ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Gorillaz ‑ Demon Days

Gorillaz - Demon Days

Flashback. Nous sommes en 2001. Venue de nulle part, une étrange formation répondant au patronyme non moins énigmatique de Gorillaz envahit les ondes avec « Clint Eastwood ». À mi-chemin entre le hip-hop et la pop, ce titre fait le tour des ondes en assoyant la réputation de ce groupe tout droit sorti d'une bande déssinée. 2D, Murdoc, Russel et NoodlesØ franchissent des frontières entre les styles. Le succès ne se fait pas attendre. Il faut dire qu'avec une moitié de Blur et Dan The Automator on n'en espérait pas moins.

De retour du passé. La réputation du groupe n'est plus à faire. Le nom de Gorillaz évoque un son bien particulier. Demon Days sort dans les bacs, prêt à envahir tout moyen de reproduction sonore susceptible d'atteindre nos oreilles (décidément). La question qui brûle nos lèvre sort malgré nous (et on aurait espéré qu'elle sorte dans un français de meilleure tenue) : est-ce que ça le fait encore ? Vais-je avoir l'air cool et branché si je mets le disque dans ma belle voiture ?


La réponse est oui, sans hésitation. Cool et branché tu seras. Mais quid de la musique ? Car oui, c'est important. Et bien on peut y aller les yeux fermés. Pour faire simple, il procure le même enthousiasme que le premier. En mieux. L'opus éponyme était très orienté hip-hop. La nouvelle cuvée lorgne plutôt du côté de l'électro-pop, pour notre plus grand plaisir. Une redite du précédent album serait passée inaperçue, du moins deux mois après sa sortie. Demon Days sort à point nommé pour créer la référence du son de cet été.

On retrouve une production très électro (« Dare », « O Green World ») par moments, pop (« El Manana », « Don't Get Lost In Heaven»), voire dub (« Last Living Souls »). Mais que ceux qui avaient apprécié les penchants hip-hop de Gorillaz se rassurent. On retrouve quand même de telles ambiances. Notamment sur « Dirty Harry » (décidément, le culte de Sieur Eastwood n'a pas faibli). L'instrumentarium est à la mesure des ambitions du quatuor. Ensemble de cordes, piano jazz, chœurs habilement arrangés… On se croirait presque du côté d'Abbey Road.

On retrouve surtout ce qui a plu à beaucoup : le second degré. Cet album en est bourré. Les références cinématographies se mêlent aux clins d'œil musicaux. Le côté kitsh de certains titres est contrebalancé par le savoir-faire de Damon Albarn qui impose un recul immédiat par rapport aux sons choisis, parfois limite revival 80's. Ce chassé-croisé musical se savoure avec délectation sans que l'on ait forcément besoin de se concentrer comme un moine shaolin pour capter toutes les subtilités contenues dans le discours musical.

Seul regret qui n'a rien à voir avec l'album lui-même : le choix du premier extrait destiné à nous inciter à courir acheter le disque. Car si « Feel Good Inc. » n'est pas le moins bon titre, il est en tout cas celui qui rappelle le plus le premier opus. Ce qui est d'autant plus dommage qu'il ne reflète pas la direction musicale de l'ensemble de l'album. On pardonnera volontiers le manque d'audace de la maison de disques. L'important étant que le disque soit sorti.

Site officiel : http://www.gorillaz.com


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 23.05.2005

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés