ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

MATMATAH : Que j'ai tes volutes verbales !

MATMATAH : Que j'ai tes volutes verbales !

Matmatah est géographiquement situé en Tunisie, est musicalement un groupe de rock aux élans celtiques et révolutionnaires. Pauvres nostalgiques de l’alternatif, nous tournions en rond, pleurant le silence de Noir Désir, désespérant de trouver sur les ondes quelque chose qui se lise, s’écoute et se danse. Et puis, « Lambé an dro » stimula nos neurones, réveilla nos cellules jusqu’ici condamnées à se taire, nous entraîna à clamer une cause pervertie : celle de la démocratie.

« Lambé an dro » se présente comme une promotion des activités non moins culturelles d’une commune des plus actuelles : « Si aux exams, tu t’es planté, viens donc faire un tour à Lambé ; si dans l’bus tu t’es fait chopé, viens donc faire un tour à Lambé… ». On pourrait aussi  prendre une position analytique et affirmer que « Lambé » met en scène la jeunesse et ses préoccupations journalières : l’hypothèse de l’échec, l’exclusion, le conflit des générations…Bref, « Lambé » est surtout née du désir de nous faire danser sur la liberté de ne pas être nécessairement politiquement et socialement correct : oublions un peu la norme souveraine castratrice, pour nous tourner à l’unanimité vers le divertissement.  Cependant, Matmatah ne se limite pas à un hymne à la joie sur des accords de guitare déchaînés. Il y a « Apologie », celle que l’on condamne pour avoir justifié le désintérêt de l’Etat à l’égard d’une drogue qui ne lui rapporte pas. Le texte emploie un vocabulaire prohibé, un champ lexical dont la fumée dérange : « pétard », « maroco »… L’explicite montre du doigt l’illicite ; Les Beatles et leur « Lucy in the Sky with Diamonds » ont chanté les effets du L.S.D dans les années 70 ; Bob Marley, et son « Easy Skanking », déclamait : « Excuse me while I light my spliff » sur un rythme langoureux ; Serge Gainsbourg laissait « deux mois de salaire » entre les seins de « Lola Rastacouère » pour y rouler son « pauvre joint ». Cela fait donc plus de trente ans que la musique ne se prive pas d’afficher la transparence, et Matmatah a le mérite de ne pas embuer ses préférences et de transmettre les informations que l’on nous cache. Polémique, certes, et elle nous permet d’entretenir la libre expression, d’aller à l’encontre de la banalisation d’un totalitarisme normatif.  « La Ouache » est un album multi - ethnique, animé d’esprit et de créativité. Il est dommage de ne pas l’écouter plus souvent sur les ondes françaises… Matmatah a effectué une série de concerts en Suisse et Belgique, et le 3 Juin, ils seront à Hong-Kong. Nous espérons leur retour, ainsi qu’un naturel retour des choses.



Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés