ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Shania Twain : Come On Over

Shania Twain : Come On Over

  Si nous ne connaissons la belle Canadienne que depuis un peu plus d’un an, il ne faut en aucun cas la croire novice en ce qui concerne la musique : en effet, sa carrière a commencé très trop, alors qu’elle était encore petite fille…

Cadette d’une famille pauvre de cinq enfants, et élevée dans la province d’Ontario, à 800 kilomètres au nord de Toronto, Shania - un surnom qui signifie « Je suis en route » dans la langue des indiens Obijway, donné par son beau-père lui-même Obijway - aurait volontiers continué à composer et à chanter pour elle-même, seule dans sa chambre.

De caractère plutôt solitaire, ce sont ses parents qui, convaincus du potentiel de la future star canadienne de Country, l’ont très vite poussée à se produire en public : à tel point qu’elle était souvent amenée à se lever dans la nuit, pour aller jouer après 1 heure du matin, heure à laquelle les débits de boisson cessent de servir, avec un orchestre d’un club local.


Si la chanteuse reconnaît qu’elle n’a pas vraiment eu d’enfance, elle reste philosophe en considérant sa situation actuelle : elle a su se faire une place de choix dans le paysage musical international, sans pour autant y sacrifier sa vie personnelle. Eh oui, n’en déplaise aux afficionados de la belle musicienne, elle a convolé avec celui-là même qui a cosigné - entre autres - les titres de son dernier album, le producteur Robert John "Mutt" Lange , en 1993…

Ses parents, avant de disparaître dans un accident de la route alors qu’elle avait 21ans, lui ont communiqué le goût de la Country Music : « Mes parents étaient passionnés par la country music », explique-t-elle. « J'ai grandi en écoutant Waylon, Willie, Dolly, Tammy, mais aussi les Mamas and Papas, les Carpenters, les Supremes, les Jacksons, etc... Mais comme interprète, lorsque j'étais enfant, c'était toujours de la Country, c'est comme ça que j'ai grandi. ».

C’est donc sans jamais chercher à renier ni à camoufler ses influences que Shania - de son vrai nom Eileen Regina Edwards - a petit à petit connu le succès que l’on sait. Propulsée au top des charts européens grâce au tube « You’re Still The One », douce ballade acoustique et romantique à souhait, elle a désormais conquis le cœur mélomane des Français… ainsi que leurs yeux, car, pour ne rien gâcher, la dame est plutôt mignonne !

Sur cet opus, « Come On Over », la chanteuse nous gratifie de 16 titres tout à fait convaincants, oscillant entre Pop-Rock, Country et Big Band Music, avec des paroles bien senties mais toujours assemblées de manière poétique. Elle reconnaît d’ailleurs elle-même qu’outre l’amour de sa vie, elle a trouvé en la personne de son mari le producteur idéal, et que le résultat de leur travail commun est très réussi.

Peut-être un de ces jours, la belle, qui ne rechigne pas à parler Français, se sentira-t-elle d’écrire une chanson dans la langue de Montaigne… Bon, en attendant, autant se réécouter l’album, ou mieux, se re-regarder les clips en rêvant doucettement…
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés