ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Mary J. Blige

Mary J. Blige

Les débuts de Mary J. Blige feraient une excellente parodie d'une de ces "success stories" dont les Américains sont tellement friands. L'histoire de celle qui, partie de rien, est devenue la reine d'un mouvement musical.   
Ayant grandit dans un quartier pauvre de la banlieue new-yorkaise, la chanteuse se passionne évidement de musique et rêve de devenir artiste. Elle apprend à chanter dans une chorale à l'église, écoute, entre autres, Aretha Franklin et côtoie des hip-hopers.
Aussi, si le travail est nécessaire à la réussite, celle-ci n'est possible que grâce au talent. Et Mary J. n'en manque pas. Découverte en 1991 par celui qui allait devenir Puff Dady, la diva a non seulement une voix étonnante mais aussi le potentiel de réussir à faire prendre le mélange soul et hip-hop, chose que tellement avaient échouée avant elle.    
        Son premier album What's the 4II sort en 1992. Le succès est immédiat et les ventes dépasseront les 3 millions d'exemplaires. L'album sera même, selon certains, la base du r'n'b moderne. A première vue, difficile de ne pas décevoir qu'on a fait une fois aussi bien. Mais ce n'aura pas été le cas de Mary J. Blige. Elle se remettra d'ailleurs presque illico au travail pour proposer l'excellent My Life en 1994.
Deux ans plus tard, après avoir décidé de faire les choses seule et, entre autres, sans Puff Daddy, elle sort Share my World, autre album de qualité.
Mary, son quatrième album, sera un peu moins réussi. Mais il aura peut-être été une étape nécessaire à l'élaboration de No more Drama, auquel de nombreux producteurs, dont Dr Dre, auquel on doit Family Affair, et collaborateurs, comme Missy Elliott, ont participé.
        On aurait eu du mal, il y a dix ans, à s'imaginer que la chanteuse puisse faire un jour partie des artistes les plus incontournables. Elle n'en demandait d'ailleurs sûrement pas autant. Elle voulait simplement réaliser son rêve de devenir une artiste. Une artiste indépendante. "Je sais ce que c'est d'avoir envie de dire quelque chose alors que tout le monde te fait comprendre que tu ne peux pas". Mary J. Blige voulait aussi, et surtout, commencer à voir la vie comme une chose plus plaisante que difficile. C'est apparemment chose faite.  

Mary J. Blige sera en concert à Paris Bercy le 10 avril prochain.

Site web : www.mjblige.com


 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 25.03.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés