ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Grayson Manor : Children Of The Manor + Back On The Rock EP

Grayson Manor : Children Of The Manor + Back On The Rock EP

Grayson Manor ou graisseuses manières ? Ce qui est certains c'est que ce combo, mené par le chanteur Brad Cox, n'a jamais appris comment nouer une cravate et fait du rock comme d'autre pissent dans le lavabo : avec une déconcertante décontraction.

Mélange de hard-glam US, de hard'n'roll et de sleaze-rock, de bibine pas fraîche et de fumées toxiques, ce premier album carbure à 100 à l'heure avec des façons de sales gamins qui ont la morgue de la jeunesse. “Fuck you, we're the new generation”, chantent-ils d'ailleurs.


Les influences sont évidentes : Mötley Crüe et Skid Row. Ha ! ben oui, quand je vous disais rock, je vous parlais bien de ce truc un peu primal, voire primaire, inventé pour se retourner les tripes à coups de riffs saignants et se curer les oreilles avec des refrains d'ivrognes, le tout exécuté plein pot, comme si le levier de vitesse vous était resté dans les mains alors que vous étiez à fond de cinquième, avec une fille sur les genoux et une boutanche de whisky dans l'autre main, bonjour la visibilité, oh ! un platane, zut !, un tournant, je vous laisse imaginer la suite.

Belle, grosse et jouissive décharge d'adrénaline, Grayson Manor ne comblera en revanche pas vos envies éventuelles de creuser la philosophie kantienne : le cerveau est au repos, on a débranché le QI, les animaux ont envahi la ville. Tenez, ça fait terriblement penser, aussi, à Hardcore Superstar, sorti il y a peu sur le même label : titres courts, guitares féroces, mélodies à crier, la bite en avant (excusez-moi mesdames et mesdemoiselles, ce qui précède n'est pas à classer dans la catégorie “propos machistes”, plutôt dans “les hommes sont souvent cons mais ils ne pensent pas forcément à mal… enfin pas toujours…”). Les amateurs de stoner lourdingue et speed, de hard bon-scottien et de rock de bûcherons massacreurs à la tronçonneuse y trouveront leur compte.

Quelques titres sortent du lot, tels « High School Confidential » ou « New Generation », on sent ici où là une petite odeur de Iron Maiden (première période, comme pour l'influence ACDC), tandis qu'une surprenante, mais pas historique, reprise du tube « Maggie May », de Rod Stewart, calme le jeu en fin d'album. En bonus, six titres constituant le tout premier EP de Grayson Manor, très justement intitulé Back On The Rock. Même punition que sur l'album, en plus crade, en plus speed, avec Kevin Talley (Chimaira) à la batterie. Surprise, l'ensemble n'est pas moins bon, et deux titres sont même terriblement accrocheurs. Alors laissez là les appréhensions chochoteuses, laissez-vous aller, it's party tiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !

Site officiel : www.graysonmanorrocks.com 
Ecouter le titre « Sweet Sixteen » (mp3)
Grayson Manor sur le label Bad Reputation

autre chronique Grayson Manor


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 19.06.2006

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés