ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Mariah Carey sans maison de disques

Mariah Carey sans maison de disques

Avec l'échec commercial de son film et album Glitter, la chanteuse qui vendait le plus d'albums dans les années 90 et qui signait encore, il y a à peine un an, des contrats colossaux, est passée de génératrice d'énormes bénéfices à mauvais investissement. Voilà pourquoi sa maison de disques, calculs faits, a préféré rompre le contrat qu'elle avait signé avec la chanteuse.

En effet, ayant signé pour 90 millions d'Euros avec Mariah Carey pour la production de cinq albums, Virgin Records, la filiale américaine du groupe britannique EMI, avait misé gros sur le potentiel de la chanteuse. Mais, avec un marché de la musique loin d'être au mieux de sa forme et le tollé commercial du premier album, EMI a préféré limiter les dégâts en rompant son contrat avec l'artiste.

Glitter - l'histoire d'une jeune femme qui sort de la galère grâce à un beau dj qui va la lancer - s'est fait démonter par la critique (il fait parti des favoris pour remporter le titre du plus mauvais film de l'année), et a à peine rapporté 3 millions d'Euros.


Quand à la bande originale du film, elle ne s'est vendue "qu'à" 2 millions d'exemplaires. Ceci a entraîné, selon EMI, une perte de presque 10 millions d'Euros. Il est vrai qu'avec au total 140 millions d'albums et singles vendus, la chanteuse nous avait habitués à mieux.

Mariah Carey a non seulement été confrontée à un important échec commercial, mais a aussi souffert sur le plan moral et a du se faire hospitaliser deux fois depuis l'été dernier pour "fatigue extrême" et "troubles nerveux".

Aussi, on arrivera facilement à se passer de la plaindre car, avec 31 millions d'Euros de dédommagement, en plus des 23 millions qu'elle a reçus au moment de la signature du contrat, l'artiste a largement de quoi s'offrir une retraite confortable.

Ce n'est pas le cas d'EMI qui, avec le ralentissement économique mondial et le développement de l'Internet et des techniques de piratage, n'est pas au bout de ses peines. Surtout si elle veut convaincre les investisseurs de la bonne santé du groupe alors que la bourse de Londres émet un "profit warning" à son égard.

Mais, selon le directeur d'EMI qui va tout mettre en œuvre pour lutter efficacement contre le piratage et relancer l'industrie du disque, les choses vont bientôt changer. Alors, si le piratage est vraiment l'origine des mauvais résultats de Virgin, on lui souhaite de tout cœur bonne chance...

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 18.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés