ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

En attendant le Nice Jazz Festival 2003

En attendant le Nice Jazz Festival 2003

Cette semaine, nous allons continuer notre tour d’horizon des concerts dans les Alpes-Maritimes, pour nous arrêter sur LE festival mythique du mois de Juillet à Nice : le Nice Jazz Festival. Depuis 1974, le festival de jazz de Nice, devenu officiellement « Nice Jazz Festival » en 1994, est devenu un événement incontournable pour tous les azuréens. Son concept peut être résumée ainsi : plus de 50 artistes répartis sur 3 scènes différentes pendant 8 jours. Mais ce n’est pas parce que sa formule est simple qu’elle est aisée à mettre en place. Depuis plusieurs années, le Nice Jazz Festival connaît des problèmes quasi insurmontables, accumulant dettes et mauvaise réputation…

C’est dans le cadre idyllique des jardins des Arènes de Cimiez que se déroule, chaque année en Juillet, le « Nice Jazz Festival ». Au milieu des oliviers centenaires et des vestiges gallo-romains, les mélomanes de tout bord se réunissent pour célébrer la musique. Naviguant entre les divers stands, ils essaient d’accéder aux trois scènes : La scène Matisse, La scène des Arènes (ancien amphithéâtre romain d’une exceptionnelle beauté), et les Jardins (la plus grande de ces trois scènes). Mais si le cadre fait rêver, l’historique du Nice Jazz Festival est plutôt un cauchemar pour beaucoup de ses protagonistes… Retour sur un festival « différent ».

Le principal problème de ce festival ? Sa date. Depuis des années, à la même période, c’est-à-dire la troisième semaine de Juillet, se déroule à quelques kilomètres de là, le « Jazz à Juan ». Et tous les ans, le même dilemme se pose aux amateurs de jazz : où vais-je ce soir ? Nice ou Juan ? Car depuis plus de vingt ans, aucun des deux festivals ne veut céder : ils tiennent à leurs dates et ne les changeront pas !


Au fil des ans, affaibli par sa lutte fratricide avec le festival Jazz à Juan, le Nice Jazz Festival a perdu sa crédibilité. Certes beaucoup de stars du jazz s’y côtoient : Michel Petrucciani, André Cecarrelli, Miles Davis, Dee Dee Bridgewater, BB King pour le blues, etc. Mais, à côté de ces vedettes jazz, nous en retrouvons d’autres qui n’ont qu’un très lointain rapport avec le jazz : Kool and the Gang, Incognito, Santana, et même, à l’époque, Jamiroquai…Résultat ? Beaucoup d’amateurs de jazz se tournent vers le Jazz à Juan (qui programme des légendes du jazz, et privilégie la qualité à la quantité), alors que le festival de Nice réussit la gageure d’attirer une nouvelle clientèle : les jeunes. Malheureusement, l’équilibre est instable, et le jour où le groupe (car c’est un groupe !) Jamiroquai annule sa prestation à Nice, cela plonge les finances du festival dans le rouge. De cette situation, le producteur du festival de l’époque, Luc Gaurichon, ne s’en remettra jamais. Certes, ce n’est pas facile de voir débarquer 5000 personnes (NDR : estimation personnelle…) qui repartent aussi sec en apprenant que leur groupe fétiche avait annulé (NDR : A l’époque, j’en faisais partie...).

Et nous en arrivons au deuxième problème du Nice Jazz Festival : ses producteurs. Après le départ de Luc Gaurichon, la municipalité décide d’accorder la concession à un autre amateur de jazz : Michel Leeb. Mais ce dernier n’a pas réussi a remonter la barre, et a même changé le cap. Michel Leeb a cru bon de revenir au jazz, au vrai, mais dans la configuration big bands. Il a donc programmé les meilleurs big bands, qui reprenaient tous les mêmes morceaux, et s’est même plié au jeu en s’auto-programmant dans un hommage réussi à Cole Porter (NDR : Beaucoup de gens ont d’ailleurs découvert ce soir-là que Michel Leeb chantait et jouait du piano). Le grand Michel Petrucciani était là, mais cela n’a pas suffit à rehausser le niveau. Nous avons même frôlé le suicide collectif lorsque nous avons entendu le big band de Phil Collins… A l’époque, il y a 4 ans, le constat est accablant : le festival perd de l’argent, la programmation est médiocre, le public ne vient plus, la diffusion du son est mal définie, ce qui aboutit à un brouhaha horrible…

C’est là que Viviane Sicnasi entre en scène. Habituée à la culture des festivals, elle décide de tout reprendre en main, et de changer, pour la xième fois, d’orientation artistique. Ses maîtres mots sont "thématique" et "mélange". Allier l’ancien et le moderne, réunir tous les jazz lors de 8 soirées thématiques. C’est ainsi que nous retrouvons une soirée blues, une soirée électro / nu-jazz, une soirée world music, et surtout, une soirée femmes. Michel Leeb avait essayé de lancer ce concept en 1999, mais ça n‘avait pas pris. Viviane Sicnasi reprend l’idée et l’améliore. Résultat ? L’année dernière, c’est la soirée femmes (avec Dee Dee Bridgewater, Marianne Faithfull, Julia Migenes, Angélique Kidjo, Malia…) qui a généré le plus d’entrées.

L’optique de programmation a radicalement changé : l’objectif est de faire plaisir à tous les publics, amateurs de jazz comme de musiques actuelles. Le mélange est détonant et coloré, et cela fonctionne ! Le public est de retour. Les stars du jazz et du blues (Kenny Garrett, Joe Zawinul, BB King, Dr John, Dee Dee Bridgwater…) côtoient les étoiles montantes de l’electro / nu-jazz (Saint Germain, Llorca, Troublemakers, Cam…) ; ou les stars à la mode (Tiziano Ferro, Yannick Noah, Sanseverino…). Voici donc le secret de la réussite : il y en a pour tous les goûts.

Cette année, même recette, en encore mieux. La programmation est vertigineuse. Il s’agit toujours d’un melting-pot où l’on pourra apprécier Joe Jackson, Diane Reeves, Richard Galliano, Bireli Lagrène, Jacky Terrasson ; aux côtés de Jimmy Cliff, Rita Mitsouko, Laurent de Wilde, Gotan Project, Erik Truffaz, Bumcello, Robert Plant, Chic, et même, comble du sublime : Kool and The Gang et Jamiroquai.

En plus, une bonne nouvelle n’arrive jamais seule : les festivals de Nice et Juan ont enfin compris que leur attitude nuisait à leur réussite, et ils se sont mis d’accord. A partir de cette année, les dates des deux festivals ne se chevaucheront plus. Elle est pas belle la vie, sous le soleil ?

Programmation 2003 : Du 22 au 29 Juillet.

Mardi 22 Juillet : Rita Mitsouko / Joe Jackson / Jacky Terrasson / Richard Galliano / Diane Reeves / Paolo Fresu / Daara J. / Franck Avitabile

Mercredi 23 Juillet : Jimmy Cliff / The roots / Orchestra Boabab / Toots & the Maytals / Carlinhos Brown / Salif Keita / Los de Abajo / Orishas / Maraca & Afro Cuban Jazz Masters

Jeudi 24 Juillet : David Guetta / Erik Truffaz / Gotan Project / Laurent de Wilde / Frédéric Galliano & the African Divas / Rubin Steiner / Bumcello / Jérôme Badini

Vendredi 25 Juillet : Beth Gibbons & Rustin'Man / Noa / Casa de la Trova / Gianna Nannini / Oumoun Sangaré / Belbel Gilberto / Lisa Ekdhal / N'Dambi

Samedi 26 Juillet : Robert Plant / Dr John / Mighty Mo Rodgers / Otis Taylor / Red / Chic / Sam Moore / Richie Havens

Dimanche 27 Juillet : Solomon Burke / Kool and the Gang / Wilson Pickett / Roy Hargrove / Malia / Corneille / The Blues Brothers (+ Eddie Floyd) / Terry Callier

Lundi 28 Juillet : Jamiroquai / Arthur H / Ed Harcourt / Edoardo Bennato / Mokhtar Samba / Jescze Raz

Mardi 29 Juillet : Bireli Lagrène / Sylvain Luc + Trio Sud / Nguyen Lê / Overhead / Raphaël Faÿs / Beverly Joe Scott / Lenine / Piero Pelu / Luz Casal

N'oubliez pas de visiter notre section "jeux" pour gagner vos invitations pour le festival…

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 30.06.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés