ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

RADIOHEAD

RADIOHEAD

En 1987, à Oxford, se monte un groupe du nom de " On a Friday ", il est composé de cinq étudiants : Thomas Yorke (voix, guitare, piano), Edward O'Brien (guitare, voix), Johnny Greenwood (guitare, Fender Rhodes, Violon, xylophone, métallophone), Colin Greenwood (basse), Phil Selway (batterie).
Le groupe décide finalement de se rebaptiser Radiohead, après avoir entendu la chanson du même nom des Talking Head et sort dès 1992 son premier mini-album "Drill", qui ne sera pas un grand succès mais qui leur permettra tout de même d'être signé chez EMI et de travailler de façon plus approfondie leurs compositions et leur son.

Arrive alors en Avril 1993 le premier album de Radiohead : "Pablo honey". Le single "Creep" devient très rapidement un hymne pour une grande partie de la jeunesse américaine et européenne, en partie pour le texte ironique et désabusé, mais aussi pour ce chanteur habité à la voix pénétrante qu'est Thom Yorke.
Le cinéma empruntera le titre pour la bande annonce du film "Cyclo". On sent déjà dans les compositions de cet album, le potentiel créatif du groupe, mais l'album reste ni plus ni moins qu'un assez bon album de pop et beaucoup voient en Radiohead le groupe d'un seul succès. Ils enchaînent cependant les concerts réussis puis retournent en studio pour enregistrer l'album suivant.

Il s'appellera "The Bends" et sort en 1995. Les morceaux que l'on trouve dessus sont fameux, le groupe utilise beaucoup les guitares (ils sont tout de même 3 guitaristes dans le groupe) mais toujours savamment dosées que ce soit sur des morceaux calmes (dans lesquels le groupe excelle) ou sur des tempos plus énervés. La voix de Thom Yorke est de mieux en mieux exploitée et donc de plus en plus touchante, les chœurs sont remarquables ("Black star"), et les mélodies imparables ("High and dry", "Fake plastic tree", "My iron lung", "Bones", "Bullet proof, I wish I was") et pourtant les ventes de l'album ne décollent pas, finalement au bout de quelques mois lorsque sort le clip de "Fake plastic tree" le succès leur sourit de nouveau et "The Bends" est disque d'or aux Etats-Unis. Avec cette album Radiohead se retrouve avec l'étiquette d'un excellent groupe à guitares ce qui tend à les rendre irritables ; ils vont prouver avec l'album suivant qu'ils sont de grands compositeurs et arrangeurs.

C'est en 1997 que sort le disque qui calme et met tout le monde d'accord : "OK Computer"
Pourtant à la première écoute de l'album, la maison de disque n'est pas convaincue, il n'y a aucun single évident à part peut-être "Karma Police" et encore, rien qui fasse chanter en chœur les teenagers occidentaux .Mais le groupe y croit et peu importe le succès commercial, ils sont certains que ce nouvel album est leur meilleur et ils ont raison, ce ne sont pas les ventes de l'album qui les démentiront.
Mais plus qu'un succès commercial, "OK Computer", fait aujourd'hui partie de ces albums qui ont marqué l'histoire des Musiques actuelles, il est régulièrement cité comme disque majeur par la presse et comme influence pour de nombreux artistes. Il est à la fois aquatique et aérien, rappelle Pink Floyd, Can ou Ennio Morricone. Radiohead réussit dans cette album à créer une cohérence, un véritable univers sonore presque un concept comme le fit Gainsbourg avec "Melody Nelson" ou "L'homme à la tête de chou". Au niveau du son il marque un tournant pour le groupe car même si les guitares sont toujours présentes et parfois saturées, leurs interventions sont des ponctuations (Thom Yorke va même jusqu'à nous chanter une magnifique berceuse douce-amère : "No surprises") et on sent de plus en plus la volonté d'utiliser des machines en plus des instruments. Vous l'aurez compris, pour cet album on ne vous conseille pas un morceau mais tous ! !

Cette tendance électro se confirmera sur les deux derniers albums du groupe : d'abord "Kid A" (Octobre 2000) qui après le succès de "OK computer" entre directement n°1 dans les billboard canadiens et anglais et obtient le grammy du meilleur album alternatif et "Amnesiac" (Juin 2001), le groupe sur ces deux albums laisse tomber les guitares au profit des machines. Plus de samples, de boucles; la voix de Thom Yorke est retravaillée en machine. Les instruments acoustiques, quant à eux, sont moins présents.


Au fil de leurs carrières les musiciens de Radiohead ont prouvé à quel point ils étaient des musiciens doués et inspirés, prêts au changement, à l'évolution, en phase avec leur public et concernés puisqu'ils s'engagent ensemble ou personnellement dans diverses causes.


http://www.radiohead.com/03.html

  
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 15.07.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés