ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Melvil Poupaud

Melvil Poupaud : "Un simple appareil"

Melvil Poupaud est né le 26 janvier 1973.

Parlons tout d’abord cinéma avec Melvil qui débute à l’âge de 10 ans dans un film de Raoul Ruiz "La ville des pirates", puis continut en 1989 avec "La fille de quinze ans", et en 91 avec "L’amant".

C’est en 1992 que Melvil est révélé dans "Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel".


Il jouera ensuite dans "Elisa" et "Reines d’un jour".

Parallèlement à sa carrière cinématographique, Melvil découvre la musique au côté de son frère Yarol guitariste de FFF, et c’est avec son premier cachet qu’il se paie une batterie.

Il devient alors le batteur du groupe Mud avec qui il sort deux albums et décide de se lancer dans une carrière solo. Après cinq années de travail, Melvil sort son premier album "Un simple appareil" .

Cinq ans de travail, ça parait long, mais Melvil a écrit tous les textes, toutes les musiques, chante et joue de beaucoup d’instruments sur ce premier album tout en continuant sa carrière d’acteur.

Cet album de variété française est un disque sans prétention mais d’une grande qualité. Mélange de pop rock, de folk, de bossa nova et de blues, il plaira forcément aux amateurs du dernier album de Henri Salvador ou du style musical.

Melvil nous fait même un petit extra électro en chanson cachée à la fin de son album.

Melvil avoue être pudique dans ses textes et aime tourner autour du pot ce qui peut nous laisser penser que dans son premier extrait "Un simple appareil" Melvil voudrait qu’on le voit autrement que l’image du beau ténébreux qu’il donne dans ses films.

L’album se fait pour le moment discret, le restera sûrement mais il est à conseiller aux amateurs de belles ballades aux textes qui, pour changer, ne parle pas que d’amour mielleux et dégoulinant.

Melvil fera la première partie d’Aston Villa à Clermont-Ferrand et à Marseille en 2003, et compte présenter son album dans des bars avec simplement son frère pour l’accompagner.

Pour plus d’informations vous ne pouvez pas consulter le site officiel puisqu’il n’y en a pas encore, ça ne saurait tarder...

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 13.01.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés