ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

A Capella : L'incontournable association des Alpes‑Maritimes

A Capella : L'incontournable association des Alpes-Maritimes

Le constat est accablant : sur la Côte d’Azur, les associations naissent un jour et meurent très rapidement, sous le poids des impayés ou de l’ego de certains de leurs membres…Depuis huit ans, une association tire son épingle du jeu. Lentement mais sûrement, l’association A Capella, basée à Cagnes-sur-Mer, poursuit son chemin, faisant fi des pressions de toute sorte.

En cette fin Janvier, A Capella est doublement présente dans l’actualité musicale azuréenne.

D’une part, elle s’apprête à accueillir Sinclair au Palais Nikaïa, le vendredi 23 Janvier. Grâce à cela, elle devient la première association organisant un concert dans la grande salle du Palais Nikaïa de Nice. Et comme si cela ne suffisait pas, elle trouve encore les ressources nécessaires pour organiser, du 26 au 29 Janvier à l’Espace Miramar de Cannes, la quatrième édition des Talents du Sud.


- Sinclair en concert le vendredi 23 Janvier au Palais Nikaïa de Nice -

Le vendredi 23 Janvier prochain, Sinclair débarquera au Palais Nikaïa de Nice. Tous les fans de funk sont déjà impatients. Interview de celui par qui le miracle arrive : Philippe Delmas, directeur de l’association A Capella et organisateur du concert.

Philippe, peux-tu retracer brièvement le parcours de l’association A Capella ?

A Capella existe depuis 8 ans maintenant ! Déjà… Retracer brièvement ça va être dur ! Juste peut-être dire que depuis le début nous travaillons aux côtés des artistes pour les aider dans leur développement. Et puis bien sûr nous nous battons pour faire sortir de terre un lieu de diffusion consacré aux musiques actuelles, où on pourrait diffuser aussi bien de la chanson française, que du reggae, du rock ou du métal…

Justement, A Capella se bat depuis plusieurs années pour la création d’une salle de moyenne capacité à Cagnes-sur-Mer. Qu’en est-il du projet ?

Ca avance… Cagnes sur Mer reste le point central, ne serait ce parce que nous y sommes basés… Avant tout c’est la Ville de Cagnes sur Mer, à travers son Maire, Louis Nègre qui la première nous a soutenu dans ce projet. Néanmoins, nous souhaitons donner lui donner un écho dans le département… En effet le besoin d’une salle moyenne n’est pas spécifique à la ville de Cagnes sur Mer, mais au département 06. Cagnes sur Mer reste géographiquement l’endroit idéal !

Un projet départemental ? Ca veut dire organiser des concerts à Cagnes, Nice, Cannes ?

Oui en effet, c’est ce que nous faisons… Popa Chubby à Antibes en novembre dernier, les concerts du Cinéma de Cagnes sur Mer depuis bientôt 2 ans (NDR : En deux ans, l’association a reçu quelques hôtes de marque parmi lesquels NoJazz, Mister Gang, Miossec ou Bumcello…), les Talents du Sud à Cannes et Sinclair à Nikaïa en janvier !

Nous y arrivons... Le 23 Janvier prochain, l’association A Capella organise son premier concert au Nikaïa. Un nouveau pas en avant ?

On peut dire ça comme ça !

Pourquoi Sinclair en particulier ? Par goût personnel ? Par challenge ?

Goût personnel, je le revendique, d’autres dans l’équipe d’A Capella aussi du reste ! Ce n’est quand même pas si simple ! Sinclair est en tournée « club » sur toute la France, c’est à dire qu’il se produit à cette occasion dans des salles de moyenne capacité… Et il n’y avait pas de date chez nous (NDR : dans les Alpes Maritimes)! Le challenge, puisque tu parles de challenge, était de le faire venir ici… Et on l’a fait !

En plus, le concert est dans la grande salle. Pourquoi ne pas avoir utilisé la petite salle, la salle 700, que la municipalité avait réservé, à l’époque de la construction du Palais Nikaïa, aux associations ?

Tout le monde le sait, la salle 700 de Nikaïa n’est pas réputée pour la qualité de son… de plus la jauge n’est pas de 700 places mais plutôt de 400 à 500…

Est-ce rentable, pour une association, d’organiser un concert dans un tel lieu ?

Parler de rentabilité… Drôle d’idée ! Faire un concert à Nikaïa, qui est le lieu le mieux équipé du département, coûte cher… Ce n’est pas un mystère. Après reste à faire un budget de production intelligent. On parlera de rentabilité un peu plus tard, si tu veux bien…

Penses-tu que Sinclair va « faire le plein » ?

Difficile à dire avant le 23… mais je suis confiant.

J’ai cru remarquer que le prix des places était assez bas pour un concert au Nikaïa. Pourquoi ?

C’est une volonté de notre part. Ce concert s’inscrit dans le cadre de notre projet « la musique dans tous ses états »… Nous souhaitons vraiment toucher tous les publics et mettre la musique à la portée de tous, c’est pourquoi nous faisons toujours des tarifs peu élevés (NDR : le ticket d’entrée pour Sinclair est de 25 euros), auxquels viennent s’ajouter des tarifs réduits à destination des étudiants ou des demandeurs d’emploi par exemple.

Autre chose à ajouter avant de passer à la deuxième partie de l’interview qui concernera les Talents du Sud ?

Il y en aurait tellement que tu ne me laisserais pas le temps... Seulement encore une fois que notre projet de création d’un lieu de diffusion « Musique actuelle », plus simplement de création de salle de concert, s’adresse à tous. Plus les gens nous soutiendrons, plus ça ira… Et puis bien sur, venez nombreux aux concerts !

- Les Talents du Sud. Du 26 au 29 Janvier. Espace Miramar -

Pour la quatrième année consécutive, les Talents du Sud vont envahir la Croisette du 26 au 29 Janvier prochains. Pour nous expliquer cette manifestation, qui offre la possibilité à des artistes de talent non encore connus des maisons de disques de se produire à quelques pas du Palais des Festivals et de son sacro-saint Marché de l’Industrie du Disque et de l’Edition Musicale (MIDEM), rencontre avec Corinne Assyag, responsable de la communication.

Quel est l’objet d’une manifestation comme les Talents du Sud ?

Toute l’année, des artistes de talent travaillent dans leur coin, plus ou moins connus du public et des médias, encore moins des « professionnels décideurs »… Bref, à travers Les Talents du Sud, ils ont l’opportunité de jouer au bon endroit au bon moment !

Est-ce vraiment utile aux artistes de s’y produire ?

Utile ? C’est aux artistes d’y répondre… néanmoins c’est un bon moyen de montrer ce qu’on sait faire !

Les trois dernières éditions se déroulaient au Noga Hilton. Cette année, vous investissez l’Espace Miramar. Quelle est la raison de ce changement ?

Cette année, le MIDEM a réservé Le bar du Noga Hilton, « Le Grand Bleu »… La ville de Cannes a mis à notre disposition l’Espace Miramar, qui a l’immense avantage d’être une véritable salle de concerts…

Autre changement. Cette année vous co-organisez l’événement avec Phonopaca et l’Adem06 ?

Cela fait longtemps que nous travaillons avec ces structures ponctuellement. Cette année, il nous semblait important de les associer à notre événement. L’an passé, souviens toi, parmi les artistes présentés au Talents du sud, deux formations, Christina Rosmini et loOp étaient issus de labels indépendants adhérents à Phonopaca… Je dirais presque que c’était un hasard, compte tenu de la sélection. Cette année nous avons voulu de manière concrète ouvrir la scène aux artistes « Phonopaca ». Il en est de même pour l’ADEM, avec qui nous travaillons tout au long de l’année. Les Talents du Sud sont une occasion de renforcer ces liens, en présentant sur scène les vainqueurs du Cyber Tremplin qu’ils organisent.

Une telle opération ne peut se monter seul, comme tu peux l’imaginer. Depuis 4 ans maintenant nous avons réuni des structures et des médias qui nous suivent, certains depuis le début comme la Fnac, Nouvelle Vague, RTL2, M6, Azur Musiques (eh oui)… Sans eux nous ne pourrions pas réaliser les Talents du sud.

Comment s’est opérée la sélection 2004 ? Sur quels critères ?

Comme les années précédentes un appel a candidature a été envoyé aux médias… Résultat ? 120 maquettes arrivées par courrier ! Après il faut écouter !

Le choix se fait tout d’abord sur la qualité du produit présenté et surtout sur le professionnalisme… Il n’est pas possible de présenter des artistes « pas prêts » Il ne faut pas oublier que le but pour eux est de « signer »… Au delà de cet aspect « technique », le choix final reste subjectif… c’est le nôtre !

Combien de groupes vont se produire dans l’édition 2004 des Talents du Sud ?

Cette année il y aura 4 soirées avec 3 groupes par soir…

Une série de concerts repartis sur 4 soirées, c’est un gros challenge ?

Je ne te le fais pas dire ! D’autant plus que certains des groupes jouent à la Fnac de Cannes l’après midi.

J’ai cru voir que cette année, des groupes parisiens allaient se produire aux Talents du Sud. La manifestation aurait-elle un rayonnement national ?

Oui on peut dire les choses comme ça… nous avons reçu des maquettes de toute la France !

Il y a même un groupe de Cuba ?

Dont l’éditeur français est dans le sud, et est adhérent à Phonopaca.

Une manifestation comme les Talents du Sud fait-elle des envieux ?

Je ne sais pas vraiment… En tous cas elle fait parler d’elle.

Y’a-t-il un site internet pour ceux qui veulent en savoir plus ?

Oui cette année nous avons mis en ligne le site des Talents du Sud : www.talentsdusud.com, sur lequel on peut avoir un aperçu des éditions précédentes, et tous les renseignement sur 2004.

Que peut-on vous souhaiter ?

Des signatures pour les groupes…

Les Talents du Sud se déroulent du 26 au 29 Janvier 2004 à l'Espace Miramar (65 Bd de la Croisette) et à la Fnac de Cannes (83 rue d'Antibes). Entrée gratuite et sans invitations.

Lundi 26 :


17h30 : Nadiamori (Showcase Fnac)
21h : Nadiamori
22h05 : Ektola et la Bouleg's Brigade


23h15 : Havana Mambo

Mardi 27 :


15h30 : Jérôme Attal (Showcase Fnac)
21h : Jérôme Attal
22h05 : Rustbrain


23h15 : Curl

Mercredi 28 :


15h30 : N-Jay (Showcase Fnac)
21h : N-Jay
22h05 : Yoggi


23h15 : Jacques Daoud Revue

Jeudi 29 :


15h30 : Caligagan Trio (Showcase Fnac)
17h30 : Sinké Zakéou (Showcase Fnac)
21h : Caligagan Trio


22h05 : Mensäyäk
23h15 : Sinké Zakéou

Sites web : www.a-capella.org et www.talentsdusud.com

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 19.01.2004

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés