ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Kitto : A la découverte de Kitto…

A la découverte de Kitto…

            Il était une fois un pays qui osa enfanter Jenifer, Lorie, Alizée, les Popstars, les WhatFor, Priscilla, et autres clones star-académiesques lobotomisés et abrutis par leur séjour prolongé dans un château. Tout cela était d'un ennui mortel… Les amateurs de musique au féminin étaient déçus. Aucune chanteuse française des années 2000 n'était capable de réunir simultanément les trois atouts indispensables dans ce métier : chanter en direct, chanter juste, et émouvoir. Certaines réussissaient même à n'aligner aucune de ces qualités artistiques. Mais elles avaient un avantage de taille : elles passaient à la télé. Le mélomane français, se rappelant de l'adage de Coluche ("et dire qu'il suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça ne se vende pas") et refusant de se laisser "propagandiser" par les sirènes du sacro-saint marketing, n'avait qu'une seule alternative : soit il détruisait toutes les télés à sa portée, ainsi que le building Univers-sale, soit il se tournait vers les chanteuses étrangères.            Car hors de nos frontières se trouvent encore quelques créatures bizarres, capables de chanter juste et d'émouvoir le public. On peut citer, en vrac, Alanis Morissette et Michelle Branch recueillies sous l'aile protectrice de mama Madonna, Tori Amos, Macy Gray, Norah Jones, ou, enfin, Céline Dion et Isabelle Boulay qui donnent une leçon de chant et d'émotion à toutes les pseudo-stars à qui ont fait croire qu'elles ont du talent.            Tout droit arrivée de son Australie natale, laissez-moi vous présenter Kitto. Elle écrit, compose, joue de la guitare, chante, et est une star en Australie (pays qui a pourtant vu naître Kylie Minogue…) et dans les pays nordiques (n°1 en Suède). La Nature l'a doté d'une bonne humeur et d'une énergie communicatives, et elle en profite. Aussi à l'aise en solo, accompagnée de sa fidèle guitare acoustique, qu'en trio (avec un batteur et un bassiste qui m'ont prouvé que l'on pouvait être excellent sans choper la grosse tête, ce qui est malheureusement fréquent dans nos contrées…), elle maltraite sa guitare à plaisir, et elle enchante, depuis quelques semaines, le public de la Côte d'Azur qui en redemande.            A son palmarès, depuis le début Juin : un showcase fnac à Nice qui a laissé tous les vendeurs et le public présent sur le cul, une première partie de la légende Higelin au Théâtre de Verdure (Excusez du peu !), ainsi qu'une somme de concerts devant un public toujours plus enthousiaste et nombreux.            "Bon tout ça c'est bien, clame la foule en colère, mais c'est quel style ?" Ah ! Pauvres moutons innocents, la France étant le pays des étiquettes, on nous a appris à apprécier un artiste rien qu'en fonction de son style. Malheureusement, Kitto n'a pas de style de prédilection. Sachez simplement que c'est une alchimie assez étrange, faite de rock, de grunge et de folk. Imaginez simplement que si Curt Cobain avait eu une sœur, ça aurait pu être Kitto… Armée de sa guitare, de son charisme et de son premier album, "Princess of Tragedy", Kitto affronte le public avec un mélange de titres forts ("I wonder why" (son dernier single), "Bus Driver", "Frozen", "Glorious"), et de moments d'émotion ("Don't follow me", "Idiot"…). Elle balance tout ce qu'elle a, et ça fait plaisir à voir. Le public est obligé d'adhérer, car la musique vient des tripes (NDR : En plus, le son est top ! On doit cet exploit à Jean-Pierre Chardier, du studio Marylin qui "suit" Kitto sur toutes les dates de sa tournée).       Honnêtement, les concerts de Kitto sont si énergiques que son album, "Princess of Tragedy", en devient presque fade. Quoiqu'il en soit, quand vous écouterez l'album, commencez donc par la chanson n°4, "Bus Driver", et imaginez que c'est dix fois mieux en live…            Comment reconnaît-on un musicien talentueux ? Sans nul doute par son courage. Kitto ose interpréter en public une chanson ("Casablanca") qu'elle vient tout juste de terminer. Elle ose changer les arrangements de ses chansons à chaque fois qu'elle les joue, pour qu'aucun de ses concerts ne ressemble au précédent. Elle ose se pointer pieds-nus sur scène. Mais, par-dessus tout, elle ose penser : "ils vont aimer ma musique". C'est réussi.  

Kitto revient en tournée en France à partir de mi-Juillet. Vous pourrez l'apprécier, entre autre, au Festival "Rock là-haut", le 2 Août, au Briançonnet. Sur scène, Kitto est accompagnée de Volodia BRICE à la batterie et Franck ABOU à la basse. A suivre…

Site officiel : http://www.a-capella.org


 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 16.06.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés