ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Michaël McDonald : Motown

Michaël McDonald : Motown
(AZ / Universal)

Les amateurs de vraie soul music ont élevé la marque "Motown" au rang de mythe. En effet, pendant des décennies, cette maison de disque américaine a vu naître quantités d'artistes de renom. De Stevie Wonder au Jackson 5, en passant par Diana Ross, Marvin Gaye, The Temptations… Tous ont fait la gloire de la firme Tamla-Motown, et il n'existe personne qui n'ait jamais fredonné un hit provenant de cette "écurie" de stars.

Parmi les fans de soul, nous retrouvons Michaël McDonald. Après un passage dans les groupes Steely Dan et Doobies Brothers, et après avoir interprété, en solo ou en duo, des chefs d'œuvre tels que "I keep forgetting", "Sweet Freedom", "On my own" avec Patti LaBelle ou "Ya mo be there" avec James Ingram, une des voix les plus caractéristiques de l'Amérique profonde revient vers ses racines : la soul.

"Comme beaucoup de gens, j’ai grandi dans l’espace-temps Motown," explique-t-il. "La musique de Motown était une chose vers laquelle je gravitais lorsque j’étais gamin, comme le faisaient la plupart des jeunes en Amérique. Les albums "Super Hits" de Marvin Gaye [1970] et "Diana & Marvin" [1973] sont tout simplement des disques que j’ai écouté des milliers de fois. C’était à une époque où j’avais du temps libre, en tant que musicien vivant en Californie, je pense que j’écoutais alors encore plus de Motown qu’auparavant, lorsque j’étais chez moi, à St Louis. Lorsque j’étais seul, les albums de Stevie Wonder, "Music Of My Mind", "Talking Book" et "Songs In The Key Of Life" étaient toujours sur ma platine."


Il connaît le défi que représentent ces chansons exceptionnelles, l’héritage qui les accompagne, le respect qu’elles demandent. "J’ai du me forcer, dans certains cas, pour ne pas imiter les voix d’origine, parce qu’elles sont gravées dans mon cerveau, comme la mélodie," confesse-t-il. "Et donc, je me suis retrouvé dans certains cas à marcher sur une corde raide, essayant d’être fidèle à ce que je pensais que les chansons étaient en raison de ces vocaux, et essayant en même temps de ne pas simplement enregistrer un album où l’on imiterait des disques qui ont déjà été faits. Pour un grand nombre de gens dans le monde entier, il s’agit presque d’événements historiques."

Tout le monde pense être capable de chanter les chansons de la Tamla Motown, et soyons francs, presque tout le monde l’a fait. Mais peu de chanteurs ont atteint la perfection qui rejaillit de cet album. "Motown" respire l'authenticité. Quoi de plus naturel, Michaël McDonald ayant baigné dans cette atmosphère "soulesque" durant toute son enfance.

Mais malgré tout, Michaël a utilisé tout son art pour arriver à un disque original. L'originalité venant du fait qu'il ne fait pas simplement des "covers" insipides. Il s'approprie les chansons, en réussissant le tour de force de rester fidèle à l'original en y apportant sa touche personnelle.

L'album s'ouvre, presque naturellement, par le hit de Marvin Gaye, "I Heard It Through the Grapevine". On comprend immédiatement à qui on à affaires. La voix est chaude, timide et assurée. Le timbre est reconnaissable entre mille. Entre parenthèses, c'est un des plus beaux hommages à Marvin que j'ai entendu.

La voix sait se faire douce, comme sur "You are everything", "I'm gonna make you love me" et "Since I lost my baby", ou funky au possible comme sur "Ain't no mountain high enough" et "I believe", aux accents gospel, ou "Sign, sealed, delivered", un des hits de Stevie Wonder. D'ailleurs, comme vous pouvez vos en doutez avec McDonald, cet hommage à la période Motown est, en fait, un hommage appuyé à son mentor : Stevie Wonder, avec pas moins de 4 reprises dans l'album. Mention spéciale pour "All in love is fair". Ah, il sait chanter, le bougre ! Quelle voix, quelle émotion ! Je craque.

Dernière précision d'importance. Les premières ébauches des morceaux ont été enregistrées à Londres, avec des overdubs réalisés ensuite à Nashville, la ville adoptive de Michael, mais la majorité des voix ont été faites à Nice, dans le sud de la France, où vit Climie, le producteur de l'album. "C’est un endroit tout simplement superbe, j’en suis tombé amoureux. Les morceaux de départ étaient programmés, comme des esquisses de ce qu’ils allaient devenir, mais je voulais leur amener un feeling live, et nous avons donc rajouté des orgues, des basses et des vraies batteries sur tous les titres. Nous avions la possibilité d’expérimenter avec les tempos et les tonalités, et de réellement définir ce qui fait que les disques originaux fonctionnent si bien."

En définitive, un magnifique album, rempli d'émotion et de belles chansons. Un must que tout amateur de soul digne de ce nom doit posséder.

1. I Heard It Through the Grapevine
2. You Are Everything
3. Sign, Sealed, Delivered I'm Yours
4. I'm Gonna Make You Love Me
5. Ain't Nothing Like the Real Thing
6. Reflections
7. How Sweet It Is (To Be Loved by You)
8. Ain't No Mountain High Enough
9. All in Love Is Fair
10. I Want You
11. Distant Lover
12. I Believe (When I Fall in Love It Will Be Forever)
13. Since I Lost My Baby
14. Too High

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 24.11.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés