ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Jazz à Juan 2005 ‑ Le Programme

Jazz à Juan 2005 - Le Programme


Les articles se suivent mais ne ressemblent pas… ou presque. Depuis quelques années maintenant, Amb a le privilège de pouvoir côtoyer les grands noms du jazz qui se produisent sur la scène du festival d'Antibes-Juan-Les-Pins. Nul besoin de rappeler que cette manifestation est l'un des grands moments de l'été pour tout amateur de jazz averti. La quarante-cinquième édition est attendue avec impatience, tant on se surprend à imaginer un parterre de légendes qui ont foulé le plancher de cette scène mythique. On rêve d'autant plus que beaucoup de jazzmen de premier rang ont une actualité (on pense notamment au retour de Pat Metheny Group avec un nouvel opus). Alors place au programme.

On espère toujours être surpris. On s'attend à l'impossible… Et on est un peu déçu. La seconde page de la plaquette réservée à la presse déverse les noms sans crier gare, et sans crier "gloire au jazz" sur tous les toits non plus, tant la programmation est éclectique cette année. Pas de surprise pour 2005. Au risque d'être caricatural et un peu injuste, on pourrait même dire qu'on prend les mêmes et on recommence. On trouve des nouvelles têtes, évidemment, mais vraiment celles qu'on attend. En revanche, les stars sont nombreuses, aucun de ce côté.


On a cependant l'impression que les temps sont durs et qu'il est de plus en plus difficile pour l'organisation d'un festival de jazz, si prestigieux soit-il, de se faire vraiment plaisir en essayant de présenter les légendes qui se sont construites dans le passé, les valeurs sûres actuelles et les étoiles montantes d'un style qui reste bien malgré lui trop hermétique (on peut sans scrupules pointer du doigt les médias populaires à grande capacité de diffusion tels que TF1 ou France 2, préférant nous présenter pour la centième fois le classement des meilleurs tubes d'un jour, chansons du siècle de toujours préférées dans le cœur des français plutôt que d'essayer de proposer un contenu reflétant de manière plus juste les goûts de tous les français, même ceux qui achètent leurs disques ailleurs qu'au supermarché. A ce sujet, on peut, et même on doit souligner l'effort fait par l'organisation pour revoir complètement les tarifs proposés aux spectateurs afin que l'argent ne soit plus un frein à l'envie de se cultiver.

On commence par les à-côté, c'est-à-dire les artistes de Blues, de Funk ou de Soul :

Ana Popovic et Lucky Peterson se partageront l'affiche le vendredi 15 juillet. La première a séduit le jury des Révélations 2004 au point d'être invitée cette année malgré le fait qu'elle n'ait pas remporté le prix l'année dernière. Certains prétendent qu'elle a mangé du Jimi. En tout cas, les amateurs de show électrique ne seront pas déçus. Le second, quant à lui, n'est plus à présenter. Après être venu en 2001, 2002 et 2003 (!!), il revient avec, on l'espère, l'énergie qui le caractérise.

Maceo Parker, pape du funky sax, prendra la relève le lendemain avec un jeune prodige de dix-sept ans en première partie : Chantz. Le dimanche 17 juillet abandonnera le soleil au son de la musique d' Omara Portuondo et d'Ibrahim Ferrer. On passe directement au dernier jour avec une soirée soul/funk avec Sharon Jones & The Dap Kingset Solomon Burke.

Et maintenant, place au jazz ! On commence avec le grand prix Jazz à Juan Révélations 2005 suivi d'un hommage à Sydney Bechet, jazzman sans qui le festival de Juan ne serait pas ce qu'il est à l'heure actuelle. L'affiche du lundi 18 juillet plaira autant aux amateurs de jazz manouche qu'aux amoureux des belles voix puisque Bireli Lagrène va chauffer l'assemblée pour faire place à Dee Dee Bridgewater. Les deux jours qui suivent établissent un cliché du jazz tel qu'on le joue et tel qu'on le sent en 2005 avec Stefano Di Batista et la légende Mc Coy Tyner pour une soirée hommage à John Coltrane, suivi le lendemain de Manu Katché (qu'on préfère derrière les fûts que derrière une table de jury) et de l'inébranlable Marcus Miller (le résident du festival). Keith Jarrett s'invite à nouveau le jeudi 21 juillet avec des deux frères de scène , Gary Peacock et Jack DeJohnette. Et pour terminer avec le jazz, une séance de rattrapage est organisée pour ceux qui ont loupé les trois heures trente de concert de Sonny Rollins l'année dernière.

Les amateurs de jazz s'y retrouveront encore un fois cette année. On aurait simplement pu espérer que, pour les quarante-cinq ans du festival, la programmation soit cent pour cent jazz. Car ce ne sont pas les stars qui manquent. Ah, budget ! Quand tu nous tiens !

Site officiel : www.antibesjuanlespins.com


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 28.03.2005

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés