ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

THE CRAMPS !!! and God bless Psychobilly !!!

THE CRAMPS !!! God Bless Psychobilly !!!


Vous souvenez-vous ? Ce groupe au chanteur excentrique et la guitariste la plus sexy du monde de le musique ? Et bien, le groupe de rock and roll sans bassiste est toujours là, enchaînant concerts sur concerts et se permettant même de sortir des albums toujours en restant fidèls aux origines de le musique de  Elvis et autres Gene Vincent.

L'histoire des Cramps commence durant l'été 1976, en pleine aire du mouvement punk, les quatre Cramps se produisent dans les clubs de New-York pour jouer leur rockabilly, assurant le spectacle chaque fois. Lux Interior a un charisme monumental, et se permet de dépasser toutes les limites, finissant ses concerts la plupart du temps encore moins habillé qu'à la plage !


La musique des Cramps est gorgée d'influences telles que rock, surf, musique psychée, et punk des années 60, le tout représenté par le groupe. Aujourd'hui, leur carrière fait partie de la légende, et ils peuvent se permettre de qualifier leur musique de "psychobilly" sur leurs affiches.

J'ai vu les cramps en 1998 à l'Elysée Montmartre à Paris, et le concert fut magique : je voyais la musique qui m'a élevé, et je voyais Poison Ivy avec sa guitare Gretsch qui avait encore plus de classe que Georges Abitbol, lui même !!! Et  l'ultimate bad girl Vixen jouait ses trois accords avec un déhanchement qui aurait réveillé un mort. Lux Interior, le  psycho-sexual Elvis/Werewolf hybrid from hell lui-même, avec son chant unique : "Oh baby I see you on my TV set". Les quatre Cramps nous ont livré ce soir-là lune mixture de magie mystique et de pure musique nous attaquant directement aux trippes.

Octobre 2004, le groupe maintenant devenu légendaire sort une compilation que je vous recommande chaudement : How to make a monster, qui comprend deux CD. Le disque 1 nous révèle des démos et autres morceaux inédits, alors que le CD 2 nous présente deux concerts : l'un au Max's Kansas City le 14 janvier 1977, et l'autre le 13 janvier 1978 au CBGB. Le son est certes médiocre, mais on peut ressentir toute l'énergie d'un groupe qui révolutionera le monde de la musique underground.

How to make a monster s'adresse naux fans des Cramps, et si l'on ne connaît pas bien le groupe, il est préférable de se procurer les premiers albums comme A date with Elvis ou encore The song the Lord taught us qui restent les deux chefs-d'oeuvre de la formation.

Courrez chez votre disquaire préféré, vous ne serez pas décus !!!

Site officiel : http://www.thecramps.com


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 07.11.2005

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés