ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

PRIMUS, ou comment avoir du succès en étant Antipop

PRIMUS, ou comment avoir du succès en étant Antipop

  "Salut. On s'appelle Primus et on est nul." Cette phrase, couramment prononcée lors des concert du combo, représente bien l'état d'esprit qui règne au sein de ce groupe. Pratiquant l'art du second degré comme d'autres celui de se prendre au sérieux, ce trio originaire de San Francisco ne fait pas de la musique comme tout le monde : Les Claypool, bassiste et leader charismatique, ne se gène pas pour occuper le devant de la scène. Sa technique impressionnante lui permet de jouer des riffs (difficile de parler de lignes de basse) en slap et en tapping d'une complexité affolante tout en chantant, bien sûr (enfin, si on peut appeler ça du chant). A ses côtés se joignent Larry Lalonde (dit 'Ler') à la guitare et Tim Alexander (dit 'Herb') à la batterie. Ler, fan de Zappa et ancien élève de Satriani, n'a pas son pareil pour créer une atmosphère spéciale pour chaque morceau, n'hésitant pas pour cela à s'écarter du riff traditionnel et à jouer d'étranges mélodies, voire de simples 'bruits'. Nul besoin en effet d'appuyer une rythmique déjà omniprésente assurée par le grand Tim Alexander, excellent batteur sachant utiliser au mieux son instrument de la manière la plus ouverte qui soit. On est loin d'un jeu à la Phil Rudd (batteur d’AC/DC) !  Atypique jusqu'au bout, le trio sort un live en guise de premier album : "Suck On This" (1990), suivi la même année du mémorable "Frizzle Fry", véritable pied de nez au conformisme et au rock FM qui inonde les radios du moment. "La pêche constitue une de mes principales inspirations" avoue Claypool. C'est en suivant cette ligne directrice que sortira "Sailing The Sea Of Cheese" (1991), album sur lequel on compte un titre chanté par Tom Waits    lui-même.

  Le groupe commence à connaître un succès grandissant lorsqu'il décide de produire un album de reprises, "Miscellanous Debris" (1992) comprenant des titres de Peter Gabriel, XTC, Pink Floyd,… Leur  notoriété leur permet de pousser le concept PRIMUS jusqu'au bout. Les olibrius accouchent d'un "Pork Soda" (1993) complètement déjanté, terriblement cynique et magistralement abouti. L'album suivant, "Tales From The Punchbowl" (1995), malgré quelques titres imparables tels que "Winona's Big Brown Beaver" et "Southbound Pachyderm", apparaît plus comme un 'bœuf' géant que comme un véritable album cohérent. La pèche si caractéristique du groupe n'y est plus. Tim Alexander quitte le navire pour s'investir dans Laundry.  Les et Ler recrutent alors Brain Mantia, batteur proche du groupe (il est crédité sur "Sailing The Sea Of Cheese") et veulent trouver un son plus Rock n'roll. "Les Beatles ont eu l'album blanc, Metallica le Black Album et nous avons désormais le Brown Album". 1997. Les trois amis se tapent un trip à la Led Zep en ressortant du vieux matos analogique. Résultat, son gras, très gras,mais morceaux plus conventionnels. Le plus accessible de tous leurs albums. Pour mieux se connaître, rien ne vaut un bon album de reprises (demandez à Metallica). "Rhinoplasty" sort en 1998. XTC, Peter Gabriel (à nouveau), The Police, Metallica, Les Claypool nous gratifie même d'une superbe reprise du Silly Putty de Stanley Clarke. L'album est réussi mais certains prétendent que le groupe s'est assagi…

  En guise de réponse à un tel affront, le groupe sort "Antipop", véritable hymne métallique annonçant un retour aux morceaux lourds. Le nombre d'invités est impressionnant : Tom Morello (RATM), Tom Waits, James Hetfield (Metallica), Jim Martin (ancien Faith No More), Stewart Copland (The Police), Fred Durst (Limp Bizkit),…  Non content de son rôle de simple 'bassiste-chanteur-leader' du groupe, Les Claypool profite de son temps libre pour sortir un album avec les membres originels de Primus sous le nom de Sausage : "Riddles are abound tonight" (1994) et pour se faire son propre album solo : "Les Claypool and the Holy Mackerel presents Highball with the Devil" (1996). On retrouve la patte du Sieur Claypool sans problème. Un album d'un des groupes parallèles de Les est à venir en avril  : "The Frog Brigade - Live Frog Set 1". On attend ça avec impatience. Quoi qu'il en soit, gardons précieusement ces mots à l'esprit : Primus sucks !


Site officiel : http://www.primussucks.com
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés