ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Yves Simon : le regard qu’il porte…

Yves Simon : le regard qu’il porte…

  Narrateur, jongleur qui chante les chemins humains de traverse, sa voix  se déporte sur ce que l’urbain ne voit pas. « J’ai rêvé New York » recompose l’asphalte, les ponts, les murs : nous y marchons, écrivons et voyons défiler l’aventure. 1974, l’année d’un Blier défrayant la chronique cinématographique,  de la découverte de Lucy ; « Pour qu’il n’y ait plus de sang Blood, de sueurs Sweat, ni de larmes Tears, seulement le silence coincé entre deux rêves et deux océans », comme l’humeur vagabonde de John Fante, il nous fait vivre le songe éveillé.  L’œuvre d’un homme sous toutes ses formes : Yves Simon pointe du  pouce, nourrit ses romans et ses chansons de récits de voyage. La fuite du temps n’est pas une obsession, l’existence n’est pas factice. L’artiste retranscrit le trouble, comme le ferait un diariste. Et l’affabulation au contact du réel nous mène aux portes du sensible ; nous pensons aussi à Morrison, à Hendrix. On ne peut toucher le ciel qu’en enjambant la terre.  Une femme au regard tourné vers les cieux, une femme presque sur terre, une femme au pas léger, sans fard et douée de liberté : « Elle rêve aux étoiles ». Cette femme est celle d’un homme qui rêve et qui serait autre si elle était sienne. Le poète nous berce d’impalpable. Il serait sacrilège d’empoigner l’imaginaire : « Elle est si frêle ».  Le regard qu’il porte ne regarde que moi. REVER. Combien rares sont ceux qui se perdent ailleurs qu’au coin d’une rue…lorsque quelques mots suffisent à notre propre symphonie. Lisez, écoutez « Au pays des merveilles de Juliet », vous y trouverez la  folie des temps où nous avions l’œil ouvert.

Le site de Yves Simon : http://www.yves-simon.com



Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés