ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

M : Labo M (Delabel / Virgin)

M : Labo M (Delabel / Virgin)

Le 18 Février 2003 est sorti le dernier opus de M, alias Matthieu Chédid. Après deux albums studio et un live, M a éprouvé le besoin de se ressourcer… Comment ? En nous livrant un album instrumental assez particulier. Grâce à lui, nous découvrons ce qui se cache au plus profond de cet auteur-compositeur-interprète. Visité guidée…

Une fois n’est pas coutume, je commencerai par la pochette, premier contact de l’auditeur potentiel avec un disque… Elle est réalisée par Lisa Roze, et c’est une vraie œuvre d’art surréaliste, digne des délires d’André Breton ou Philippe Soupaud. Au recto, quelques ustensiles musicaux (un micro, un métronome, une guitare, un tambourin, deux kazoos et un câble) dessinent le titre de l’album « Labo M », qui est aussi le nom du studio de M. Au verso, une tête de chat (le chat répond au nom de Margot), emblème du courant surréaliste en France. L’auditeur est donc convié à pénétrer dans l’intimité du studio de M.

On pousse la porte du studio et on entre. Et là, on est surpris ! En réalité, M a commercialisé ses maquettes. C'est-à-dire des moutures de chansons jamais terminées, ou totalement différentes. L’optique de M était claire : « j’ai sélectionné quelques musiques qui se trouvaient depuis 1995 dans les tiroirs de mon studio. Ce voyage dans le temps est aussi un prétexte pour vous dévoiler certaines étapes d’une chanson ». Jamais l’expression « fond de tiroir » ne trouvera meilleur exemple. Mais attention, ça n’est pas péjoratif, bien au contraire !


Certes, en se faisant l’avocat du diable, on pourrait y trouver bien des défauts. Quand on commence à écouter « Labo M », on découvre qu’il est composé d’ébauches de chansons, ou de délires instrumentaux. Car, j’ai oublié de vous le préciser, l’album est instrumental… Bon, c’est sur, 38 minutes d’instrumental, il faut le digérer ! Parfois, je m’ennuie... Les morceaux ne sont pas mixés, et en plus, on n’entend quasiment que de la guitare.

En faisant le bilan de tous ces éléments négatifs (auquel il faut ajouter que ce cd contient un système de protection anti-copie tellement efficace que la maison de disques a été obligé de rappeler tous les exemplaires en usine, pour les échanger contre des cds qui fonctionnent…en lecture…), on pourrait penser : soit M est en panne d’inspiration, et pour faire patienter ses fans, il nous sort ses fonds de tiroirs. Soit il a pété un boulon. Il s’imagine déjà super-méga-star et, tel Prince à l’époque, ose commercialiser ses délires en studio. Sauf qu’il n’est pas Prince. Il en est très loin. Outre le fait qu’il n’y a aucune cohérence artistique, que c’est ennuyeux et mal mixé, ces délires n’ont aucun intêret. Ce qui me fait encore plus peur, c’est qu’il s’agit là de la « première édition du Labo M » ! Il risque de nous balancer encore la même soupe plusieurs fois. Dommage d’en arriver là. Il vaudrait mieux qu’il bosse réellement sur son prochain album. Et puis sortir un tel cd dans le commerce après seulement deux albums et un live, c’est un peu tôt, non ?

Bon. Ce que vous venez de lire, c’est ma réaction lorsque j’ai reçu l’album. J’avoue. Mais comme ma conscience me taraudait, au point de ne plus en dormir la nuit ; je décidais de prendre le problème dans l’autre sens. Mon objectif : essayer de trouver les points positifs à cet album, car au début, j’ai pensé que c’était un suicide artistique en direct…

Je décide donc de réécouter cet album, mais avant toute chose, je vais faire un tour sur le site officiel de M, et laisse le créateur parler de son œuvre. « L’idée de départ était de faire un album instrumental. Je ne savais pas comment, mais j’avais très envie de sortir de la « chanson », et faire de la musique. Je voulais mettre en valeur les rythmiques et les sons utilisés en avant, plutôt que les mots et la voix. » En clair : M se rappelle qu’avant d’être une voix, il est un guitariste.

Par contre, ce dont je ne m’étais aperçu avant, c’est que, sur cet album, M joue de tous les instruments, ce qui donne, au final, un aspect compact et homogène, paradoxalement… Et il en est fier, le bougre : « je voulais que ce disque-là, au lieu d’impliquer mes musiciens, m’implique surtout moi, et me permette de me retrouver. C’est une manière, pour les gens, d’entendre ce que je fais quand je suis seul chez moi. » Ah les joies d’être multi-instrumentistes !

Bon, on a compris : c’est un délire alors ? Réponse de l’intéressé : « Ce qui me guide, c’est le plaisir, c’est de m’amuser un maximum. » En fait, M avait un p’tit coup de blues, et, alors qu’il bosse actuellement sur son troisième album, il a ouvert la soupape de sécurité, pour ne pas péter un plomb justement, et a décidé se replonger dans son passé : « ce premier disque est un démarrage, c’est comme un pilote, ou un numéro 0. Avant de se lancer dans des horizons nouveaux, c’était une manière de faire un point sur ce que j’ai pu faire jusqu’à présent. Ca a permis de me reconnecter avec les états d’esprit dans lesquels j’étais, il y a 5 ou 6 ans ; avec ce côté un peu fou de trafiquer tous les sons.» Cet album correspond donc à un besoin. Besoin de faire le point avant de passer à autre chose, ou besoin de laisser son âme vagabonder dans les méandres de son passé…

Au final : un disque à découvrir, avec modération et en s’y préparant un peu quand même…

Site officiel : www.jedisaime.com

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 05.05.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés