ACCUEIL RECHERCHE JEUX-CONCOURS CONCERTS FORUM CONTACT
Recherche
  Recherche rapide
 
Archives de A à Z
Recherche Avancée...
Catégories
  Variété Internationale Variété/Chanson Française Jazz/Blues/Country Rock/Metal
Groove/Funk
Pop/Disco
Electro/TripHop Techno/Dance HipHop/Ragga/Reggae Soul/R’n’B
Latin/Afro-cubain Traditionnel/Gospel World/Fusion Classique/Contemporain Film/Bande Son Compilation/Multi‑Genre Inclassables...
Communiquer !
 
Inscription à la Newsletter
 
Désinscription
Annonces Concerts
Petites Annonces
Forum
Amb France
  Aide
Contact
Webmaster
Liens
  Artistes
Labels
Radios Online
Resources Musiciens
Sites mp3
Structures
Studios
Webzines
Ajouter un site
Ajouter un studio
Partenaires
  COLUMBIA
EMI
EPIC
F COM
LABELS
NAIVE
PIAS
WAGRAM
WARNER JAZZ
WEA
...
Publicité/Promo
  Devenir Annonceur Opérations Promotionnelles

Danko Jones : Sleep Is The Enemy

Danko Jones : Sleep Is The Enemy

En plein été, alors que l'actualité musicale prend elle aussi du repos, festivals exceptés, il est bon de faire un point sur quelques disques qui ont marqué le début de l'année. Et parmi ceux-ci, au rayon rock, le troisième opus de Danko Jones a indéniablement fait sensation. D'autant plus que les prestations scéniques du trio canadien sont réputées ravageuses et délurées.

Danko Jones, c'est surtout un chanteur-guitariste un brin frappé, qui sort de ses six cordes des riffs extra-terrestres et terriblement entraînants, tandis que ses cordes vocales mitonnent des refrains si évidents que le CSCCSTMSMRT (Comité Supérieur des Chanteurs et Chanteuses Sans Talent Mais Surproduits et Matraqués à la Radio et Télévision) a demandé officiellement que ce groupe soit banni au-delà du système solaire.


Dans une ambiance générale plutôt guillerette, dont les paroles parlent surtout de drague et de réactions d'adulte qui veut faire plier les convenances et le business plutôt que de se plier à eux, on pense à une joyeuse rencontre entre ACDC, Red Hot Chili Peppers, System Of A Down et Kyuss. Bref, en comparaison, un bâton de dynamite paraît aussi explosif qu'un sénateur en pleine sieste.

La plupart des couplets chaloupent sur des gros riffs, la scansion des paroles et les rythmiques sont très marquées, et quand déboule le refrain, en général, l'affaire est pliée, on sait qu'on aura du mal à s'en débarrasser. Prenez un coup de « Sticky Situation », de « First Date » ou de « She's Drugs », revenez me voir deux jours après, si ça ne vous tourne plus dans la tête, je vous rembourse la consultation, merci docteur. Sur « Invisible », John Garcia (ex-Kyuss, Hermano, Unida, bref un gros morceau de l'histoire du stoner-rock-fumé-en-sueur à lui tout seul) vient pousser quelques chœurs, histoire de vous dire les mauvaises fréquentations de ce Danko Jones.

Pour être franc, j'ai un peu moins accroché à deux ou trois titres, qui m'ont paru un poil faciles, pas assez ambitieux, comme « The Finger », qui applique sagement un principe de composition répétitif (même défaut que chez System Of A Down, preuve que la volonté de se démarquer peut mener dans une impasse quand l'originalité est un but en soi et non plus un moyen). En revanche, il y a, en fin d'album, une chanson limite bouleversante, plus personnelle que le reste de l'album, et dotée d'un refrain classique mais fabuleux : « When Will I See You » laisse entrevoir, si Danko Jones creuse dans cette voix, un avenir radieux et irradiant.

En attendant, voilà déjà une galette réjouissante, qui vous botte le popotin, vous fait sauter partout et chanter à toute heure. On murmure même, dans certains cercles secrets voués à la science expérimentale, que Sleep Is The Enemy, après transmutation, pourrait fournir assez d'énergie pour résoudre à lui seul la crise du pétrole. Bref, un placement à long terme.

Mp3 : First Date - Baby Hates Me
Site officiel : www.dankojones.com
Label : www.badtasterecords.se

autre chronique Danko Jones


Si vous souhaitez réagir à cet article, cliquez ici !

Semaine du Lundi 10.07.2006

Avertissement | Partenaires | Recrutement | Contact | Confidentialité des Données Personnelles
1999 - 2017 © Amb France Music - GROUP. IMAGES 2. Tous droits réservés