ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Les reprises et autres samples : un exercice difficile…

Les reprises et autres samples : un exercice difficile…

De plus en plus d’artistes prennent le parti de faire des reprises ou ont recours à la technique du sampling qui consiste - qui l’ignore encore à l’heure actuelle ? - à utiliser des enregistrements plus ou moins brefs de musique déjà existante en vue de les monter en une musique nouvelle. Seulement voilà : si certains s’acquittent raisonnablement de leur tâche en produisant un son, une ‘touch’ personnels, d’autres se sont engouffrés et s’engouffrent toujours dans cette séduisante brèche avec une démarche purement commerciale, et fort lucrative…

Le recours à des musiques existantes ne date pas d’hier : à l’époque baroque puis classique, il valait mieux composer toutes fenêtres fermées. Bach écrivait des variations sur des airs populaires, Haydn réutilisait à outrance mais avec génie les mêmes thèmes notés dans un carnet… La citation a traversé les époques, allant du simple clin d’œil jusqu’à la moquerie en passant par la marque de respect.

Plus près de nous, un Gainsbourg reprendra un thème célèbre de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvórak, et prendra Chopin comme compositeur pour Lemon Incest. On ne compte plus les reprises à peine variées, telle celle de Ces années-là de Claude François par Yannick, qui ont tout de même le mérite de reprendre quasiment à l’identique les musiques sans les massacrer ; il faut bien avouer que la version Ces soirées-là est assez agréable tant par l’humour des paroles que par l’actualisation du son qui reste moins aigrelet que dans l’enregistrement original. Liane Foly s’en sort honnêtement pour sa reprise de La vie ne m’apprend rien, mais la version de Daniel Balavoine reste de loin la meilleure…


L’américain Moby propose quant à lui quelque chose de fort agréable : on est là en plein dans la plus pure technique du sampling. Mais le travail effectué prodigue à la musique une texture très particulière qui permet d’identifier immédiatement le compositeur. La démarche créatrice n’a ici rien de contestable, mais cela dépend bien évidemment du point de vue…

En revanche, celle de certains est franchement anti-musicale : après avoir quand même bien égratigné la Pavane de Fauré avec son Tous les mots d’amour, Norma Ray doit faire se retourner dans sa tombe le pauvre Beethoven tant son utilisation de l’allegretto de la 7ème Symphonie fait insulte au génie du compositeur. Les sonorités choisies sont ‘petites’, sans relief, les harmonies - voulues simples par Beethoven, et par conséquent intouchables au risque de rompre l’équilibre - sont assassinées, et la mise en boucle semble avoir été faite par dessous la jambe… Le filet de voix n’est pourtant pas désagréable, mais qui connaît et apprécie l’œuvre originale a la très désagréable impression que, pour plaire au public, on nivelle par le bas en simplifiant à outrance. C’est plutôt dommage car au demeurant, l’idée, certes pas nouvelle, peut produire quelque chose de tout à fait intéressant…

Dur exercice en réalité que celui de la reprise ou du sampling, car il est facile de sombrer dans la médiocrité, de violenter des œuvres pourtant très belles à l’origine ; seuls quelques uns, vraiment inspirés, réussissent à produire un résultat qui arrive au moins au niveau de la version originale. Tout le problème tient dans la difficulté à discerner le bon du mauvais, tant les musiques actuelles versent dans ces créneaux : entre citation, variation et plagiat, la limite est ténue, et seul le talent et le travail peuvent faire pencher la balance…
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés