ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Marc Lavoine

Marc Lavoine

Presque vingt ans séparent « Pour une biguine avec toi » et « Je ne veux qu’elle ». La carrière de Marc Lavoine commence donc à être conséquente. C’est en effet en 1984 que le public remarquera pour la première fois le jeune chanteur. Aujourd’hui de nombreux tubes restent dans les mémoires.

Né en 1962 en banlieue parisienne, son entourage familial aurait sûrement dû le conduire vers la musique. Il écrit déjà quelques chansons, mais malgré un père et un frère passionnés de musique, c’est vers la comédie que Marc Lavoine va en premier lieu orienter sa carrière.

Il va tout d’abord faire ses premières armes dans une troupe de comédiens amateurs à Paris. En même temps, il se trouve un autre travail qui va lui ouvrir les portes du mythique Olympia : ouvreur. Et c’est peut-être là que la passion de la musique va revenir. Il va profiter de la situation pour présenter ses premières créations à Patricia Coquatrix (patronne de la fameuse salle). Après plusieurs discussions, on lui conseille de chanter dans le groupe lyonnais Your Voice. Le groupe de hard-rock ne sera pas une longue expérience.


De nouveau à Paris, il revient à la comédie par le biais de la série télévisée « Pause Café ». La série connaîtra un succès certain et permettra à Marc de se faire remarquer dans le milieu artistique. Et cette fois il enregistre un premier 45 tours en 1983 avec ses propres textes : « Je ne sais même plus de quoi j’ai l’air ». Le titre ne restera pas dans les annales. Mais une année plus tard, le public remarquera ce chanteur aux textes romantiques et au physique de gendre idéal. « Pour une biguine avec toi » devient le premier tube de Marc Lavoine. Un nouveau simple suivra : « Elle a les yeux revolver ». On retrouvera les deux titres sur son premier album qui sortira en 1985 : « Le parking des anges ».

Deux ans plus tard, l’album « Fabriqué » restera un peu moins dans les mémoires avec des titres comme « Le monde est tellement con » et « Même si ». On trouve sur cet album une collaboration avec Catherine Ringer, chanteuse du groupe Rita Mitsouko. Le titre « Qu’est ce que t’es belle » sera tout de même un succès. Les premières aventures sur scène vont rapidement suivre et un album live sortira en 1988. Résultat : plus de 100.000 exemplaires vendus.

Avec Fabrice Aboulker comme compositeur comme depuis ses débuts, il revient en 1989 avec un nouvel album : « Les amours du dimanche ». Le succès est de nouveau au rendez-vous. Les albums suivants vont eux aussi connaître le succès : « Paris » en 1991, « Faux rêveur » en 1993.

Puis Marc Lavoine s’écarte quelque peu de sa carrière musicale personnelle. Une nouvelle fois, le désir de jouer devant les caméras fait surface. Marc tient un rôle dans un film avec Claude Chabrol en 1995 : « L’enfer ». Puis deux autres tournages : « Fiesta » de Pierre Boutron et « Les menteurs » d’Elie Chouraqui. Il participe également au spectacle musical « Cabaret ».

Retour en 1996 avec « Lavoine Matic ». C’est un nouveau succès pour des titres comme « C’est ça la France ». L’album propose aussi un duo avec Princesse Erika : « Les hommes sont des femmes comme les autres ». Le succès continue en tournée avec des concerts estampillés acoustiques. Encore un album en 1999 : « 7 ème ciel » sur lequel une collaboration avec Jean-Jacques Goldman et Pascal Obispo verra le jour.

Puis fin 2001, la sortie de son album « Marc Lavoine » sera le début d’un spectaculaire succès. On y trouve des duos qui n’ont plus besoin de faire leurs preuves : « J’ai tout oublié » avec Christina Marocco et « Je ne veux qu’elle » avec Claire Kem . Mais aussi de nouvelles versions d’anciens succès et d’autres superbes chansons comme la reprise du « Pont Mirabeau ». On peut noter la participation de Françoise Hardy et de Souad Massi .

Marc Lavoine fait aussi partie des Enfoirés, et chante au profit des Restos du Cœur. Mais il est surtout le parrain à l’origine de l’association « Le papotin », venant en aide aux enfants autistes notamment par la rédaction d’un journal par et pour les enfants autistes.

Une carrière avec de nombreux tubes et un dernier album qui est un franc succès, on ne peut qu’attendre une suite dans la même lignée pour Marc Lavoine.

Site officiel : http://www.marclavoine.com.fr

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 10.02.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés