ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Marisa Monte, un concert de « variétés »

Marisa Monte, un concert de « variétés »

Une belle découverte que cette jeune brésilienne ! En concert le 25 octobre dernier au Grand Rex à Paris, elle a su conquérir et reconquérir son public par une variété de styles et de rythmes tout à fait étourdissante.

Gainsbourg est mis à l’honneur dans les premières minutes : sa voix rauque inonde la salle et la scène, plantée de toiles blanches réfléchissant photo et autres petites animations. Puis, vêtue d’une robe froufroutante, Marisa, grande silhouette noire aux cheveux magnifiquement bouclés, entre et entame « Amor I love You » le premier titre de son dernier album « Memorias, crônicas a declaraçoes de amor ». Sa voix sensuellement cassée confère à cette manière de ballade d’amour -dans la plus pure tradition des rengaines- une puissance à vous donner des frissons ! Les effets de lumières habillent, mettent en valeur une formation musicale « béton » : de chaque côté de la scène, une grosse caisse, puis, une batterie traditionnelle et un autre ensemble de percussions (au total quatre fantastiques percussionnistes sur scène), une basse, un clavier et une guitare. On passe de rythmes rock classiques et puissants, à des sonorités tribales… La voix de Marisa Monte est un instrument à part entière offrant de véritables « duo » avec les percussions, tandis que très vite intervient une « mandoline », qui nous emmène, portés par la samba, au Brésil, sans détour… Marisa retrace, en français, l’histoire de ces sambas qu’elle emprunte au répertoire populaire traditionnel, rend hommage à ses pairs. C’est ensuite une guitare qui « scratche » avec sa wahwah, qui compose avec une guitare classique, toutes distorsions dehors, sur une ballade. Mélange des genres somme toute plutôt agréable…

Douce, Marisa Monte ondule devant son micro, décrivant de ces mains des centaines d’arabesques, ou contrôlant, pareille à un chef d’orchestre, l’intensité des percussions. Respectueuse, elle présente tous ses musiciens avec modestie. Elle évoque les albums qu’elle a produits (« OmeletteMan » de Carlinhos Brown, et un album de samba traditionnelle en collaboration avec le groupe Portela) et interprète certains des morceaux qu’ils contiennent. Bref, on se sent, au sein d’une communauté brésilienne venue nombreuse, véritablement en famille… Une famille qui se lève pour danser sur les derniers morceaux, qui acclame la chanteuse et qui en demande encore ! ! !


A 33 ans Marisa Monte semble se faire une place sur la scène internationale.  Une voix, un pays, une culture très « en vogue » par chez nous sont la recette d’une réussite annoncée en Europe. On regrette cependant un penchant marqué chez Marisa Monte pour un style « pop commercial » un peu plan-plan… Personne n’est parfait !
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 06.05.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés