frappent fort : "Etre né au Timor oriental, être mort, quand la communauté internationale s'endort, pire encore, vends les balles, compte les corps".

Les textes de cet album sont aussi froids, directes et sanglants que les situations qu'ils décrivent. Très bel exploit, donc, du groupe Karma Sutra, qui réussit à donner un sang neuf à un style musical dans lequel le plus important reste la musique…

La musique justement… Comme je le disais plus haut, la musique est super "carrée". Les morceaux sont rodés et vont à l'essentiel. Certes, il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Ca reste du néo-métal, pur et dur. A grands coups de riffs dévastateurs, et de gimmicks efficaces.

L'énergie de l'album est parfaitement retranscrite en live (ou l'inverse). Un exploit… Pourtant, l'originalité de Karma Sutra semble venir de la longueur des morceaux : ils sont assez courts (le plus long faisant 3:42), ce qui semble être une nouveauté dans ce style. Pas de solo à rallonge, pas de passages instrumentaux qui ne servent à rien. Les Karma vont à l'essentiel.

Par contre, le seul gros problème de cet album, c'est une compression infâme sur le son. Est-ce que ça vient de la prise de son, du mastering, ou des deux ?

En conclusion, je me lâche : cet album est une merveille ! A découvrir de toute urgence… N'oubliez pas de visiter la section "jeux" pour gagner l'album de Karma Sutra !

Site officiel : www.karmasutra.org
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 08.09.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés