ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Zazie : Ze live

Zazie : Ze live (Mercury / Universal) paru le 23/04/03

Je ne ferai à personne l’affront de présenter Zazie, mais, si besoin est, il y a dans nos archives un très bel article sur la damoiselle ! Moi c’est de Ze Live, de Zazie squatte le bataclan et de Zazie sème la Zizanie que je vais vous parler. Perso, c’est de pied ferme que j’attendais ce double album aux multiples éditions collector issus de 2 mois de squattage au Bataclan et de ce même spectacle repris en tournée.

Passée l’Intro, c’est « Larsen » qui nous embarque sur des rythmes électro dans un monde "extra-terrien", la planète Zazie. Zazie plus radieuse que jamais (eh oui je l’ai vu sur scène !), sort son « Cheese », son paradoxe entre sa « Zen »-attitude et la bête de scène complètement cinglée qu’elle est (Et ça n’est pas une insulte, cinglé, dans le Zazictionnaire !) et c’est parti.

Au milieu de son chez elle, entre le chien-chien à sa mémére, les sauts sur le lit, la popotte et le linge étendu, elle entonne « Un point c’est toi ». Elle sème « La zizanie », elle est là pour ça, et le public l’a bien compris et fait de même (quoique sur l’album cela ne se ressent pas toujours, le public parait calme voire absent sur certains titres) mais avec Zazie faut toujours se méfier des apparences.


C’est en fermant les yeux qu’on s’envole en écoutant « Aux armes citoyennes » interprétée d’une voix parfois rauque qui ajoute du charme à celle qui n’en manque déjà pas.

« On éteint » tout, on sort les briquets, les larmes pour certains (plutôt certaines) et la planante « La vie devant moi » poursuit le rêve et nous envoie « Dans la lune » en duo avec Fabien Cahen compositeur du titre et guitariste ici.

Et là ! là ! Après le sketch du talking bonnet (non présent sur Ze live : complètement cinglé la nana je vous dit !) c’est là qu’un somptueux instrument chinois entame « Tous des anges » et le public se révèle et rend le titre paradisiaque (il n’y a vraiment qu’elle et son équipe pour penser à utiliser ce type d’accompagnement : quel bonheur !).

S’en suit un autre duo « Je ne t’aime pas », le titre dit tout, l’anti-chanson d’amour par excellence brillamment interprété par Vincent Baguian un Zaziesfriend et par la quasi-comédienne (si si sur scène elle chante, danse (enfin essaie), interprète, fait un one woman show…).

Je me fais remettre « A ma place » par LA voix grave d’Axel Bauer qui vient lancer la réplique à la voix douce et suave de ce petit brin de femme. Une petite pause est maintenant nécessaire, et oui il faut bien passer au deuxième CD (je vous avez dit que c’était un double album !).

Ça y est ça repart avec « Chanson d’ami » aux arrangements très originaux, mystiques. Le public est plus sage que jamais (on pourrait penser à un titre studio) mais les remerciements de l’artiste, toujours aussi douée pour le maniement des mots, nous rappellent ses doutes, ses joies, et la raison pour laquelle elle fait ce métier.

« Au diable nos adieux » se passe dans la même ambiance mais « La fan de sa vie » met le feu aux poudres. Zazie se laissant porter délicatement par ses fans, et traversant ainsi le public sur le dos.

Miss contradiction après ce passage survolté nous emmène (seule sur scène avec son piano) sur sa plus belle ballade (à mes yeux du moins) « Sur toi » et là c’est re-émotions, re-briquet… un très beau moment.

« Danse avec les loops » le survolté, « Adam et Yves » défenseurs de la communauté gay tout aussi survolté, « Tout le monde » militant anti-gros-méchant-loup-du-deuxième-tour… Ainsi s’enchaînent les titres plus rythmés les uns que les autres, plus électro que jamais et là c’est l’hystérie dans la fosse (en tout cas à Strasbourg…).

Zazie prend son pieds en faisant répéter au public tout se qui lui passe dans la tête, ici c’est bien gentil, à Strasbourg ça s’est fini, après quelques minutes, avec choucroute& Co…

C’est à ce moment que je comprends toute la dimension d’un live, Zazie absente de scène, assise dans les gradins lance « Si j’étais moi », je bois les paroles, absorbe les émotions, croise des regards et ressent la douleur des mots et des vocalises de détresse du final sur un fabuleux combat de piano/violon.

Croyons alors à une fin enivrante c’était sans compter sur « Rue de la paix » et sur un titre spécialement composé pour les gens qui se déplacent aux concerts « 3 p’tits tours » une manière bien délicate de nous dire au revoir, ou plutôt, je reviendrai… (très très beau titre !)

En clair, j’ai trouvé le concert d’une exceptionnalité Zizanesque. Les jeux de mots y prenant tout leur sens, ce double album est nécessaire car la voix n’est pas le même (plus changeante et plus accrocheuse), les émotions transmises par cette généreuse dame se ressentant que mieux en live.

Seules deux ombres au tableau, à mon humble avis. Tout d’abord les collectors (hormis les couvertures) ne sont pas des plus recherchés, des photos floues, de bonnes idées (la boite aux lettres des fans) mais qui ne sont peut être pas assez poussées !

Ensuite, le public, pourtant beaucoup plus causant, plus participant, plus donnant d’habitude, paraît légèrement mou. A conseiller néanmoins rien que pour la beauté des textes, la plume de l’auteuse et les réarrangements et les réinterprétations de sa bande de musicos.

Maintenant a vous de semer la Zizanie chez vous et de faire entamer à vos voisins la danse du balai contre le plafond….

Le site tout aussi délirant qu’elle : www.zazieonline.com

 
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 28.04.2003

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés