ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

U2 : à la recherche de la flamme perdue ?

U2 : à la recherche de la flamme perdue ?

  Leur précédent album avait le goût décevant de la volonté de rattraper la mode ; leur petit dernier recèle quant à lui la saveur amère d’une désillusion inconsciente, d’une veine qui se tarit. À l’audition de ces titres tout frais tout chauds, l’angoisse vous saisit : les U2 auraient-ils définitivement perdu leur son, cet orage qui grondait même dans leurs compositions les plus calmes ?

Sur le plan de la technique, la qualité est toujours présente, peut-être trop d’ailleurs… On préférait les choses moins propres de leurs débuts, les embardées sonores et les ‘coups de gueule’ musicaux desquels transpirait une véritable rage créatrice, ces petites intentions qui nous donnaient envie de sauter dans tous les sens et de hurler les refrains à s’en arracher les poumons. Elle est à craindre, l’ambiance des futurs concerts dont la foule ne vibrera peut-être plus aussi fort…

Non pas que l’album soit à jeter à la poubelle, loin de là ! Les chansons sont bonnes, le rock est de la partie aussi ; c’est plutôt l’âme qui ferait défaut. L’âge en serait-il la cause ? Il n’y a pas de raison de le croire. U2 a sans doute encore pas mal de choses à dire : le tout est de trouver - ou de retrouver ? - le ton juste.


Bono chante , The Edge joue. Les titres s’écoutent. Oui, ça s’écoute, sans plus malheureusement. On ne les vit plus, les mélodies, les rythmes, on ne les sent plus au ventre … Quelle déception tout de même ! C’est peut-être l’époque qui veut ça, on s’enflamme moins vite.  U2 nous avait habitué à un rock accessible, certes, mais dont on pouvait dire illico ‘j’aime’ ou ‘je n’aime pas’. Le problème avec cet album, c’est que l’amateur est déçu sans vraiment pouvoir dire que ce n’est pas bon, et que l’ordinairement ‘non-fan’ se laisse gentiment fédérer par un Beautiful Day ‘radiogénique’ à souhait… Cette impression de tiédeur générale, cette agonie lente de l’âme d’un groupe culte, ça fait mal au cœur.

Quand quelques semaines avant la sortie de l’album, le groupe annonçait sur son site officiel (www.u2.com, ndla) avoir réalisé le « meilleur album rock jamais composé », on se demandait s’il ne cherchait pas à se rassurer lui-même… C’est la chronique d’une mort annoncée diront certains : attendons la suite, peut-être la bande à Bono va-t-elle trouver des forces souterraines et se réveiller à temps ? C’est ce qu’on lui souhaite en tous cas : c’est triste un feu qui meurt…
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés