ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Diana Krall ‑ Live In Paris

Diana Krall - Live In Paris (Universal Jazz)

Diana Krall a presque tout pour elle : une voix en or, un talent indéniable, un physique agréable, et surtout une présence sur scène que beaucoup aimeraient avoir. Ses deux derniers albums studio, «When I look In Your Eyes » et «The Look Of Love», lui ont permis de faire partie du cercle fermé des nouvelles divas. Elle défend d’ailleurs ce titre à merveille. On pourrait même dire un peu trop bien.

Car si ses premiers albums swinguaient autant qu’ils nous transportaient vers un monde romantique (petits oiseaux et vent dans les cheveux inclus), les opus cités ci-dessus devaient laisser apparaître une chanteuse trop consciente de ses atouts féminins… Au détriment d’une fraîcheur et d’une spontanéité quelque peu perdues. Cet album live arrive donc à point nommé pour recadrer quelque peu les choses. La scène obligeant la chanteuse à se découvrir, rien de tel pour savoir où la chanteuse se situe, artistiquement parlant.

La réponse ne se fait pas attendre : Mlle Krall sait toujours swinguer ! Accompagnée de son quartet (dont elle fait bien sûr partie), la belle enflamme l’Olympia dès les premières notes d’un «I Love Being With You» et ne laisse planer aucun doute sur ses talents de pianiste. On la surprend même à glisser quelques emprunts au détour d’un chorus (« Jean-Pierre», ou encore «Summer Samba»). La dame s’est peut-être rendue compte que son succès était autant dû à ses titres enlevés qu’à ses ballades romantiques…


On se rend également compte qu’elle sait admirablement mener un concert. Elle entraîne, envoûte, sans jamais perdre le public en cours de route. Elle (et ses musiciens bien sûr !) parvient à ressortir tous les standards qui ont fait sa popularité sans toutefois tomber dans la simple reproduction de la version studio, comme c’est bien souvent le cas pour les artistes à succès.

L’esprit jazz est bien présent, et on sent que tous les musiciens se font plaisir. La présence de l’orchestre Symphonique Européen aurait pu alourdir le tout et rendre l’ensemble un peu trop mielleux. Il sait au contraire rester en retrait, soulignant les harmonies quand cela est nécessaire sans tenter de s’imposer.

Cet album aurait donc pu n’être qu’une très bonne surprise si cette très chère Diana n’avait pas eu l’étrange idée de nous gratifier d’une reprise de Billy Joël en guise d’épilogue. L’initiative est tout de même honorable : la présence d’un inédit en cadeau fait toujours plaisir. Enfin, presque toujours plaisir puisque la seule présence de ce titre vient tout simplement gâcher notre bonheur. Alors que la faute de goût avait été évitée jusque là, la belle demoiselle plonge tête première dans la mièvrerie la plus totale. On passe directement de la salle de concert au supermarché… La déception est d’autant plus grande que rien ne laissait présager un tel dérapage.

Cet album, s’il ne rassure pas totalement, prouve que Diana Krall est une véritable artiste de jazz, avec tous les sous-entendus ce que cela comporte. Il suffit juste d’arrêter le disque avant la dernière chanson pour que le plaisir reste intact. Pour ceux qui voudraient s’aventurer dans ce «Just The Way You Are», je n’aurais qu’un rappel à leur faire : ne ragez pas parce que l’ascenseur est encore coincé entre deux étages ; vous êtes toujours dans votre salon !

Site officiel : http://.www.ultimatedianakrall.com

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 25.11.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés