ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

ZONGA TWIGHLIGHT

ZONGA TWIGHLIGHT

Quand il s’agit de présenter un nouveau groupe, aux sonorités difficiles à définir, la tâche n’est pas simple et laisse le champ libre à l’imagination, que Zonga dirige volontairement vers des contrées sombres mais fleuries. On évoquera en passant les noms de scène des quatre artistes franciliens, aussi ambigus que leur compositions.
A la batterie Jack Strapp, gardien de la clé de la mauvaise foi, la colère étant l’apanage du guitariste Napoléon Blum. La mélancolie est réservée à l’autre guitariste, Gabriel-Gee, qui est aussi le compositeur d’une majorité des titres  et la déperdition au bassiste Eric Marie-Louise.

On trouve ainsi le joyeux, nageant dans un océan de noirceur….ou bien est-ce plutôt l’inverse ?  Albert Camus y verrait certainement une création volontairement absurde, dans un univers vague et terne, pour toucher avec plus de force et de précision le monde du sensé..
Bref… de l’expérimental aux inspirations très variées, qui pour donner un aperçu de la couleur sonore mêle saturation des guitares, brisures rythmiques, chant planant, le tout lié à une clarté d’interprétation et une grande envie de produire quelque chose de non commun.
Il faut dire que les mentors de ces messieurs (mentors si nombreux que je n’en citerai que quelques un ) ont eux-même œuvré à l’explosion, à la libération de nos maintenant « modernes oreilles ». Rock des années 70-80 et alternatif, jazz, free jazz, contemporain, on pourrait citer en exemple Sonic Youth, Zappa, Miles Davis… du beau monde !

A partir de 1998, après environ deux ans de travail, Zonga Twighlight monte sur les planches pour confronter ses premières créations au jury impitoyable qu’est le  public. Ils suscitent l’intérêt par leur patte très personnelle, et sans perdre son souffle, le groupe sort son premier album, Death & The Mambo, auto-produit en 2000.
Les tirages sont limités en nombre, mais le groupe continue son petit bonhomme de chemin, et compose entre ses concerts, pour créer un second album, En Cas, partagé avec le groupe Sid Maya, (les deux formations font partie du collectif Solimane),  disque paru début 2001 et de nouveau auto-produit. Les 6 morceaux présentés par Zonga sont courts mais intenses, sans pourtant être suffocants. Et c’est un art difficile que d’avoir un son « plein » et propre avec une formation réduite, tout en restant cohérent.
Zonga Twighlight s’est « trouvé », et la belle machine tourne avec des mécanismes huilés.
Leur répertoire atteint actuellement les 25 titres, et le groupe va sortir un troisième album,
Double Happiness, avec l’ intention d’être plus largement diffusé que ses prédécesseurs (ils cherchent actuellement des partenaires).


Zonga Twighlight est définitivement difficile à classer, se situant plus dans le cadre d’un concept appliqué à des envies hétéroclites, qu’un style musical catalogué dans un type d’harmonie précis. Et c’est d’ailleurs leur force, car les barrières des genres musicaux ne sont là que pour leur donner matière à briser les « acquis ».

Bonne chance Zonga Twighlight…
Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.02.2002

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés