ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

WOODSTOCK : Il y a trente ans, une communauté musicale

WOODSTOCK : Il y a trente ans, une communauté musicale

Dans la peau d’une autre histoire… « Oh,yé ! »,Antoine et ses élucubrations sur la bande FM et me voici kaléidoscopée sous un soleil psychédélique exactement. Je nie la consommation d’êtres et je rêve, sous l’hêtre, au pouvoir des fleurs. Hippie musicalement, je le suis et le revendique. Puis j’en balance ma chemise…

Abandonnons-nous donc au son de Woodstock : ils vinrent des quatre coins du pays, main dans la main, parcourant les champs rouges d’artifice et de plaisir, pour écouter de la musique.

Woodstock reste le plus grand concert rock de tous les temps ; il aura fallu neuf mois pour qu’un demi million de personnes puisse se retrouver sur un champ du comté de Sullivan, dans un état de New York. Une foule incroyable, prête à subir toute intempérie pour écouter les plus grands artistes de notre siècle.


Trois jours de musique, de paix et d’amour qui seront essentiellement bercés de messages et de paroles revendicateurs. Sur le rythme des Canned Heat et de leur « Going up the country », le ton est donné : « Je retourne à la nature. Est-ce que tu veux venir avec moi ? Nous irons nous baigner et nous enivrer…je vais quitter la grand’ville. Il faut que je m’en aille. Tous les tracas et les luttes, j’en ai assez. C’est une nouvelle vie formidable. ». En effet, cet essaim de couleurs humaines va vivre trois jours de liberté, loin du regard malveillant de la société. La musique illustre un langage en proie avec la réalité : ici, les mélodies mettent en scène l’actualité.

Richie Havens invoque « Freedom » : « Liberté, liberté, liberté. Parfois je me sens comme un enfant qui a perdu sa mère. Et je chante ». Joan Baez interprète une chanson de syndicalistes, « Joe Hill » : « Les patrons t’ont fait descendre, Joe. Il faut autre chose que des fusils pour tuer un homme. De San Diego jusqu’au Maine, dans chaque mine et dans chaque usine, où les ouvriers défendent leurs droits, c’est là que tu trouveras Joe Hill. ».

Les chansons d’amour et de fraternité se succèdent. The Who, avec un extrait de leur opéra-rock « Tommy », susurrent : « Regarde-moi, sens-moi, touche-moi, guéris-moi. En t’écoutant, j’entend la musique…J’escalade des montagnes…Je me sens revivre. ». Et Joe Cocker, « with a little help from my friend », se fait porte-parole d’un idéal qui laisserait entrer le soleil en toute circonstance.
L’apothéose du festival, après « Summertime » de Joplin, est offert à Jimi Hendrix qui jouera l’hymne national des Etats Unis, et s’envolera avec « Purple Haze », touchant le ciel de son électrique doigté.

Gambadant à travers ce folk magique, croyant en l’utopique oubli de la société, je repris l’écoute de mes vieux vinyls, bien décidée à vous en faire quelques articles !

Dès lors, mon discours demeurera le même : le rock, fondateur et dévastateur de ce que nous sommes.
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés