ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Laurent De Wilde ‑ Stories (Warner Jazz)

Laurent De Wilde - Stories (Warner Jazz)

Il est étonnant comme les événements peuvent se combiner pour alimenter un propos sans que cela soit prédéfini. Il y a quelques semaines sortait « Saint Germain Des Prés Café 3 », permettant d’ouvrir le débat sur le bien fondé de certains métissages, et notamment le mélange électro / jazz. La conclusion, s’il devait y en avoir une, était la suivante : la musique produite manque soit de sons dignes de ce nom, soit de l’esprit jazz qui fait tant vibrer les âmes.

Herbie Hancock a bien sorti un très bon album nommé « Future 2 Future » il y a quelque temps maintenant, mais les sonorités de ce disque vont plutôt lorgner du côté du jazz rock qui possède ses propres codes. Tout cela ne fait pas avancer le shmimilimblimi……. Et puis Monsieur De Wilde arrive. On le savait attiré par les charmes des machines à sons, on le connaîtra désormais comme celui qui opéra la fusion.

Des machines, on en trouve. Elles sont omniprésentes. Elles se fondent dans l’ensemble, ressortent de temps en temps, poussent puis se retirent. On assiste à un balai électro-acoustique dans lequel tout s’assemble sans heurts, sans refus de priorité. Les puristes du son, du vrai, ne resteront pas sur leur faim car la production vaut largement certains artistes électro qui font du « jazz ». Même les plus sceptiques auront le bonheur d’être surpris au détour d’un titre par un beat tout droit sorti d’un album d’Alec Empire. Quant aux amoureux du jazz, du vrai, qu’ils se rassurent, on touche l’indicible du doigt, on ressent le spectre musical… En d’autres termes, on a enfin l’impression d’écouter du jazz.


Attention cependant, le mélange demande des compromis. C’est pour cette raison que Laurent De Wilde aura son club de détracteurs. Son fan-club risque cependant de prendre le dessus, ne serait-ce qu’en écoutant le premier single du disque, « Moanin’ ». Ceux qui connaissent l’original savent combien Mingus savait faire swinguer les cuivres. Le maître de la contrebasse lui-même n’aurait sans doute pas craché sur cette reprise house qui conserve toutes les qualités de la version d’origine : un thème raide et râpeux, des cuivres énergiques, un côté Roots qu’on ne peut qu’adorer.

On pourra également citer « Big Up », véritable hymne de Big Band, « If I Could », soul à souhait (notamment grâce à Malia), ou encore le contemplatif « All Dues ». On se demande au fil des morceaux si l’électro est plus présente que le jazz, ou si c’est l’inverse,… Et puis on oublie ces questions qui n’ont désormais plus lieu d’être.

En guise de conclusion, un seul mot vient à l’esprit : enfin. On y est enfin arrivé. Jazz ou Electro ? La musique a dépassé ces clivages, du moins pour un album. On n’y croyait plus…

NB : Laurent de Wilde se produira le jeudi 24 Juillet à Nice, dans le cadre du Nice Jazz Festival…

Site officiel : http://www.warnermusic.fr

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 19.05.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés