ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Solidays 2001

Solidays 2001 (article du 16.07.2001)

  Le week-end dernier s'est déroulée la troisième édition du festival Solidays, organisé au profit de la lutte contre le sida. La cause avait réuni de nombreux artistes venus d'horizons différents dans le but de participer à cette grande fête et, pour certains plus que pour d'autres, de transmettre un message. C'est ainsi que l'on a vu se côtoyer des rockeurs comme Iggy Pop ou Matmatah avec des musiciens, pop, reggae, trip hop tels que Rachid Taha, Sinsemilia ou encore Morcheeba.
  N'ayant pu personnellement assister au festival, je ne saurais vous faire un compte rendu de ces deux jours. Un espoir subsiste tout de même, étant donné que deux membres de l'équipe AMB s'y sont rendus. Je vais donc de ce pas recueillir leurs impressions…

Tout d'abord, bonjour à tous les deux.

Eric P.(E) : Bonjour.
Thomas B.(T) : Salut !


C'est votre premier Solidays à tous les deux ?

E : Oui, je n'ai même jamais assisté à un vrai festival. C'était donc une vraie première pour moi.
T : Pour moi aussi. La seule expérience musicale que j'ai vécue et qui pourrait s'en approcher est le Printemps de Bourges.

Avez-vous rencontré des problèmes relatifs à l'organisation ?

E : Non, pas spécialement. La circulation de jour était relativement aisée. En revanche, il est vrai que, de nuit, on se perd vite.
T : Oui. De plus, étant donné que tous les concerts se suivaient, un mouvement de masse se créait pour passer d'un concert à l'autre. D'un côté, cela te permet d'assister à tous les concerts, mais en contrepartie, tu dois subir tous ces mouvements de foule, ce qui est assez fatigant à la longue.

Quels groupes avez-vous vu lors du festival ?

E : A la base, je suis venu pour voir Morcheeba, car j'adore vraiment ce groupe. Mais j'ai tout de même gardé l'esprit ouvert, prêt à écouter et apprécier toute bonne musique. Malheureusement, je n'ai pas pu voir beaucoup de groupes. Parmi les plus connus, je citerais Morcheeba et Matmatah.
T : Pour ma part, j'ai pu rester durant tout le festival. J'ai donc pu voir Rachid Taha, Tété, Morcheeba, George Clinton, Iggy Pop, Kassav', Sinsemilia et un collectif reggae dans lequel jouaient les membres de Zebda.

Quel concert vous a le plus marqué ?

E : Sans hésitation Morcheeba. D'une part, parce que je les adore et que je connais bien ce qu'ils font. J'ai été par conséquent plus réceptif que pour les autres concerts. D'autre part parce qu'ils ont vraiment bien joué et que l'ambiance qui se dégageait était vraiment très agréable. J'ai passé un très bon moment.
T : Plusieurs groupes nous ont offert une très belle prestation, tels que Rachid Taha, George Clinton, que j'ai beaucoup apprécié mais qui en a surpris plus d'un ! Il faut dire qu'en voyant arriver le guitariste en couche-culotte, on s'est posé quelques questions ! Mais ma préférence va vers les groupes qui ont vraiment fait participer le public, comme Sinsemilia ou Morcheeba (qui a joué "Singing In The Rain" lorsque la pluie est arrivée). Mon coup de cœur ira cependant à Kassav' qui a vraiment "mis le feu" ! Tout le monde dansait, il y avait une réelle communion entre le public et les musiciens. J'ai passé un excellent moment.

Et inversement, quelle est votre plus grosse déception ?

E : Matmatah. Ils ont mal joué, ils étaient là sans vraiment l'être. Je m'attendais à beaucoup mieux de la part d'un groupe qui se dit être "de scène". Une mauvaise expérience. D'ailleurs, personne n'était dupe, beaucoup de gens sont partis dès les premiers morceaux.
T : Oui, pour moi aussi, Matmatah a été la plus grande déception de ce festival, d'autant plus que j'aimais bien ce groupe. Les influences bretonnes ont complètement disparu. On avait vraiment l'impression d'écouter un mauvais groupe de rock "bourrin", le tout étant à peine audible !

Plus généralement, comment avez-vous trouvé l'ambiance du festival ?

E : Plutôt bon enfant. Un climat très jeune, on sentait que tout le monde était là pour passer un bon moment et s'amuser. De plus, le fait que cela se passe dans un champ associé à l'arrivée de la pluie n'était pas sans rappeler une ambiance à la Woodstock.  
T : Tout le monde était relax, il était très facile de discuter avec des inconnus et de rigoler avec eux. Une ambiance très plaisante.

Le but premier de Solidays étant la mobilisation pour la lutte contre le sida, pensez-vous que cela ait créé un climat particulier ?

E : Non, pas vraiment. Pas au niveau des concerts, en tout cas. Car il faut dire que le Village comprenait des stands représentant tous les pays et permettait à chacun de s'informer. Il n'a d'ailleurs pas désempli durant tout le temps que je suis resté.
T : Les concerts étaient ordinaires sur ce plan là, sans vrai sentiment de solidarité. Par contre, je pense que le Village a rempli son office qui était d'informer les gens et de confronter les idées. Les débats organisés étaient inaccessibles tellement il y avait de monde !

Pour finir, que retiendrez-vous de ce Solidays ?

E : Dans l'ensemble, de bons concerts et une ambiance géniale. J'essaierai d'en voir plus l'année prochaine !
T : Pour résumer, une bonne ambiance, une organisation plus ou moins aboutie, beaucoup de monde et de bons concerts. Et une mention spéciale pour la Nuit du zapping et la Nuit de l'humour. J'y retournerai l'année prochaine avec plaisir.

Merci à tous les deux pour votre témoignage.

E : De rien.
T : Ce fut avec plaisir.

Site web : http://www.solidarite-sida.org/

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés