ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Florent Pagny : Ailleurs Land

Florent Pagny : Ailleurs Land (Mercury)

Après le succès des précédents albums, le retour de Florent Pagny était attendu dans la variété française. Le chanteur français était parti s’installer sur des terres reculées où le premier voisin doit être à plus de 25 kilomètres. De retour en France pour nous livrer son dernier album, Ailleurs Land, le décalage horaire se fait un peu sentir dans ses nouveaux titres…

Né en 1961 à Chalon sur Saône, Florent Pagny va commencer à trouver ses repères dans la musique grâce à ses grands-parents qui écrivent des petits spectacles musicaux. Dès l’age de 10 ans, on le retrouve en train de chanter Sardou, Lenorman ou Louis Mariano dès qu’une fête d’école ou de village se présente. La scolarité est un point faible puisqu’il est renvoyé de plusieurs établissements.

En 1976, il débarque donc à Paris pour tenter sa chance …et repartir deux mois plus tard dans la maison familiale… Mais ses parents l’encouragent et il repart à Paris vivant de petit boulot en petit boulot. Mais ce n’est pas si facile de percer dans la musique… Alors Florent se tourne vers le cinéma et décroche des figurations puis des rôles plus importants au début des années 80. Et en 1986, il enregistre un premier disque : la bande originale du film « Blessure ».


Puis en 1987 il décide de se tourner pour de bon vers la musique et il enregistre alors N’importe quoi, le titre est très remarqué et cartonne dès sa sortie. Un nouveau single suivra en 1988 : Laissez nous respirer qui confirme l’intérêt du public. Puis en 1989 tout s’emballe : La reprise de Comme d’habitude et la participation au collectif pour l’Arménie. Florent décroche la Victoire de la Musique pour la révélation masculine.

Le premier album : Merci arrive en 1990 suivi des premiers concerts. Puis suivrons Réaliste en 1992, Rester vrai en 1994 puis Bienvenue chez moi en 1995 (une compil contenant des inédits). Les collaborations avec les plus grands marqueront ces albums : Johnny Hallyday et Jean-Jacques Goldman. Le succès ne s’arrêtera plus Savoir Aimer en 1997 un live en 1998 et Châtelet-les-Halles en 2000. Avec aussi des albums plus conceptuels : Récréations et 2 (albums de reprises et de duos) et la participation aux Enfoirés et autres projets.

Un trio qui à déjà fait ses preuves à de nombreuses reprises est à l’origine de l’élaboration de l’album : Pascal Obispo, Lionel Florence et Calogero. Mais on trouve également la participation d’autres noms comme Daniel Lavoie et Daran.

Il est vrai qu’une des forces de Pagny est d’apporter des choses dans un style où on ne l’attend pas… Mais à force de jouer sur cette corde, il arrive dans des registres qui ne lui correspondent plus vraiment et qui peuvent décevoir. Autant le dire tout de suite, je suis franchement déçu par cet album aux thèmes et textes qui ne collent pas vraiment au chanteur. Dommage après l’excellent Châtelet-Les-Halles

Cependant il faut tout de même signaler que sur la fin de l’album j’ai commencé à aimer certains titres. Dommage d’avoir à attendre si longtemps. Demandez à mon cheval et Mon amour oublie que je l’aime sont, chacune dans leur style, très bonnes (la première est comme son nom l’indique est écrite pour son cheval Jéricho). Et il faut dire que le premier extrait Ma liberté de penser est bien choisi puisque très agréable à écouter. A signaler sur ce titre tout le battage autour de l’histoire qui serait à l’origine du titre et qui ferait presque regretter d’acheter l’album par peur d’aggraver la situation (NDRC : Florent a, en effet, quelques "problèmes" avec le fisc…).

La force de l’album est sans doute l’accent médiatique mis sur le fait que le chanteur est parti s’exiler en Patagonie (il est même dit que l’album y a été enregistré fin 2002) ou sur les origines de la chanson Ma liberté de penser. Un album que je trouve pour ma part très décevant. Pour le prochain opus pourquoi ne pas pousser encore plus loin la « sauce Patagonie » et proposer l’album uniquement en import…?

Site officiel : http://www.florentpagny.net

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 09.06.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés