ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Depeche Mode ‑ Playing The Angel

Depeche Mode - Playing The Angel


Après avoir gagné une reconnaissance méritée dans les années quatre-vingt, Depeche Mode a refait surface il y a quelques années. Heureusement pour eux (et donc pour nous), le groupe a fait de gros progrès. Les musiciens savent dorénavant jouer et les sons utilisés s'inscrivent à merveille dans la lignée des artistes électro du moment. Playing The Angel est l'album d'un groupe qui a remonté la pente avec brio et qui entend bien ne pas redescendre de si tôt.

Arriver à faire du neuf avec du vieux n'est pas une chose évidente. La new wave n'a pas obtenu le succès qu'on lui connaît pour la finesse de ses compositions. Le son fait la différence. La tâche est d'autant plus ardue que n'importe quel bidouilleur amateur peut malmener les sons à l'aide d'un simple ordinateur. Un groupe de la classe de Depeche Mode ne peut se permettre de sonner comme un groupe lambda. Leur atout majeur reste quand même l'inimitable voix de David Gahan. Cette dernière laisse toute latitude à Martin Gore pour expérimenter sans craintes.


Car les craintes sont toujours présentes quand un groupe doit sans cesse innover sous peine d'être taxé de has been. De ce côté-là, la formation s'en sort plutôt bien. Les sonorités sont étonnamment âpres et rugueuses (« A Pain That I'm Used To », « The Sinner In Me »). On ne peut s'empêcher de penser à un certain Trent Reznor. La comparaison est flatteuse mais risque de dérouter plus d'un fan qui chanterait encore « It's No Good ». Les ambiances sont généralement plus noires que sur les précédents albums, hormis quelques exceptions qui ne resteront pas dans les annales (« Precious »). On note des perles ici ou là telles que « The Darkest Star ». On retrouve la force du groupe qui réside dans une subtile alliance entre des mélodies sinueuses et des harmonies anguleuses, le tout servi sur un tapis de sonorités ambitieuses.

Playing The Angel n'est pas un mauvais album, loin de là. On peut cependant lui reprocher une chose, celui d'être encore entre deux eaux. Cette critique est toute relative puisqu'il faut connaître le groupe et vouloir qu'il aille dans une direction précise pour pouvoir l'émettre, ce qui n'est pas le cas de bon nombre d'auditeurs qui apprécieront sans doute cet opus. Le travail mélodique reste tout de même en retrait par rapport à ce qu'a déjà produit le groupe.

Il n'est pas rare de voir des groupes revenir après des années d´absence pour des raisons "musicales". Ce n'est pas le cas de Depeche Mode qui, depuis quelque temps, a su prendre avec brio un virage fort dangereux. Reste à tracer une longue ligne droite.

Voir le site officiel


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 31.10.2005

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés