ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

RAGE AGAINST THE MACHINE : Le mécanisme de la Révolte

RAGE AGAINST THE MACHINE : Le mécanisme de la Révolte

« It’s just another bombtrack », un détournement des hymnes nationaux qui nous promettent une autre destinée. Foutaises, la poudre aux yeux n’a jamais empêché les combats et massacres. On nous montre du glamour, alors que l’on ferait bien de prendre le pouvoir. Subliminales images qui asservissent l’homme de jour en jour… Les RAGE AGAINST THE MACHINE tiennent leur côté hard-core de leurs désirs insatiables d’égalité et de liberté : à croire qu’il faut aujourd’hui hurler pour se faire entendre. Le poing levé de la pochette de leur dernier album, « The Battle of Los Angeles », souligne leur indépendance musicale et idéologique : témoins de l’horreur, ils nous dévoilent ce que le journal de 20 heures a intérêt à taire.

Guerilleros d’une nouvelle génération, leur musique est un appel à la lutte envers et contre ceux qui gouvernent nos cellules. Inspirés par le vénéré Ernesto Guevara ( le Che), la libération des minorités et des oppressés leur est chère. Figure emblématique du groupe, Zack de la Rocha calibre son chant sur les intonations instrumentales de ses compagnons : déclamatoire, sans être pompeux, régulier et ascensionnel, le ton s’appuie sur la réalité des faits et gestes. Il n’y a pas de « leader » puisque tous sont unis par la volonté de démasquer l’illusion de nos espaces sociaux. Jamais contradictoires, chacun de leur album annonce la progression (ou régression !) de l’Histoire. « Extrémistes », « politisés », « revendicateurs » : l’étiquette est monnaie courante dans un monde où chaque élément doué d’esprit et de raison se voit affublé d’un numéro dans le dos. Déferrés, les RAGE AGAINST THE MACHINE sont discrets sur la programmation de nos ondes, mais que cela ne nous empêche pas d’acquérir la culture et l’information nécessaires en se procurant leurs disques !

« The Battle of Los Angeles » est une bombe qui ne tue pas: elle prône le refus de la subsistance quotidienne au profit d’une résistance perpétuelle. Chaque titre rappelle à quel point l’émancipation est notre seule issue vivante. « Born of a broken man » peut paraître blasphématoire aux regards des plus croyants, mais il fait nous souvenir que le meurtre dure depuis trop longtemps.



Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés