ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Shay Mané ‑ Lost Riddims

Shay Mané - Lost Riddims

Originaire du Gabon, où il a vécu jusqu'à l'âge de seize ans, Shay Mané est un artiste cosmopolite qui revendique le mélange des genres et des cultures. Son premier album, Lost Riddims, en est la preuve la plus flagrante. On oscille sans complexes du côté du rap, de la soul, sans oublier les origines, le tout en appliquant des sonorités jazz et électro. Rien que ça ! Pari osé que celui qu'a tenté de relever Mr. Mané pour l'opus qui va lui permettre de se présenter au reste du monde.

Bien que l'ensemble émane de l'esprit du musicien, Shay a tout de même préféré s'entourer de musiciens aussi divers qu'authentiques. On citera en premier lieu l'omniprésente Toni Blackman, adepte du slam et, pour l'occasion, du rap. On ne peut rester insensible face à la force qui ressort de son phrasé, contrastant avec le reste de l'instrumentation. On est cependant loin de la beauté brute d'un «Someday» des Silent Poets (album To Come). La tendance voit en effet l'album s'orienter soul au fur et à mesure que l'on entre dans les titres. Une couleur non déplaisante, d'autant plus que le chant de la talentueuse Valérie Bélinga vient soutenir en douceur les compositions.

On ira chercher les origines dans le chant plus que dans les sonorités. C'est d'ailleurs la propre mère de Shay Mané qui vient poser sa voix sur le premier titre, «Sangunagenda». On touche également au jazz / fusion lorsque interviennent Michel Alibo à la contrebasse, Hervé Rakoto et Dave Kyner aux pianos et Rhodes, David Fall à la batterie et Djamel Beckhouche à la flûte et aux claviers. La sauce prend plutôt bien et on se laisse facilement emporter par la bonne humeur qui émane de ce groupe.


C'est là que se situe le principal problème de cet album. Sur bon nombre de titres la batterie est remplacée par une boîte à rythmes d'un goût plus que douteux. Vouloir inclure des sonorités "électro" dans un morceau et fusionner les genres est une volonté tout à fait louable… Quand tout est maîtrisé, ce qui n'est visiblement pas le cas. Les compositions auraient vraiment gagné à avoir une vraie section rythmique, d'autant plus que le batteur est nettement plus inspiré que le programmeur qui s'est occupé de la boîte à rythmes.

Le second problème, bien moindre, concerne cette volonté de tout mélanger. Bien que l'on ne puisse, en écoutant l'album, contester la sincérité de la démarche, on reste un peu perdu, au point de ne pas vraiment savoir où l'artiste veut en venir. Il manque une certaine unité qui rend le tout trop hétérogène. Tout cela est d'autant plus regrettable que l'on peut percevoir un certain talent qui ne demande qu'à être exploité.

«Lost Riddims» est malgré tout un disque à découvrir car il possède des qualités indéniables. On espère juste que Shay Mané aura trouvé sa voie pour le prochain opus.

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 26.08.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés