ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Supertramp : le retour en force

Supertramp : le retour en force

Cette soirée du 19 Mai 2002 va rester gravée longtemps dans ma mémoire ! Supertramp, groupe mythique des années 70, est ce soir en concert au Palais Nikaïa de Nice. La dernière fois que le groupe était venu, c'était vers 1983… A l'époque, les musiciens originels (c'est-à-dire avec Roger Hodgson) avaient déplacés 30 000 personnes ! Bon, à l'époque, Supertramp était au sommet de sa gloire. L'album "Breakfast in America" (1979) avait explosé tous les records de vente, et les tubes "Logical Song", "Goodbye Stranger" et "It's raining again" inondaient les ondes…
Depuis 1983, date à laquelle Roger Hodgson a quitté le groupe, Supertramp était en perte de vitesse. Ils sombrèrent presque dans l'oubli… Mais la sortie de l'album "Some things Never Change", en 1997, va les propulser à nouveau sur le devant de la scène.

Retour en 2002. Supertramp vient de sortir un nouvel album, "Slow Motion" (EMI), et repart en tournée mondiale. Attention, ça commence …
A 20h45, le rideau de scène n'est pas encore remonté que raisonnent déjà les premières notes de "School", à l'harmonica. La soirée s'annonce bien, Supertramp n'a pas oublié ses anciens morceaux ! Le saxophoniste mythique du groupe, John Helliwell, nous accueille avec son traditionnel : "Bienvenue à une soirée avec Supertramp" (en français dans le texte). Il va nous servir de "présentateur". Tout au long du concert, il va nous présenter, avec son humour caractéristique, les musiciens de Supertramp. Parmi eux, certains figurent dans le groupe depuis ses débuts (Rick Davies, John Helliwell, Bob Siebenberg) et d'autres sont arrivés progressivement, au fur et à mesure des départs…
Pendant plus d'une heure et demi, Supertramp va nous faire voyager dans le temps, alternant les nouveaux morceaux ("Slow Motion", "Over you", "Tenth Avenue Breakdown"…), les morceaux un peu plus vieux ("Sooner or later"…), et les très anciens. C'est d'ailleurs ces morceaux qui vont constituer l'essentiel de la set-list de Supertamp sur cette tournée. Ils sont venus, ils sont (presque) tous là : "Bloody Well Right", "Free as a bird", "Cannonball", "From now on", "Give a little bit", "Downstream" (interprétée par Rick, seul au piano), "Another's man woman", "Take the long way home"…
Que d'émotion, que de souvenirs ! Mais le meilleur reste à venir… Après que John a présenté le fondateur de Supertramp, Rick Davies, le premier accord de "Logical Song" raisonne dans le Nikaïa. Magique… D'autant plus que, dès cette chanson terminée, Rick Davies repasse derrière le wurlitzer pour interpréter "Goodbye stranger". Le public est déchaîné. Dans la salle, beaucoup de personnes attendaient ces morceaux, car c'étaient les seuls qu'ils connaissaient !
En effet, parmi le public étaient représentées environ toutes les tranches d'âge. La génération 35-50 ans, qui suit le groupe depuis ses débuts, la génération 25-35 ans, qui a découvert Supertramp avec les albums "Breakfast in America" et "Famous Last Words", et les 15-25 ans, qui ont découvert le groupe grâce aux best-of sorti il y a quelques années. Quoiqu'il en soit, il y en a eu pour tous les goûts, et tout le monde est content.

Fini ? Non, voici les rappels. Avec quatre chansons, parmi lesquelles "Rudy". Le public peut alors apprécier le film projeté sur l'écran géant, derrière la scène. Enfin, arrive le morceau traditionnel qui clôt les concerts de Supertramp depuis 28 ans : "Crime of the Century". Cette chanson prend tout son sens avec le film d'animation. Lors de la deuxième partie de cette chanson, la scène est plongée dans le noir, et le public est projeté dans l'espace. Superbe idée que celle de la prison au milieu du néant…

Dommage que le morceau culte de Roger Hodgson, "It's raining again", ait été volontairement oublié…

Musiciens :
Rick Davies : Chant, Claviers, Harmonica
Mark Hart : Chant, Claviers, Guitare
John Helliwell : Saxophones, Clarinette
Cliff Hugo : Basse
Bob Siebenberg : Batterie
Jesse Siebenberg : Chant, Percussions, Guitares, Claviers
Carl Verheyen : Guitares

Discographie :
1970 : Supertramp
1971 : Indelibly Stamped
1974 : Crime Of The Century
1975 : Crisis? What Crisis ?
1977 : Even in The Quietest Moments
1979 : Breakfast In America
1980 : Paris (live)
1982 : Famous Last Words
1985 : Brother Were You Bound
1987 : Free As A Bird
1988 : Live'88
1997 : Some Things Never Change
1999 : It Was The Best Of Times (live)
2002 : Slow Motion

Site officiel : www.supertramp.com
Site de la maison de disques : www.emi.fr

Merci à EMI qui a permis la rédaction de cet article …


 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 27.05.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés