ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Morcheeba ‑ The Antidote

Morcheeba - The Antidote


Tout change. Même et surtout en musique. On attendait un album de Morcheeba et on obtient un album de Morcheeba… Ou du moins d'un Morcheeba. Un changement capital dans la formation a réussi à transformer la musique toute entière du groupe. Exit Skye Edards et ses murmures si agréables à entendre… Daisy Martey prend la relève, avec cette fois-ci un timbre de voix beaucoup plus rugueux et imposant. Les fans de « Who Can You Trust » et de « Big Calm » vont-ils suivre ? Pas si sûr…

On avait tendance à acheter les albums du groupe les yeux fermés. Jusqu'à « Fragments Of Freedom », disque pop franchement peu inspiré, finalement parfait pour caler les meubles. « Charango » avait rempli son office à merveille : réconcilier le groupe avec le public de la première heure, en laissant quand même un goût de réchauffé. Le dernier du nom ne produit évidemment pas cet effet, du moins au début. La voix de la nouvelle recrue est tellement différente de celle de Miss Edards qu'il faut un certain temps avant d'arriver à penser à autre chose. Ses qualités vocales sont indéniables. Son chant est puissant, précis et sa maîtrise des nuances lui fait honneur. À tel point que l'on se demande pourquoi elle n'en use pas plus. Les titres s'enchaînent sans qu'on s'en aperçoive. Ce qui n'est pas forcément une bonne chose. À force de trop vouloir jouer la carte du contraste, on finit par perdre de vue l'essentiel : la musique.


L'arrivée de cette nouvelle chanteuse a de toute façon changé la donne. Les morceaux sont plus tendus. Les musiciens jouent avec moins de retenue qu'auparavant. Comme un moribond qui attend la délivrance. On se pose moins de questions et on pense avec les tripes. On tente tout et on voit les choses en grand. Chœurs, cuivres, tout y passe. Rien n'est trop. Cette tentative est tout à fait louable. D'autant plus que cela fonctionne par moments. Une ère nouvelle s'ouvre à une formation (presque) neuve. Presque car les propriétaires des lieux sont inchangés. Paul et Ross Godfrey restent les têtes pensantes du groupe.

Malheureusement, il ne suffit pas de changer la tapisserie pour avoir une maison neuve. Ça change au début, mais les murs restent identiques. La construction des compositions a quelque peu évolué depuis les premières années du groupe. On retrouve cependant les recettes qui ont fait la réputation de Morcheeba, que ce soit d'un point de vue harmonique ou mélodique. À tel point qu'on peut par moments (sur certains titres seulement) remplacer la voix de Daisy Martey par celle de Sky Edards, pour peu que l'on ait un peu d'imagination.

Cet album n'est pas mauvais en soi. Les frères Godfrey l'ont cependant composé en pensant, peut-être trop, à la chanteuse qui les a accompagnés pendant quelques années. Il est difficile de se défaire de certaines habitudes…

Site officiel : http://www.morcheeba.net


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 04.07.2005

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés