ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Coldcut ‑ Sound Mirrors

Coldcut - Sound Mirrors


Coldcut est considéré comme un élément incontournable de la scène électro. Pourquoi ? Deux mots suffisent pour répondre. Ninja Tune. Ce label, par son audace et son courage, a su imposer une vision de la musique électronique en signant des artistes aussi entiers que Amon Tobin, The Cinematic Orchestra ou encore Kid Koala. Cette activité leur prenant beaucoup de temps, on comprend pourquoi le duo anglais met tant d'années à faire un album.

Let Us Play, leur précédent opus, date quand même de 1997. Le mythe a grandi peu à peu au point qu'un réseau solide de fans s'est construit alors que la seule activité du groupe se résumait à des remixes. Entre temps, le label est devenu un gage de qualité (malgré quelques déceptions). En revanche, aucune information sur l'évolution musicale de la formation. Sound Mirrors est une surprise totale. Le problème reste que la surprise peut être bonne… comme mauvaise.


Et c'est vraiment l'impression que laisse cet album. Le premier titre est tellement déroutant que l'on ne sait sur quel pied danser et à quel degré prendre ce que l'on entend. Les vingt premières secondes ne laissent plus de doute possible. On ne peut composer une aussi mauvaise fusion entre pseudo-rock et hip hop sérieusement. Le reste des chansons ne force pas au recul de manière aussi brutale. On retrouve cependant tellement de clichés empruntés aussi bien à la musique électronique qu'à d'autres styles qu'on ne peut s'empêcher de penser que tout cela n'est pas bien sérieux.

Certaines chansons échappent à ce raisonnement. « Walk A Mile », « Sound Mirrors » et « Whistle And A Prayer » relève un peu le niveau d'un ensemble qui manque cruellement de cohérence. Un nouveau problème se pose. Ces titres n'ont tout simplement rien de bien original. D'autres ont fait aussi bien, et bien plus tôt. Alors pourquoi avoir sorti ce disque ?

La question mérite vraiment d'être posée. On peut envisager deux points de vue. Le groupe compose sa vision des choses indépendamment de ce qui se fait, en considérant que sa musique se suffit à elle-même. Pourquoi pas. Les auditeurs, eux, écoutent autre chose. D'où le décalage. Second point de vue, le duo a pêché par excès d'orgueil en refusant d'accepter que l'inspiration n'était plus là. Rien de plus simple à mettre en œuvre qu'un nouveau disque puisque les producteurs sont tout trouvés. On ne saurait trop leur en vouloir. C'est humain.

Sound Mirrors aurait pu être l'album capable de relancer dix années de création musicale. Heureusement pour Coldcut, il reste Ninja Tune. Les producteurs vont pouvoir exercer leur talent pour de nombreuses années. En tout cas s'ils se rendent compte qu'en tant qu'artistes, ils n'ont plus grand chose à dire.

Site officiel : http://www.coldcut.net


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 13.02.2006

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés