ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Nourith

Nourith
(Polydor/Universal)

Ce second album est le fruit d’un mélange des origines et de toutes les rencontres qui ont marqué les 31 ans de la vie de Nourith. Un album qui nous transporte dans l’univers de la chanteuse sans une seule seconde devenir lassant…

C’est en Israël que Nourith voit le jour, à l’age de six ans elle fait ses premiers pas sur scène pour des spectacles scolaires ou pour tout autre occasion. Elle ne peut déjà plus se passer des planches et du plaisir de chanter.

Arrivée en France à l’age de 11 ans, elle continue ses prestations dans le groupe School Days en chantant en anglais. Deux ans plus tard elle retourne en Israël où elle va se consacrer essentiellement à ses études. Elle participera néanmoins à un groupe au sein de son lycée. A l’age de 18 ans, les obligations militaires l’appellent (le service militaire est obligatoire pour tous en Israël). Mais là encore c’est la musique qui va rythmer sa vie, même sous les drapeaux. C’est au sein d’une troupe de soldats qui visite les troupes pour les distraire qu’elle va pouvoir continuer de chanter.


Deux ans plus tard, elle retrouve sa véritable carrière artistique. Elle va continuer à assouvir sa passion en devenant chanteuse de piano-bars, et en prenant des cours de solfège. Mais c’est aussi par ses talents de comédienne qu’elle se fait un peu remarquer. Elle décide néanmoins de revenir en France pour tenter sa chance dans la musique.

Arrivée à Paris, elle passera plusieurs mois au Studio Alice Dona, puis à l’école du Théâtre National de Chaillot. Parmi tous les visages qu’elle croise c’est celui de Jean-Pierre Taïeb qui va lui ouvrir les portes des studios d’enregistrement. Une maquette de chansons en hébreu va faire un long chemin jusqu’aux oreilles d’Eric Serra, célèbre compositeur de musique de films qui a en projet la bande origine du film de Luc Besson : « Le cinquième élément ». Malheureusement, les retombées ne suivent pas, et Nourith ne se fait que peu remarquer.

Elle délaisse les rues de Paris pour celles de La Rochelle, le temps des Francofolies. Et c’est là, lors d’une rencontre qui s’avérera chanceuse, que la carrière de Nourith va prendre un véritable tournant. En arpentant les terrasses de café, elle se retrouve au milieu des artistes qui participent au festival. Catherine Lara la remarque et la pousse sur scène. Sa carrière est donc lancée sur un véritable coup du destin. En 1999, son premier album sort avec une série de titres en hébreu. La scène arrive rapidement avec ses propres titres mais c’est lors de sa participation à la comédie musicale de Pascal Obispo et Elie Chouraqui, Les Dix Commandements, que le public va vraiment la découvrir.

On retrouve donc sur ce second album la patte de quelques rencontres qui ont marqué cette vie : Yaël, Lionel Florence, Daniel Lavoie et bien sur Jean-Pierre Taïeb, compositeur de la plupart des titres. Mais on découvre aussi, le temps d’un duo, une invitée de marque : Maurane. Après leur rencontre à l’Olympia, le titre On oublie signe une nouvelle collaboration.

Ce second album est donc en grande partie en français. On trouve tout de même quelques paroles en anglais et surtout on écoute avec un immense plaisir une chanson entièrement en hébreu. Ten Od Yom, dans la langue maternelle de la chanteuse. C’est même une invitation à découvrir son précédent album. La fin de l’album est elle aussi une véritable originalité, après Bien plus qu’on imagine, on part pour un voyage sonore, entre nature et civilisation accompagné de quelques notes.

C’est un des rares albums qui répond à mon critère personnel : pouvoir l’écouter en entier sans être lassé. Nourith à une voix superbe qu’elle n’a pas besoin de surexploiter (je ne vise personne…) pour faire naître l’émotion. Des textes parfois légers mais souvent pleins de sens et d’idées fortes. J’aurai une préférence pour quelques titres aux textes forts comme Au milieu des loups ou Juste un geste. Mais aussi pour le titre en hébreu Ten Od Yom qui est sublime.

Nourith s’est très bien sortie de la tempête médiatique autour des Dix Commandements. Elle a de plus totalement réussi à profiter de cet élan au profit de sa carrière personnelle. Une seule envie : découvrir son album précédent et attendre le suivant…

Site officiel : http://nourith.artistes.universalmusic.fr/

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 17.03.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés