ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Trilok Gurtu ‑ Remembrance

Trilok Gurtu - Remembrance

Certains artistes suivent un parcours quelque peu atypique. Batteur de son état, l’indien Trilok Gurtu est avant tout un joueur de tablas. Musicien marqué par sa culture, il décide néanmoins de s’intéresser au reste du monde, et notamment aux mélanges effectués par des instrumentistes issus de traditions différentes.

C’est en suivant cette logique qu’il va se tourner vers le jazz-rock. Cependant, un problème de taille subsiste : les tablas donnent une nouvelle couleur à ce style mais ne sauraient remplacer une batterie traditionnelle. Qu’à cela ne tienne ! M. Gurtu insère divers éléments dans son ‘set’ provenant d’une batterie occidentale : caisse claire, cymbales,…

Refusant de jouer assis, il ne fut pas admis à la prestigieuse Berklee School Of Music. Ce coup dur se révéla être bénéfique puisqu’il lui permit de développer son style si particulier : jeu en tailleur (à l’indienne), mélange de diverses sonorités… C’est désormais un grand nom du jazz rock.


Profitant de son étiquette de musicien multiculturel, Trilok Gurtu décide de prendre tout le monde à contre-pied en effectuant un retour aux sources, c’est-à-dire en Inde. «Remembrance » n’est pas un album du souvenir mais véritablement un album personnel et intime, une réunion de famille en quelque sorte. Des musiciens de marque sont d’ailleurs annoncés : Zakir Hussain, très grand joueur de tablas, Shobha Gurtu, chanteuse et mère de Trilok, Shankar Mahadevan, considéré comme le chanteur numéro un en Inde, et Ronu Majumdar flûtiste réputé dans son pays.

Tout cela laisse donc augurer le meilleur. Si le premier titre, brillant par son manque d’originalité et par la médiocrité des sons utilisés, est à oublier, le reste tient relativement bien ses promesses. On s’aperçoit vite que les morceaux les plus intéressants sont les moins ambitieux et les plus authentiques.

Bien que Trilok maîtrise la fusion entre musique indienne et jazz-rock, il reste très décevant lorsqu’il tente de marier sa musique avec des sonorités nouvelles. On aurait préféré qu’il laisse cet accès de jeunisme pour un autre et qu’il se concentre plus sur ce qu’il sait faire de mieux. On pourra retenir en exemple l’époustouflant «Street Song », véritable démonstration des jeux de Trilok et de Zakir Hussain.

«Remembrance » s’avère être un bon album lorsque l’on ne prête pas attention à certaines sonorités totalement ringardes qui viennent ternir le tout. Réussite en demi-teinte pour un batteur qui n’a nul besoin de jouer au jeune pour subjuguer son monde.
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 20.01.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés